Pour trouver Krystle Wright, cherchez en mer, dans les airs et en montagne.

© Krystle Wright

J'aime vraiment l'aventure, ce n'est juste une phrase lancée en l'air.

J'adore partir en expéditions et en particulier lorsqu'elles me poussent à m'aventurer dans les régions les plus reculées et me permettent de décrocher totalement du monde civilisé.

Je m'appelle Krystle Wright et j'ai la chance d'exercer le métier de photographe d'aventure. J'ai grandi sur la Sunshine Coast dans le Queensland en Australie, mais aujourd'hui ma maison, c'est le voyage, alors que je passe onze mois par an à trimballer mes bagages aux quatre coins du monde.

Pour moi, ce fut un plongeon dans l'inconnu lorsque j'ai participé à mes premières grosses expéditions. Il y a quelques années de cela, mon ami Jim Mitchell m'avait invitée à le rejoindre sur une expédition d'un mois en Arctique consacrée au BASE jump.

Ce voyage initiatique fut une véritable épreuve dans le sens où notre équipe allait connaître des expériences extrêmes, pour le meilleur comme pour le pire. L'île de Baffin est une destination fantastique pour partir en expédition. Même quand le blizzard vient vous fouetter le visage, l'endroit continue à vous inspirer le plus grand respect et amour. Et alors, dès que les conditions sont plus clémentes, inutile de dire que cet endroit est sans pareil.

Cet été a été incroyable ! À la fin du mois de mai, nous avons embarqué avec trois autres américaines - Amber Valenti, Becca Denis et Sabra Purdy - pour un périple de deux mois en kayak à travers la Mongolie et l'est de la Russie sur le fleuve Amour.

Ce fleuve, le troisième plus au long au monde, nous a posé quelques soucis, entre les orages surprises qui nous ont poussées à mettre le pied au sec en urgence, ou encore les empreintes de loups et d'ours que nous avons repérées à côté de nos campements, sans oublier les innombrables piqûres de moustiques et moucherons (j'en ai encore des cicatrices sur les chevilles, preuve de l'agressivité de ces petits bâtards).

Arrivé aux confins de l'est de la Russie, la situation est devenue tellement compliquée que nous ne pouvions même plus nous mettre à l'eau à cause de la pollution, le fleuve charriant des virus tels que l'hépatite A, le choléra, voire pire...

Demain, j'entame une nouvelle aventure alors que je suivrai un groupe de françaises talentueuses à bord d'un bateau pour une traversée de 1 000 milles en Méditerranée, à la recherche de nouveaux spots d'escalade et de plongée en apnée.

Le plan est de naviguer entre la Corse, la Sardaigne et Majorque, ainsi que vers d'autres sites selon les conditions météo.

Le thème de notre expédition est "les Éléments" alors que nos différents métiers nous permettent d'établir des liens spécifiques avec la Nature selon que l'on est guide de haute-montagne pour alpinistes, skippeur, plongeur, écologiste ou photographe d'action. Si l'univers des sports d'aventure est largement dominé par les hommes, notre intention n'est cependant en aucun cas d'être des féministes. Nous considérons simplement qu'il est très rare et donc enrichissant de pouvoir rassembler un tel groupe de femmes aux spécialités si variées. Nous espérons être capables de faire partager cette vision au plus grand nombre.

Plus