McConkey : "Un homme extraordinaire"

Rob Bruce, l'un des cinq réalisateurs du film "McConkey", revient sur ce personnage hors du commun.
la réalisateur Rob Bruce lors de la première du film McConkey à New York, dans l'hôtel à Tribington, Tribeca, le 21 avril 2013
Rob Bruce lors la première de McConkey à New York. © Olugbenro Ogunsemore/Red Bull Content Pool
Par Josh Sampiero

Alors que le film McConkey bénéficie désormais d'une sortie à l'international, nous sommes allés à la rencontre de Rob Bruce, l'un des réalisateurs et un ami personnel de Shane McConkey. Pour nous, il a accepté d'évoquer cet homme parmi les plus extraordinaires qu'il ait rencontrés.

"J'ai connu Shane au lycée, nous participions aux mêmes compétitions de ski alpin et faisions tous les deux partie du team de développement de l'équipe nationale américaine. Ce que l'on préférait, c'était surtout le freeride, plus que l'entraînement, et nous avons quitté ce milieu au même moment. Nous nous somme retrouvés lors d'un tournage que je réalisais pour MTV Sports en Amérique du Sud et où il faisait partie des skieurs du film."

Scott Geffney, JT Holmes, Sherry McConkey, Steven Winter (premier plan, de g. à d.),  Murray Wais, Rob Bruce et David Zieff (2nd plan, de g. à d.)
Rob Bruce et l'équipe du film McConkey. © Olugbenro Ogunsemore/Red Bull Content Pool

"Si Shane était encore vivant aujourd'hui... Il continuerait probablement à faire les mêmes choses qu'avant, mais en consacrant davantage de temps à sa famille. Il serait resté le même. Au niveau sportif, je pense qu'il aurait accroché sur le speed riding (une forme de ski avec un parapente de faible voilure, ndlr). Il n'aurait probablement pas arrêté de pratiquer au plus haut niveau, mais disons qu'il aurait levé le pied pour passer plus de temps avec sa femme Sherry et un être un bon père de famille."

"Réaliser un film à cinq est plutôt une expérience facile. Aucun d'entre nous n'était là pour tirer la couverture sur lui, nous faisions le film pour Ayla et Sherry. Quand il s'agit de faire un film hommage pour une veuve et son enfant, les égos s'effacent. Et ça a porté ses fruits, car nous lui portions tous beaucoup d'affection. Nous savions que Shane n'aurait pas toléré que nos égos viennent s'immiscer dans la réalisation d'un grand film. Nous nous devions de faire honneur à la vie qu'il a menée : avec humilité, honnêteté, respect, professionnalisme, préparation et un sens de l'humour indéfectible."

John Berry et Shane McConkey, wingsuit BASE jump. © Graeme Murray/Red Bull Content Pool

"C'est comme si Shane avait vécu cinquante vies en une ! Son leg est conséquent et toute son histoire a été documentée sur pellicule. Parvenir à sélectionner les séquences parmi plus de 1 000 heures d'images a été un travail de titan. Nous avons fonctionné de la façon suivante : chacun d'entre nous se consacrait à une période de sa vie, sans jamais oublier cependant qu'il s'agissait de réaliser une seule et même histoire."

"Je n'ai pas envie de tuer la magie autour du film en disant qu'il manque certains passages. Mais s'il y a bien une partie que nous n'avons pas traitée pleinement, c'est l'apport énorme de Shane à l'industrie du ski. Grâce à lui, certaines marques ont été forcées de s'intéresser au freeride et commencer à rémunérer des skieurs. C'est lui qui a poussé l'introduction des fat skis sur le marché."

Puis, c'est encore Shane qui permis d'obtenir des skis avec du rocker (cambre inversé). Il a été à l'origine de l'International Free Ski Association et a permis de donner le jour à des compétitions de freeride, à leur fournir un format de compétition. Il a ouvert les yeux à l'industrie du ski et fait en sorte qu'elle investisse dans le freeride."

"Grâce à lui, le ski était redevenu cool à une époque où le snowboard cannibalisait complètement le secteur du ski. Il a tellement fait pour l'industrie du ski que nous ne faisons qu'effleurer cet aspect de sa vie. Sinon il s'agirait d'un film sur le marché du ski, pas sur la vie de Shane."

Shane McConkey s'entraîne lors du Red Bull Snow Thrill of Alaska, le 26 mars 2002.
Shane McConkey - Action © Ulrich Grill / Red Bull Content Pool

"Le ski était mort et enterré. Il fallait bien un type comme lui, qui ne lâche jamais et doté d'une vision, pour arriver à tout changer. Mais dans une certaine mesure, ce manque de moyens fut un avantage, car cela permit à Shane de faire ce qu'il désirait. Et ainsi, il a relancé les compétitions en haute-montagne. Il était là aussi quand le ski en park a démarré, puis il s'est mis à gagner en skicross. Tout était permis dans les années 90 pour un homme à l'esprit ouvert comme Shane."

"Aujourd'hui, JT Holmes a repris le flambeau. Il réalise les mêmes exploits que ferait Shane s'il était encore parmi nous : en speed riding, en BASE jump à ski, et désormais en tant que cascadeur. Mais je ne sais s'il pourra y avoir un jour un nouveau Shane. On ne rencontre un tel individu qu'une fois dans sa vie."

"Le film McConkey a connu la réception que nous attendions. Personnellement, je tenais à ce que le film puisse être compris par tous les publics, que n'importe qui puisse avoir un aperçu de la vie de Shane et se mette dans sa peau l'espace de deux heures. Je voulais que les spectateurs puissent comprendre ce que représente une vie consacrée à ses passions. Des gens de tous horizons en ressortent avec une nouvelle inspiration et prennent de nouveau conscience que baser sa vie sur ce que l'on aime vous apporte du bonheur, peu importe les normes établies par la société. Si tout le monde vivait un peu plus comme Shane l'a fait, le monde serait meilleur."

Shane McConkey lors du Red Bull Uncharted sur le site du Parc National de Fiordland en Nouvelle-Zélande le 6 février 2009.
Shane McConkey © Graeme Murray/Red Bull Content Pool

"Sherry est satisfaite du résultat. Réaliser un film autour de Shane n'était pas une expérience facile pour Sherry, mais elle nous a fait confiance pour transmettre l'héritage de Shane. Nous avons tous connu des moments difficiles et désormais Ayla pourra s'appuyer sur ce film dans sa vie et trouver l'inspiration quand elle en éprouvera le besoin. Je tiens tellement à remercier Sherry de nous avoir permis de transmettre ce cadeau à Ayla et au reste du monde. Aucun projet n'avait été aussi enrichissant dans ma vie que ce film."

Shane McConkey en famille
Shane McConkey, sa femme Sherry et sa fille Ayla. © McConkey Family Album / Red Bull Content Pool
read more about
Next Story