Red Bull Stratos : 8 records pour la science

Des années de préparation pour 4 minutes et 20 secondes.
Par Josh Sampiero

Mais dans ce court laps de temps, ce n'est pas un ni deux records du monde qui ont été battus, mais huit, faisant de Red Bull Stratos le plus ambitieux projet de chute libre jamais entrepris et dont les effets dépassent de loin la simple excitation d'une performance sportive. Bien plus qu'une cascade, Red Bull Stratos a permis de faire avancer les connaissances sur l'être humain en vol, affichant des résultats fascinants.

 

Felix Baumgartner et Art Thompson, heureux de la réussite de la mission Red Bull Stratos
Felix Baumgartner et Art Thompson © Joerg Mitter / Red Bull Content Pool

Vous étiez des millions en cette journée du 14 octobre 2012 à observer Felix Baumgartner se jeter dans le vide et à entrer dans l'histoire. Le monde entier a su qu'il s'agissait là d'un nouveau pas pour l'homme. Pour Felix Baumgartner et Art Thompson, le directeur technique de Red Bull Stratos, en photo ci-dessus, d'autres bonnes nouvelles ont également suivi. Le 22 février dernier, la Fédération Aéronautique Internationale (FAI), l'organisme de référence pour les records dans l'aéronautique, annonçait que sa rigoureuse vérification du saut était achevée, et confirmait que Baumgartner avaient bien battu plusieurs records du monde, dans trois catégories différentes : la vitesse verticale, l'altitude de sortie et la distance parcourue en chute libre. Sans compter les cinq autres records non sanctionnés par la FAI. Voici les chiffres confirmés par la FAI :

Vitesse verticale maximale (sans parachute)
1 357,60 km/h (Mach 1,25)

Altitude du saut
38 969,40 mètres au-dessus du niveau de la mer

Distance verticale en chute libre (sans parachute)
36 402,60 mètres

 

L'Autrichien Felix Baumgartner se jette dans le vide depuis sa capsule.
Felix Baumgartner s'éjecte de la capsule © Red Bull Stratos / Red Bull Content Pool

Si cette annonce peut sembler être une simple formalité pour le grand public, elle signifie beaucoup pour l'équipe Red Bull Stratos après avoir passé plusieurs années avant que Baumgartner ne parvienne à se poser sain et sauf dans le désert du Nouveau-Mexique. "Nous attendions impatiemment cette annonce officielle," avouait Art Thompson, le directeur technique du projet Red Bull Stratos, depuis son bureau du Sage Cheshire Aerospace à Lancaster en Californie. “Cette réussite est l'affaire de toute une équipe et je tire mon chapeau non seulement à Felix mais à tout le staff, dont la détermination et l'inventivité ont permis de mener à bien ce vol. Je tiens également à remercier la FAI, ainsi que la National Aeronautic Association américaine et la United States Parachute Association pour leur collaboration aux phases de développement du projet, et qui nous ont permis de documenter cette performance inédite tout en respectant leurs exigences."

De la même façon, Felix Baumgartner a tenu à exprimer sa reconnaissance à la FAI pour son processus de vérification du record. “Ce qu'il y a de mieux dans les records, c'est qu'ils deviennent une grande source d'inspiration pour d'autres. Moi-même, j'ai été inspiré par les records de Joe Kittinger dans les années 60 qui, même s'ils ne sont pas officiellement reconnus, sont salués par toute la communauté dans l'aérospatiale. Pour l'équipe et moi, ils demeurent des références qui nous ont servi lors du développement du programme Red Bull Stratos. Désormais, j'entends que certains se disent inspirés par mes records et qu'ils les pousseront à suivre leurs rêves et à accomplir de grandes choses. C'est la meilleure forme d'évolution possible."

 

L'Autrichien Felix Baumgartner lors des derniers préparatifs dans la capsule.
Felix Baumgartner à l'intérieur de la capsule © Jörg Mitter/Red Bull Content Pool

Tout aussi impressionnant, le nombre de record non sanctionnés par le règlement de la FAI s'est révélé au-delà de toute espérance. Parmi les plus significatifs : Baumgartner est le premier être humain à dépasser la vitesse du son sans aucune protection ni propulsion par un véhicule. En quoi est-ce si important ? C'est simple : cette preuve vivante qu'un individu peut franchir sans danger la vitesse du son lors d'une chute libre ouvre tout un champ de recherches dans le domaine des situations d'urgence en vol, et notamment en cas d'évacuation. Jonathan Clark, un ancien médecin en vol de la NASA, était à la tête du service médical mis à disposition de Baumgartner. Voici ce qu'il déclarait au Huffington Post : “On parle de Mach 1,24, c'est énorme. C'était bien plus que nous avions prévu, et nous en avons appris d'autant plus en termes d'informations sur la vitesse et l'altitude". Grâce aux capteurs placés sur le corps de Baumgartner, les relevés de fréquence cardiaque et de pression artérielle s'avèrent très utiles. L'altitude limite préconisée pour les sorties en vol des astronautes est de 9,5 km au-dessus du niveau de la mer, et la vitesse maximum en chute de l'ordre de 370 km/h, soit environ un quart de l'altitude et de la vitesse atteintes par Baumgartner. Les progrès technologiques qui découlent du projet Red Bull Stratos vont permettre de repousser grandement ces limites actuelles.

Voici les records du monde établis par Red Bull Stratos, en dehors du règlement officiel de la FAI :

Premier humain à dépasser la vitesse du son en chute libre, sans aucune protection ni propulsion par un véhicule
Plus haute altitude en autonomie à l'extérieur d'un véhicule
Plus grande montgolfière en vol habité : 8,841 millions m2
Plus haute altitude en montgolfière : 39 068,50 mètres
Vitesse maximum en montgolfière habitée : 218,39 km/h / 117,9 nœuds

 

Felix Baumgartner lors de sa descente vers le désert
Felix Baumgartner en parachute © balazsgardi.com/Red Bull Content Pool

Si le saut de Felix Baumgartner restera dans l'histoire pour l'incroyable altitude qu'il a atteint, ce sont bien tous ces autres records qui vont permettre de faire avancer les connaissances futures en chute libre. On dit que l'on apprend de nos échecs, mais heureusement, grâce à Felix Baumgartner, c'est de la réussite que l'on tirera des enseignements, et pas des moindres.


 

read more about
Next Story