Photos : 10 années dans les glaces

Le photographe Martin Hartley nous fait partager une décennie d'expéditions polaires.
Par Tarquin Cooper

Au moment même où deux explorateurs britanniques mettent le cap vers ce grand désert de glace qu'est l'Antarctique, direction le pôle Sud pour un aller-retour éprouvant, le photographe Martin Hartley ouvre ses archives et nous offre une plongée au cœur de ses voyages en terres polaires.

Par -40°, les pôles ne font aucun cadeau à leurs visiteurs, mais les rares qui parviennent à rallier ces confins de notre planète se voient remerciés de leurs efforts en découvrant des paysages à la beauté surréaliste.

Jadis consacré "héros de l'environnement" après avoir accompagné une mission scientifique au pôle Nord, Hartley a consacré dix années de sa carrière à photographier les scènes arctiques et antarctiques, n'hésitant pas à gravir des sommets pour prendre ses clichés. Découvrez-en plus son travail sur www.martinhartley.com.

Pro tip: use your keyboard to jump between photos
Auto-portrait
Auto-portrait Martin prit cette photo en 2010 après avoir passé 76 jours sur des skis, battu par un vent de face, à travers l'océan Arctique. "J'ai commis une erreur en enlevant la bordure en fourrure sur ma capuche car elle me gênait la vue. Mais les brûlures dues au vent ont guéri rapidement." © martinhartley.com
Itinéraire dégagé
Itinéraire dégagé Le scientifique Adrian McCallum sur un iceberg figé au sol sur l'île Cornwallis au début du printemps en 2011, à la recherche d'un itinéraire sécurisé pour regagner le camp de base après une journée de prélèvements. © martinhartley.com
Le désert blanc
Le désert blanc Lors de la Trans Arctic Expedition 2004, un groupe d'explorateurs tirant leurs traineaux à travers les étendues de l'Antarctique. Ce désert de glace en fait le plus méridional des déserts au monde. © martinhartley.com
Une arrivée qui n'arrive jamais
Une arrivée qui n'arrive jamais Ce groupe d'explorateurs britanniques mené par Mark Davey s'était lancé sur les traces de Sir John Franklin, lorsque celui-ci avait tenté en 1845 de découvrir le passage du Nord-Ouest dans le grand Arctique canadien. Une expédition où Franklin et une grande partie de ses hommes connurent la mort. © martinhartley.com
Au bout du monde
Au bout du monde Pen Hadow et Simon Murray au départ de l'anse Hercule en Antarctique lors d'une expédition couronnée de succès au pôle Sud et sans assistance. À 63 ans, Murray était ainsi devenu le plus âgé à rejoindre le pôle Sud en skis et sans assistance. © martinhartley.com
Une vie de chien
Une vie de chien David de Rothschild et ses chiens traversent un pont de glace et de neige au-dessus des eaux gelées lors de la Trans Arctic Adventure Ecology Expedition en 2004, devancé par la légende des pôles Paul Landry et Sarah McNair-Landry. © martinhartley.com
À la niche
À la niche Le chien Bert ne semble pas véritablement réjoui à l'idée de grimper dans cet avion au milieu de la TransArctic Adventure Ecology Expedition 2004. Lors de cet arrêt de ravitaillement, David de Rotschhild et Sarah McNair-Landry avaient changé de meute pour leurs traîneaux. © martinhartley.com
Pas de pression
Pas de pression Les explorateurs Pen Hadow (en haut) et Ann Daniels franchissent un drôle de talus de glace lors d'une reconnaissance le long de côtes de l'île de Qikiqtarjuaq en 2009. Ces formations sont dues à la rencontre de la banquise avec la croûte terrestre, qui fait jaillir des talus sous la pression. © martinhartley.com
Sur une feuille de glace
Sur une feuille de glace Ann Daniels rampant sur une fine couche de glace près du pôle Nord géographique en 2010. Pour pouvoir la franchir en ski, la couche de glace doit faire au moins 4 cm d'épaisseur, et 90 cm pour y faire atterrir un avion Hercules. L'épaisseur moyenne du manteau de glace en Arctique est de 1m77. © martinhartley.com
Dans les volutes du Kluchevskay Sopka
Dans les volutes du Kluchevskay Sopka Richard Hartley (sans lien avec le premier cité) se fraye un chemin au milieu des cendres fraîches du volcan Kluchevskay Sopka dans le Kamtchatka, l'un des volcans en activité les plus hauts de l'hémisphère nord. © martinhartley.com
Prendre l'air
Prendre l'air Le docteur Martin Rhodes en pleine reconstitution d'une des scènes polaires les plus célèbres, alors que le capitaine Oates ne revint jamais après être sorti de sa tente en 1912, laissant à la postérité cette réplique : "Je vais prendre l'air pour un moment." © martinhartley.com
Un terrain vague polaire
Un terrain vague polaire Ann Daniel tente de s'extraire de cet amas de glaces dans le Grand Arctique au Canada. Tirer un traîneau sur la banquise est une expérience surprenante alors que la couche de glace monte et descend comme un trampoline au ralenti. © martinhartley.com
Soleil d'hiver
Soleil d'hiver Aux pôles, le soleil brille par son absence en plein hiver. Cette image a été réalisée en 2008 sur la Petite Cornwallis, en territoire canadien. Le cliché a été pris aux alentours de midi, le moment le plus "éclairé" de la journée, lorsque qu'un faible halo de lumière émerge de l'horizon. © martinhartley.com
Faire sa trace
Faire sa trace Ann Daniel passe d'un morceau de banquise à l'autre alors qu'elle se rapproche du pôle Nord géographique lors du Catlin Arctic Survey, une mission scientifique menée en 2010 afin de mesurer l'épaisseur de la banquise. © martinhartley.com
Dans l'enfer blanc
Dans l'enfer blanc Où débute la montagne, où commence le ciel ? Elliot Forge en tête de cordée sur une crête du Zaalayski Khrebet, un sommet jamais emprunté jusque-là, lors d'une expédition dans le Pamir au Tadjikistan en 1999. © martinhartley.com