Josef Ajram abandonne Red Bull 7 Islands

Josef Ajram a abandonné le Red Bull 7 Islands alors qu'il roulait sur son vélo à La Gomera.
Josef Ajram ne complètera pas le Red Bull 7 Islands
Quand la tête lâche, le corps aussi © Alberto LessMann/Red Bull Content Pool
Par Red Bull Espagne

Ça n’était pas la chaleur. Ça n’était pas la topographie. Ça n’était pas l’impossibilité physique qui l’a arrêté. Après 120 kilomètres de vélo sur La Gomera, Josef Ajram a simplement réalisé qu’il n’avait pas les ressources mentales pour continuer le défi Red Bull 7 Islands.

Pendant un an, je me suis entraîné. J’ai mis mon corps et mon esprit à l’entraînement, vingt-trois heures par semaine, chaque semaine. Physiquement, je suis capable de continuer, mais mentalement, je ne veux pas. L’abandon l’année dernière a pesé sur moi bien plus que je ne l’aurais imaginé. J’ai eu un paquet de pensées négatives et j’ai eu tout le temps peur que quelque chose arrive.

Le deuxième jour, Josef a nagé 3,6 kilomètres © Alberto LessMann/Red Bull Content Pool

Josef a combiné l’entraînement toute l’année avec son job de trader la journée. Il a dû adapter son emploi du temps pour pouvoir répondre à toutes ses obligations et être prêt pour le Red Bull 7 Islands – un défi plus que difficile. Au final, l’amoncèlement de défis était trop. La journée commençait tôt pour le team, qui prenait l’avion à 8 heures de El Hierro à La Gomera. Après les 3,6 kilomètres de natation, Josef a pris le vélo. En 2012, Ajram avait dû abandonner après un peu plus d’une vingtaine de kilomètres en raison d’une insolation. En 2013, après plus de quatre heures à pédaler, il a décidé de s’arrêter : « J’étais anxieux, je ne pouvais pas respirer. Le docteur a dit que tout allait bien, mais depuis 20 kilomètres, j’étais très mal… ».

Josef Ajram à La Gomera © Alberto LessMann/Red Bull Content Pool
read more about
Next Story