Andrzej Bargiel skie sur le Shishapangma

Huit heures pour monter, trente-quatre minutes pour descendre le Shishapangma.
Andrzej Bargiel
Andrzej Bargiel © Kin Marcin/Red Bull Content Pool
Par Josh Sampiero

Mercredi 2 octobre, l’athlète Red Bull polonais Andrzej Bargiel a gravi en solo et descendu à ski les 8.013 mètres du Shishapangma dans des conditions épiques.

Grzesiek et Andrzej
Grzesiek et Andrzej © Kin Marcin/Red Bull Content Pool

« Je suis très heureux d’avoir réalisé mon rêve ! », explique le Polonais de 25 ans sur son blog.

Les conditions étaient loin d’être parfaites, avec une faible visibilité, de fortes chutes de neige et des vents forts, si bien qu’à un moment il a été conseillé à Andrzej de faire demi-tour. Mais après réflexion, il a décidé de poursuivre.

« C’était très difficile, avec de la neige profonde », déclare-t-il. La dernière partie a été la plus difficile.

« Ça m’a donné plus d’adrénaline. Ça a commencé à être vraiment profond, il y avait trop de neige. J’ai même dû me mettre à quatre-pattes pour rester à la surface. Une avalanche est partie à côté de moi, ce qui était alarmant. »

Le camp de nuit © Kin Marcin/Red Bull Content Pool

Finalement, Bargiel est arrivé au sommet autour de 13 heures, vingt-huit heures après être parti du camp de base. Après une courte pause, il a chaussé ses skis pour la descente. Il était tellement fatigué qu’il a dû s’arrêter toutes les quelques minutes, mais il a rejoint le camp 2 sans soucis, et l’équipe a pu le féliciter en lui offrant un thé.

L’équipe était constituée de son frère Grzegorz, qui est un guide expérimenté, et du réalisateur Darek Zaluski, réputé pour être « le meilleur montagnard parmi les réalisateurs, et le meilleur réalisateur parmi les montagnards ».

À 8.013 mètres, Shishapangma est le quatorzième plus haut sommet au monde, et un trophée pour ceux qui veulent gravir les 14 sommets au-dessus de 8.000 mètres.

C’était le premier 8.000 pour Bargiel, qui avait fait des tentatives au Manaslu (8.156 mètres) et Lhotse (8.516 mètres) mais avait dû renoncer en raison de la météo.

Bargiel est un montagnard accompli. En 2010, il a établi le record actuel pour gravir le Mont Elbrus (5.642 mètres), dans le Caucase, en trois heures, vingt-trois minutes et vingt-sept secondes.

Et il n’en a pas fini. Le Shishapagma Ski Challenge fait partie d’un programme plus large. Il faudra donc garder un œil sur Andrzej Bargiel.

Andrzej au camp
Andrzej au camp © Kin Marcin/Red Bull Content Pool
read more about
Next Story