Al Humphreys: faire un film dans le désert

Découvrez comment a été tourné Empty Quarter, un film présenté dans plusieurs festivals cette année.
Tournage de Empty Quarter © Alastair Humphreys
Par Alastair Humphreys

 Le tournage de The Empty Quarter était un véritable challenge en terme d’équipement. Lorsque Leon McCarron (en photo ci-dessus) et moi avons parcouru plus d’un millier de kilomètres à pied à travers la péninsule arabique nous voulions voyager le plus léger possible.

J’espère que la description du matériel utilisé permettra à ceux qui voudraient se lancer dans ce type d’aventure de savoir comment s’équiper. Mais avant de parler du matériel, regardez d’abord le teaser du film ci-dessous!

La plupart des reportages réalisés pour la télévision sont filmés différemment. Ils sont tournés par des équipes à gros budget qui comprennent plusieurs cameramen. Les expéditions qui bénéficient d’un contrat de sponsoring conséquent sont aussi différentes car elles ont les moyens de s’équiper avec tout le matériel dont elles ont besoin. 

Pour les gens normaux qui veulent raconter leur propre histoire il faudra jongler entre trois facteurs.
-le budget
-le poids
-les compétences de l’utilisateur

Avant toutes choses, je dois dire que ce kit n’est pas ce qu’il y a de plus important pour filmer une expédition. Si vous partez à l’aventure armé d’un trépied, d’un micro externe et d’un réflex ou d’un bon compact, vous êtes déjà équipé pour tourner un film qui peut prétendre à un prix. Mais ce qui importe le plus, c’est l’histoire que vous allez raconter et les compétences dont vous disposez pour filmer. Donc ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas de quoi vous payez le matériel décrit plus bas. Allez-y et faite votre film. Après tout, « Searching for Sugarman » a été tourné sur un téléphone portable.

D’un autre côté, si vous avez la chance de disposer d’un appareil haut de gamme et d’un objectif de 3 kg à 5.000€ alors vous obtiendrez certainement des images superbes (comme celles-ci). Mais quoi qu’il arrive c’est votre savoir faire et l’histoire que vous racontez qui fera la différence.

Al Humphreys matériel photo et vidéo du desert. © Alastair Humphreys

Notre équipement pour le désert :

• Canon XF100: Une caméra légère et versatile qui dispose d’une bonne focale. L’autofocus et l’écran qui tourne dans les deux sens nous ont été très utiles. C’est la caméra la plus rapide à utiliser, très pratique lorsque l’on rencontre des gens.

• Canon 5d Mkii: Appareil photo qui filme aussi en HD. Permet de faire de superbes photos et aussi de tourner de belles séquences. Un petit peu plus compliqué à utiliser que le XF100.

• Objectif 24-105 f4: Un objectif zoom versatile qui permet de filmer dans la plupart des situations.

• Objectif 50mm f1.8: Un objectif pas cher pour filmer en basse lumière. Très utile en back up.

• Micro Rode Videomic avec coupe-vent. Nous avions aussi commandé un micro Lavalier mais il est arrivé trop tard. Je le regrette beaucoup car il ne faut jamais sous estimer la qualité du son dans votre film.

• Batteries: Nous avions calculé les distances entre les points de recharge possible et embarqué suffisamment de batteries pour couvrir les intervalles en faisant attention.

• Chargeurs de batterie.

• Beaucoup de cartes mémoire CF. On devait se limiter un peu avec les batteries mais nous ne voulions pas manquer de place pour filmer.

• Trépied: Sony handicam et le mini trépied Velbon CX. Plus un trépied est lourd et costaud mieux c’est. Mais le problème plus ils sont gros et plus le prix augmente!

• Kit de nettoyage.

• Casque pour vérifier la prise de son.

• Appareil photo compact (alimenté par des piles AA).

Maintenant à vous. Partez à l’aventure et ramenez nous de belles histoires.

read more about
Next Story