Pôle Sud : Sur les traces du Capitaine Scott

Deux explorateurs britanniques retentent l'expédition Terra Nova inachevée de Robert Falcon Scott.
Aller-retour à la marche au pôle Sud pour Saunders © Andy Ward
Par Andy Pag

Cette expédition demeure certainement l'une des plus célèbres de l'histoire de la découverte des pôles. En 1912, le Capitaine Robert Falcon Scott et ses hommes trouvèrent la mort, usés par la fatigue extrême et la faim, sur le trajet du retour après avoir atteint le pôle sud, alors qu'ils avaient été précédés par Amundsen.

Un siècle plus tard, c'est au tour des britanniques Ben Saunders (36 ans) et Tarka L'Herpiniere (32 ans) de marcher sur les traces de Scott, mais cette fois avec pour objectif d'accomplir ce trajet retour sains et saufs. Ils s'élanceront cette semaine même à l'assaut du continent de glaces.

Sans assistance - une première depuis 101 ans -, les deux explorateurs miseront sur une technologie issue de la recherche spatiale et sur leurs simples ressources physiques pour accomplir cet exploit.

Saunders n'en est pas à son premier raid polaire. © Andy Ward

"Cela fait près de 10 ans que je prépare ce projet", a déclaré Saunders. "Cette expédition m'a toujours fasciné. Tout le monde connaît peu ou prou le capitaine Scott et son histoire. Le fait que son périple demeure inachevé a constitué un véritable appel du pied me concernant."

Cette nouvelle expédition tentera en effet de boucler le trajet exact emprunté par Scott et ses hommes lors de leur aller-retour à la marche vers le pôle Sud. Sur cette distance qui correspond à 69 marathons d'affilée, les deux hommes devront faire face à des températures jusqu'à -50° et dépenseront dans les 6 000 calories par jour.

Pour Saunders, il s'agira du premier séjour au pôle Sud et le moins que l'on puisse dire est qu'il n'a pas choisi le chemin le plus aisé en optant pour ce périple de 2 880 km, le plus long trajet jamais effectué sans assistance aux pôles. "J'ai toujours été plein d'admiration pour ces pionniers et si je me lance dans cette aventure, c'est pour aller aux limites de ce qu'il est possible de réaliser."

10 années de préparation ont été nécessaires. © Andy Ward

Pour documenter cette expédition au budget de 1,5 millions de livres, Saunders et L'Herpiniere utiliseront un matériel conçu spécialement par Intel pour pouvoir transmettre des photos et vidéos sur place. Le tandem devra emporter avec lui tout le matériel et les vivres nécessaires à cette aventure de quatre mois, à bord de traineaux pesant 200 kg une fois chargés. Ils devront également prendre soin de déposer des réserves de nourriture et d'essence à des endroits stratégiques en prévision de leur trajet retour. Ils ne feront même pas le plein en atteignant la station de recherché habitée au pôle.

Les deux précédentes expéditions de Saunders ont été frappées de malchance. En 2010, alors qu'il tentait d'établir le record de vitesse pour rejoindre le pôle Nord en skis, une de ses fixations cassa à quelques jours seulement du but.

Sans pièces de rechange et avec un minimum de provisions, il fut contraint d'abandonner. Un an plus tard, sa nouvelle tentative fut maudite, Saunders se retrouvant bloqué par les mauvaises conditions météo à Resolute dans le nord du Canada durant trois semaines, le poussant à tout annuler.

En 2004, Saunders s'était fait connaître en devenant le plus jeune à rejoindre le pôle Nord en solo sur des skis, à l'âge de 26 ans. Lors des dix années suivantes, il a mené à bien 10 expéditions entre la banquise au pôle Nord et les immensités gelées du Groënland.

Saunders a tout connu : attaqué par des ours polaires, souffrant de gelures, et presque abandonné sur une banquise en désintégration par l'avion qui était censé le récupérer.

Un entraînement à la hauteur du défi. © Andy Ward

Cette fois, ils s'attaqueront à une expédition légendaire - et controversée - dans l'histoire de la découverte des pôles, en empruntant la route du capitaine Scott. Pris de vitesse par le Norvégien Roald Amundsen en 1911, Scott et ses hommes périrent de fatigue à 18 km seulement de leur dépôt de vivres le plus proche.

Lors de cette tragique expédition, Lawrence Oates devint célèbre pour son sacrifice, alors qu'il quitta sa tente afin de ne plus être un poids pour le groupe et mourut de froid, laissant à la postérité cette réplique : "Je vais prendre l'air pour un long moment."

Pour Saunders, le vrai défi débutera une fois le pôle atteint : "Je suis bien plus excité par le trajet retour que par le fait d'atteindre le pôle Sud."

En dépassant le lieu où périt Scott, Saunders ne fera plus que marcher sur ses traces, il marquera l'itinéraire de sa propre empreinte.

Suivez l'expédition des deux hommes.

read more about
Next Story