La laine, idéale pour rester au chaud

Indémodable, la laine reste une des meilleures isolations thermiques. Enquête au pays des moutons.
un troupeau de moutons en montagne
Ces moutons vont vous sauvez la vie. © Icebreaker
Par Jakob Schiller

Durant plusieurs centaines d'années, la laine a été la matière de choix pour ses vertus en terme d'isolation thermique.

Le secret de la laine réside dans ses fibres, capables de créer des millions de minuscules poches d'air qui enferment la chaleur corporelle. À la différence des fibres du coton, qui s'écrasent une fois mouillées et font disparaître par conséquent ces poches d'air, la laine conserve suffisamment de tenue pour rester au chaud même sous la pluie ou la neige. La laine dispose en outre de propriétés qui lui permettent de ne pas garder les odeurs, tout comme elle évacue l'humidité mieux que la plupart des autres matières.

Nous sommes convaincus que la laine de mérinos offre les meilleures fibres possibles.

Pendant longtemps, la laine est demeurée la matière préférée chez les grimpeurs, skieurs et autres amateurs d'outdoor, avant qu'elle ne soit négligée à partir des années 70, au profit de nouvelles matières synthétiques issues de l'industrie.

À cette époque, il faut dire que la laine grattait méchamment et il était quasi impossible de la laver en machine car les fibres s'emmêlaient, formant des blocs, et faisaient rétrécir les vêtements. Qui plus est, les vêtements en laine étaient plutôt lourds et gênaient les mouvements.

ibex-wool-aire-hoody
Veste Wool Aire Hoody de chez Ibex © Ibex

"Travailler avec de la laine était en enfer", déclare Keith Anderson, vice-directeur du marketing chez Ibex, l'un des leaders dans l'habillement en laine pour l'outdoor. “Quand les matières isolantes synthétiques sont apparues, on a découvert des tissus doux, chauds, confortables, que l'on pouvait laver en machine. Tout le monde a béni l'arrivée de ces nouvelles matières."

Mais la laine n'avait pas dit son dernier mot et, il y a 15 ans environ, l'industrie textile se mit à utiliser un nouveau type de laine de mérinos disposant de fibres beaucoup plus fines et par conséquent, plus douces au touché, ne grattant plus. De même, les fabricants parvinrent à faire en sorte que la laine ne se compacte plus lorsque lavée en machine. Plus fine et plus légère, la laine 2.0 était née.

fibre de laine vêtements technique hiver
La fibre de laine vue au microscope. © Icebreaker

"Nous sommes convaincus que la laine de mérinos offre les meilleures fibres possibles", affirme Rob Achten, directeur de la création et vice-chef de produit chez Icebreaker.

Mais pour autant, certains continuent à bouder la laine. "La plupart du temps en hiver, je porte une doublure en mérinos sous des chaussettes en laine épaisse dans mes bottes", raconte le grimpeur Will Gadd. "Mais je n'apprécie pas la sensation de la laine ailleurs sur mon corps ; j'ai l'impression que cela met davantage de temps à sécher que les matières synthétiques. Et puis les tissus modernes en mérinos sont réalisés avec tellement de matières complémentaires qu'il s'agit presque de tissu synthétiques désormais."

Pour des marques telles que Icebreaker, Ibex ou SmartWool, les chaussettes et les sous-vêtements techniques demeurent l'essentiel des ventes s'agissant de produits en laine, mais de nouveaux vêtements font leur apparition, tirant le meilleur des propriétés de la laine.

Sur des vêtements imperméables et coupe-vent en matière synthétiques comme le Stealth Hood de Icebreaker ou la Puget Jacket chez Ibex, la laine est utilisée comme doublure intérieure pour son touché inégalé à même la peau, tout comme elle permet d'ajouter une couche d'isolation supplémentaire et évacue l'humidité ainsi que la transpiration.

À l'intérieur des doudounes, la laine est également utilisée fréquemment comme isolation, à l'image du modèle Wool Aire Hoody de Ibex ou du PhD Smartloft Full Zip de SmartWool. L'avantage de la laine est qu'elle permet d'obtenir une doudoune moins épaisse tout en restant très chaude.

"Nous continuons à chercher de nouvelles façons de faire avancer la technologie se rapportant à la laine et ainsi d'obtenir une utilisation toujours plus performante" conclue Keith Anderson. "La laine figure de nouveau parmi les matières préférées chez les pratiquants d'outdoor et nous comptons bien faire en sorte que cela dure."

Jakob Schiller vit au Nouveau-Mexique, il est journaliste spécialisé dans la photographie et l'équipement pour des magazines tels que Wired ou Powder. Pour le suivre sur Twitter : @jakobschiller

Pour plus d'images, de vidéos et d'articles en Aventure, rendez-vous sur notre page Facebook.

read more about
Next Story