"The Last Great Climb", le film

Leo Houlding, Jason Pickles, Alastair Lee et d'autres grands noms en expédition dans l'Antarctique.
Par Tarquin Cooper

À l'occasion de la bande-annonce du film, Alastair Lee nous en dit plus sur sa dernière production, The Last Great Climb.

Une aventure qui va enterrer toutes les autres... C'est ce à quoi on doit s'attendre ?
Je pense pouvoir avancer qu'il s'agissait de l'excursion la plus difficile que j'ai entreprise et l'ascension la plus ambitieuse jamais filmée. Je pense en particulier à une séquence sur le mur de tête, alors que j'étais accroché dans le vide, prenant de plein fouet des rafales de vent démentes. Je crois qu'il faisait autour de -25°. Je ne pouvais pas tenir la caméra très longtemps, mes mains devenaient rapidement insensibles. Je devais alors la lâcher le temps de réchauffer mes mains avant de pouvoir reprendre. À la fin de la journée, l'intérieur de ma salopette avait gelé.

Quel était l'objectif du film ?
Il s'agissait de la première ascension de la crête nord-est de l'Ulvetanna, un sommet situé en Terre de la Reine-Maud dans l'Antarctique. C'est l'une des crêtes les plus impressionnantes que l'on trouve au monde. L'expédition était menée par le célèbre Leo Houlding, accompagnés des fidèles Jason Pickles et Sean "Stanley" Leary, un alpiniste connu du Yosemite. C'était le troisième tournage de ce genre que nous réalisions ensemble, après l'Arctique et l'Amazone, et je crois pouvoir dire que nous avions gardé le meilleur pour la fin.

Sean-stanley-leary-ulvetanna
Sean "Stanley" Leary dans ses œuvres © Alastair Lee/posingproductions.com

Donnez-nous des raisons d'aller voir le film ?
C'est une vraie claque visuelle. La chaîne montagneuse possède une beauté très pure et spéciale. En vrai, la vision est incroyable et le film parvient à rendre cette majestuosité. Rien que l'Ulvetanna seul est un chef d'œuvre de la nature, on dirait une montagne de conte de fées : massive, saillante et raide de toutes parts, entourée par cette masse blanche omniprésente. Pour revenir à votre question, je dirais que le film vous fera littéralement voyager vers un des endroits les plus incroyables en ce monde. Vraiment, sans en rajouter.

Quand sortira le film ?
La première aura lieu à Londres au mois de novembre, à Leicester Square, dans le cadre du Kendal Mountain Film Festival et il sera diffusé simultanément sur Epic TV. Le film sera disponible en DVD et au téléchargement peu de temps après. Vous trouverez toutes les infos sur thelastgreatclimb.com.

nuit-sur-ulvetanna
"Quelqu'un a le numéro du livreur de pizza ?" © Alastair Lee/posingproductions.com

Vous n'avez pas quelques anecdotes à nous raconter ?
Le film entier est une épopée. Cet endroit du monde est tellement rude, loin de tout et dangereux ; le moindre pas que vous faites devient une aventure là-bas. La scène qui se déroule sur la crête à proprement dite est tout simplement bluffante, c'est quelque chose que vous n'avez encore jamais vu ; le degré d'exposition des grimpeurs est juste dingue. Nous avons filmé quelques scènes vraiment périlleuses, mais je ne vous en dirai pas davantage.

Comment s'est déroulé le tournage avec Leo ?
C'est un plaisir de travailler avec lui, il est aussi concentré sur la qualité du film que sur celle de son ascension. Sans cela, rien n'aurait été possible. Il aurait été vain d'essayer de les filmer dans leur ascension s'ils n'étaient pas partant pour participer au tournage. Il a fallu un véritable travail d'équipe lorsque nous étions sur la face rocheuse, le tournage était alors vraiment dangereux. Et en ce qui concerne son style en alpinisme, il est visuellement très intéressant à filmer, davantage que d'autres. Il est très dynamique alors que la plupart des grimpeurs sont plutôt lents par nature. Leo, au contraire, va très vite dans tout ce qu'il entreprend. Une fois là-haut, ça prend un tout autre sens. Lui seul sait le faire.

alastair-lee-antarctique
Alastair Lee sur son plateau de tournage © Alastair Lee/posingproductions.com

Vous avez reçu le Grand Prix à Trento. Quelles impressions ?
Dans le cinéma de montagne, c'est la plus belle récompense que l'on peut recevoir, alors cela fait énormément plaisir de voir son travail ainsi honoré.

La prochaine étape ?
Hollywood, ou alors Bollywood.

read more about
Next Story