Un nouveau record du monde en slackline

Mich Kemeter ne marche pas sur les eaux, il marche au-dessus des eaux. Nuance.
À mi-chemin, il reste encore une bonne distance © MirjaGeh.com Photography
Par Josh Sampiero

À 25 ans, l'Autrichien vient de battre son propre record du monde en slackline avec une traversée de 250 mètres au-dessus d'un lac en altitude dans les Alpes. Facile ? Pas exactement. Malgré un CV long comme le bras en slackline, il lui aura fallu 35 tentatives réparties sur 20 jours avant de réaliser cet exploit.

"Marcher au-dessus de l'eau est extrêmement difficile", explique Kemeter. "Tu perds toute perception en termes de profondeur et d'environnement."

© MirjaGeh.com Photography

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, chuter dans l'eau ne s'est pas avéré une partie de plaisir : le Lac Vert autrichien tire son eau de la neige fondue et le thermomètre affichait une température glaçante de 7 degrés.

Qu'est-ce qui a bien pu le faire tomber ? Tout et n'importe quoi. "Il suffit de se décaler d'un iota sur le côté et la sangle te sanctionne en t'envoyant balader", explique Kemeter. Et dans cette région montagneuse, un vent fort peut se lever soudainement, rendant le challenge encore plus difficile. Lors d'un de ses essais, Kemeter a échoué à 6 mètres seulement de l'extrémité de la sangle, mettant sa patience à rude épreuve.

La concentration, la clé sur une longue distance © MirjaGeh.com Photography
Plus que quelques mètres avant l'arrivée © MirjaGeh.com Photography

Pour franchir la longueur de la sangle, il lui fallait environ 20 minutes, durant lesquelles il devait absolument maintenir ses bras écartés.

Mais ce n'était pas l'exercice le plus difficile, car c'est bien la respiration qui est la clé dans ce genre d'exercice. "C'est la façon dont tu parviens à te relâcher qui compte". Mich Kemeter a déjà eu l'occasion de travailler sa concentration et ses techniques de respiration, lui qui a d'abord été un champion de tir sportif au pistolet, avant d'entamer une nouvelle carrière de "marcheur" d'un genre si particulier.

Véritable miroir, le lac indique l'absence de vent © MirjaGeh.com Photography

Fabriquée sur mesure, la sangle sur laquelle il a réalisé ce record méritait également le détour : "Elle est tressée en fibre Dyneema. Extrêmement légère, elle flottait à la surface du lac lorsque nous l'avons installée."

Malgré la tension phénoménale - près de 1,6 tonnes -, peu de risques qu'elle se brise : "Elle est prévue pour résister à des charges de 4 tonnes", précise Mich. "Mais si jamais elle devait rompre, elle reviendrait vers moi à la vitesse de 300 mètres/seconde. De quoi vraiment se faire mal."

La sangle subit une tension de 1,6 tonne. © MirjaGeh.com Photography

L'année 2013 a plutôt réussi à notre aventurier autrichien, qui est également un grimpeur et un BASE jumper accompli. "J'ai eu l'occasion de faire une ascension géniale en Italie avec une redescente en BASE jump, puis de sauter depuis un immeuble géant en Chine", raconte Kemeter. "C'était fun, je me suis retrouvé dans tous les journaux chinois !"

Pour plus d'infos sur Mich Kemeter, rendez-vous sur son site.

read more about
Next Story