Le Red Bull Nazca avec Cédric Dumont

Cédric et Jhonathan réalisent le premier vol en wingsuit au-dessus des lignes mystérieuses de Nazca.
Par Khalil Emede
Pro tip: use your keyboard to jump between photos
Plan de vol
Cédric Dumont et Jhonathan Florez se préparent avant de passer à l'action au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 4 mai 2013.
Plan de vol Le Belge Cédric Dumont et le Colombien Jhonathan Florez, tous deux parachutistes, peaufinent les derniers réglages avant leur vol qui a eu lieu à Nazca, Pérou, le 4 mai. © Balasz Gardi/Red Bull Content Pool
Prêts à décoller
Cédric Dumont et Jhonathan Florez se détendent avant de passer à l'action au-dessus des lignes de Nazca au Pérou, le 6 mai 2013.
Prêts à décoller Cédric Dumont et Jhonathan Florez se détendent avant de décoller à bord d'un Cesna 206 aux alentours de 20h. © Enrique Castro Mendivil/Red Bull Content Pool
Une vue aérienne
Cédric Dumont et Jhonathan Florez analysent leur itinéraire au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 4 mai 2013.
Une vue aérienne Le désert de Nazca, vaste plateau de sable et de cailloux, se trouve à 450 kilomètres au sud de Lima. Il est connu pour ses géoglyphes qui, vus du sol, peuvent être confondus avec des routes. Vus des airs en revanche, ceux-ci peuvent être pris pour des dessins géométriques et des formes animales. © Camilo Rozo/Red Bull Content Pool
C'est l'heure !
Cédric Dumont s'apprête à sauter au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
C'est l'heure ! Avec des conditions parfaites au niveau du vent et de la luminosité, Cédric Dumont a sauté de l'avion à 2700 mètres d'altitude. © Camilo Rozo/Red Bull Content Pool
L'homme et la machine
Cédric Dumont vole au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
L'homme et la machine Dumont a déclaré : « Voler au-dessus de ces figures géantes a constitué une expérience unique. J'ai toujours été fasciné par les histoires et les légendes que l'on raconte sur les lignes de Nazca. C'est la première fois que quelqu'un vole au-dessus de ces lignes en ne portant qu'une wingsuit. » © Balasz Gardi/Red Bull Content Pool
Descente à grande vitesse
Cédric Dumont et Jhonathan Florez volent au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
Descente à grande vitesse Lors de leur chute libre au dessus du désert de Nazca, qui a duré plus de deux minutes, les deux hommes sont allés à une vitesse de 96 km / seconde. Ils ont pu bénéficier d'une vue unique sur les figures géométriques et zoomorphiques créées par l'ancienne civilisation Nazca, il y a plus de 1000 ans. © Balasz Gardi/Red Bull Content Pool
Une araignée
L'araignée des fameuses lignes de Nazca, Pérou, le 4 mai 2013.
Une araignée Des archéologues, des ethnologues et des anthropologues étudient les lignes de Nazca depuis des décennies, afin de comprendre pourquoi elles ont été crées. Selon l'hypothèse la plus commune, ces dernières ont été crées dans le but de communiquer avec les Dieux, pour obtenir des chutes de pluie. © Camilo Rozo/Red Bull Content Pool
Où sont les freins ?
Jhonathan Florez vole au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
Où sont les freins ? Jhonathan Florez se prépare à relâcher son parachute. © Balasz Gardi/Red Bull Content Pool
Un peu de calme
Cédric Dumont vole au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
Un peu de calme Cédric Dumont contemple un paysage qui interroge les chercheurs. Ces derniers ont du mal à croire que ces lignes aient été tracées sans vue aérienne. La légende parle de ballons faits en coton, de cerfs-volants géants et d'hommes avec des plumes... Les ancêtres de Cédric et Jhonathan peut-être ! © Jhonathan Florez / Red Bull Content Pool
Retour sur terre
Cédric Dumont et Jhonathan Florez atterrissent après leur vol au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 6 mai 2013.
Retour sur terre Cédric Dumont et Jhonathan Florez atterrissent après leur vol au-dessus des lignes de Nazca, Pérou. © Camilo Rozo/Red Bull Content Pool
Tout est bien qui finit bien
Cédric Dumont et Jhonathan Florez se détendent avant de voler au-dessus des lignes de Nazca, Pérou, le 5 mai 2013.
Tout est bien qui finit bien « Les wingsuits nous ont permis de voler très près des lignes. Je me sens très chanceux. Le plus gros défi a été de prendre la météo en considération et surtout de ne pas dégrader ce site inscrit au patrimoine mondial » a déclaré Jhonathan, qui a désormais un nouveau record à ajouter à son palmarès. © Camilo Rozo/Red Bull Content Pool
read more about
Next Story