Valery Rozov saute en BASE jump depuis l'Everest

Le Russe réalise le saut le plus haut jamais effectué en BASE jump, à 7 220 m d'altitude.
Par Tarquin Cooper

Il y a pile 60 ans, Sir Edmund Hillary et Tensing Norgay réalisaient la première ascension de l'Everest. Depuis, le plus haut sommet du monde a attiré les sportifs les plus engagés, qu'ils soient sur des skis, un snowboard ou en parapente. Mais jusqu'à présent, personne ne s'y était risqué en BASE jump. C'est chose faite aujourd'hui.

Au début du mois de mai, le Russe Valery Rozov s'est jeté à 48 ans d'une altitude de 7 220 m depuis la face nord de l'Everest, établissant ainsi un record absolu dans la discipline.

Valery Rozov se jette d'une altitude de 7 220 m depuis l'Everest
Valery Rozov se jette d'une altitude de 7 220 m © Thomas Senf/Red Bull Content Pool

Le plus haut pic au monde

“Ce n'est qu'une fois revenu chez moi que j'ai payé le prix de ce saut, à la fois physiquement et mentalement," a déclaré Rozov après son exploit. Pour réaliser son ascension, la star russe des sports extrêmes a emprunté la route nord du célèbre sommet, côté chinois, après y avoir repéré un bon endroit pour prendre son envol. Altitude: 7 220 mètres. Il a mis quatre jours pour rejoindre le site depuis le camp de base, avec l'aide d'une équipe de quatre sherpas.

Le 5 mai à 14h30, heure locale, par une température de -18 degrés, Valery Rozov s'est élancé dans le vide. Les premiers instants du vol ont été plutôt risqués avec le manque d'oxygène lié à une telle altitude. Rozov a disposé de très peu de temps pour se dégager de la paroi.

Valery Rozov achève son saut depuis l'Everest
Valery Rozov achève son saut depuis l'Everest © Denis Klero/Red Bull Content Pool

Des premiers instants compliqués

Le Russe a eu besoin d'un laps de temps un peu plus long qu'à l'habitude dans cette atmosphère raréfiée pour effectuer la transition entre chute libre et vol en wingsuit. Mais une fois l'opération réussie, il n'a eu besoin que d'une petite minute pour rejoindre le glacier de Rongbuk (5 950 m) et atterrir sain et sauf après un vol à près de 200 km/h le long de la face nord de l'Everest.

Rozov est un habitué de ce genre de cascades. En 2009, il avait déjà effectué un saut du haut d'un volcan en activité dans la péninsule du Kamtchatka, en Extrême-Orient russe. En 2010, il s'était élancé depuis l'Ulvetanna en Antarctique et, en 2012 enfin, il sautait depuis une altitude de 6 420 m sur le Shivling (6 543 m) dans l'Himalaya.

Valery Rozov se prépare à réaliser le plus haut saut jamais effectué en base jump
Valery Rozov bat le record d'altitude en base jump © Thomas Senf/Red Bull Content Pool

Un échauffement sur le Shivling

Cette expédition sur le Shivling avait servi de répétition et de test final pour un BASE jumper, qui compte plus de 10 000 sauts à son actif. Au total, il aura fallu deux années au Russe pour préparer son saut depuis l'Everest. Un temps passé principalement à développer une nouvelle combinaison pour l'occasion.

Retrouvez le récit complet de cette aventure dans le prochain Red Bulletin, avec notamment les coulisses de cet exploit et une interview exclusive en compagnie de Valery. Abonnez-vous à la version numérique du Red Bulletin dans votre langue sur iTunes et Google Play (à partir du 29 mai) ou téléchargez la dernière version de la Red Bulletin App (à partir du 3 juin).

read more about
Next Story