Lama et Arnold s'offrent une première en Alaska

Le duo a ouvert une nouvelle voie sur la face Est du Moose’s Tooth.
Un Equilibre Fragile
Par Josh Sampiero

A peine quelques jours après avoir reçu une mention spéciale au Piolet D'Or de Chamonix, l’alpiniste du team Red Bull, David Lama, est parti pour l’Alaska avec Dani Arnold, pour ouvrir une nouvelle voie sur le Moose's Tooth.

 C’est avec la vitesse qui les caractérise que la paire était sur la voie deux jours après leur arrivée sur le glacier de Buckskin. Il ne leur a fallu que quatre jours pour réussir leur aller-retour, et établir une nouvelle voie jusqu’au milieu de la face Est, à 1500m d’altitude, qu’ils ont baptisé "Bird of Prey".

David Lama sur le Moose's Tooth.

Leur voie qui présentait des difficultés notées 6a, M7+, 90° et A2, ne manquait pas de piquant. Même si la montée ne comportait pas de passage impossible, le duo s’est retrouvé particulièrement exposé sur de la glace dure mais fragile. Ils se sont retrouvés confrontés à un choix d’itinéraire multiple et difficile qui comprenait plusieurs passages suspendus pour connecter un réseau de fissures particulièrement complexe.La situation s’est particulièrement tendue lorsque Lama a fait une chute en tête de cordée.

C’est arrivé alors que Lama marchait en tête et venait de passer devant une de ces grosses corniches de neige qui sont si courantes sur le Moose’s Tooth. “Le bloc de neige avait l’air extrêmement fragile, et je savais qu’il ne fallait pas que le la touche", a-t-il commenté par la suite. "J’étais pratiquement passé au-dessus quand j’ai trouvé un endroit où m’accrocher".

"Mais quand j’ai enfoncé mon piolet dans une petite fissure, et que j’ai mis du poids dessus, une partie de la fissure a cédé. Je me suis rattrapé avec ma main gauche et j’ai légèrement touché la corniche de neige qui s’est effondrée en envoyant des centaines de kilos de neige sur ma corde, ce qui m’a entraîné vers le bas. Notre corde d’assurage a tenu mais le poids de la neige a arraché un des crochets de son ancrage".

Lama assure dans un passage très dangereux

Il restait deux longueurs pour arriver au sommet, que le duo a atteint 48 heures après le départ. Il leur a fallu encore 48 heures en rappel pour redescendre et ils étaient de retour sur le glacier.

Plus tard Lama dira: "Débuter une première expédition en Alaska par une telle ascension est assurément audacieux et effronté, mais il faut parfois faire preuve de hardiesse pour élargir ses perspectives et avoir l’idée d’ouvrir de nouvelles voies comme celle-ci".

L'alpiniste du team Red Bull David Lama. © Red Bull Content Pool
read more about
Next Story