Le Rickshaw Run à travers l'Inde

Un voyage épique à travers l'Inde, plein de folie et d'inattendu.
C'est en fait une "belle" route © The Adventurists
Par Josh Sampiero

Le Rickshaw Run est une course folle en pousse-pousse à travers l’Inde, et passer la ligne d’arrivée est déjà une victoire. Montée par des originaux comme The Adventurists, dont la devise est de rendre le monde moins ennuyeux, elle se court sur des tricycles équipés de moteurs de tondeuse à gazon.

Début septembre, des dizaines d’équipes venues des quatre coins du monde sont arrivées pour prendre le départ de ce trip de 3.500 kilomètres de Shillong à Jaisalmer – et pratiquement tous ont fini. Matt Dickens, qui travaille sur site pour The Adventurists, sait tout ce qui va bien et tout ce qui va de travers. Voici quelques faits.

Rider haut
« The Rickshaw Run n’est pas une course. Il n’y a pas de parcours, pas de route, juste une destination ! Nous ne savons pas quelle équipe a parcouru le plus de bornes, ni qui est allé le plus haut. Une équipe est passée par le Népal, et elle est passée à 2.488 mètres d’altitude environ. Ils ont dit que la meilleure partie était la descente. On peut l’imaginer ! »

Tout n'est pas poussière et terre © The Adventurists

De fidèles destriers
« Les pousse-pousse vont à environ 60km/h. Les moteurs sont d’environ 7 chevaux, un peu moins de 150 centimètres-cubes. Il faut débrayer, et c’est un élément de plus qui peut casser. Des moteurs ont pris feu en se déplaçant à 60km/h. Le réservoir de 8 litres doit être rempli chaque jour. Les moteurs sont des deux-temps, il faut mélanger l’huile avec l’essence. On peut faire environ 150 kilomètres avec un plein, c’est très économique. Jusqu’à ce qu’ils tombent en panne ou que l’on percute quelque chose ! »

La meilleure réparation
Il s’agissait du manche d’une batte de cricket, sur 40 kilomètres. La meilleure chance, d’obtenir de l’aide ! « L’Inde regorge de mécaniques hallucinantes, mais il y a des mécaniciens de génie, explique Dickens. J’ai vu un garçon de 10 ans sauter dans une pousse-pousse avec rien d’autre qu’une cuillère à café, et faire ronronner le moteur comme un chat ! »

Vous serez la plus petite chose sur la route © The Adventurists

Faire face aux remontées
« C’est presque garanti, tout ne va pas se passer au mieux avec votre système digestif. Un gars a passé vingt-sept heures aux toilettes avant de pouvoir passer à autre chose. Il était vraiment déshydraté. »
Bien sûr, il y a pire. « Un team est arrivé dans un village où on les a invités à une fête. Les villageois ont apporté une assiette pleine de vers et d’asticots. Pour être poli, le team a mangé les larves… Et les locaux en ont amené d’autres ! »

Les voleurs sans les gendarmes
La grosse histoire du trip ? De vrais voleurs avec de vraies armes, qui ont volé tout ce qu’une équipe avait. Ils ont dû abandonner et se rendre à Dehli pour faire refaire leurs passeports. Une autre équipe a été plus chanceuse. Ils ont été approchés par des voyous avec des bâtons, mais les Kiwis du team avaient des machettes et les ont chassés illico !

Parfois il faut de l'assistance pour traverser © The Adventurists

Voleur de slips
Pas d’inquiétude, ce ne sont pas les participants (on l’espère), mais la faune locale. Un team est arrivé dans sa chambre d’hôtel et a trouvé un singe qui fouillait dans leurs valises. Ils ont chassé l’effronté à l’aide d’un sabre (indispensable pour les participants), mais le singe est parti avec des sous-vêtements.

Les accidents arrivent
Et on ne parle pas ici de problème digestifs. Une équipe a crashé son pousse-pousse sous un rouleau compresseur avant même le départ. Mat explique : « Le gars s’est fracturé le poignet. On lui a posé un plâtre et il a pu prendre part ! ».

Tout est dans la déco © The Adventurists

De beaux bébés
Un team était composé d’un gars de 2 mètres et 125 kilos, et d’un coéquipier guère plus petit. Ils pesaient plus lourd que le pousse-pousse !

Ah oui… la fête…
Il n’y a pas meilleure façon de terminer une bonne aventure qu’en culbutant quelques bières. Environ 1.500 bières… Heureusement, personne n’allait plus nulle part le lendemain !

Découvrez les autres événements de The Adventurists et inscrivez-vous pour une bonne dose d’aventure.

Il y a parfois des obstacles © The Adventurists
read more about
Next Story