"The Search" : Tom de Dorlodot dans le Pacifique

L'aventurier belge délaisse les sommets des Alpes pour survoler les atolls du Pacifique.
L'ïle d'Eiao aux Marquises. © MICHEL CHARLEUX/AFP/Getty Images
Par Josh Sampiero

Dire que le parapentiste Tom de Dorlodot est un néophyte complet en voile serait un peu exagéré ; ce n'est tout de même pas la première fois qu'il monte à bord d'un bateau. Mais le concurrent du Red Bull X-Alps a sans aucun doute davantage l'habitude de franchir des cols en haute-montagne que de traverser les océans.

Mais ce manque d'expérience sera loin d'être suffisant pour l'empêcher, lui et son acolyte Horacio Llorens, de monter à bord d'un catamaran de 60 pieds pour un périple de deux mois dans le sud du Pacifique. Leur objectif : explorer les îles du Pacifique en paramoteur. "Je n'ai jamais traversé d'océan", avoue Dorlodot. "Mais j'ai suffisamment navigué pour savoir que je ne serai pas malade en mer !" Cette traversée s'intègre à un projet plus global de De Dorlodot, intitulé "The Search", qui l'amènera à survoler en parapente des endroits incroyables un peu partout dans le monde.

De Dorlodot attend le bon moment pour décoller. © Harald Tauderer/Red Bull Content Pool

L'aventure débutera à Tahiti, avant de se diriger vers les Tuamotu puis les Marquises. Sur leur chemin, ils apprendront les rudiments de la navigation à la voile grâce à l'équipage composé de Nathalie Ille (elle-même auteur d'une sacrée aventure cet été) et Mathieu Voluer. Ces derniers apprendront à leur tour à pratiquer le parapente.

Entre voile et vol, De Dorlodot et Llorens auront l'occasion de survoler parmi les plus beaux récifs coralliens et atolls de cette planète.

Le voyage ne sera pas une villégiature pour autant, avec des séjours prolongés en mer et des probables tempêtes au large, tout comme ils devront pêcher pour se nourrir.

Parmi les nombreux préparatifs effectués en vue de cette expédition, les parapentistes ont fait fabriquer un matériel sur-mesure, dont un paramoteur doté d'un gilet de sauvetage en cas d'amerrissage non-volontaire.

Grâce au paramoteur, ils seront en mesure d'effectuer des vols de reconnaissance et dénicher des sites d'envol en parapente. Une fois aux Marquises, De Dorlodot a prévu de réaliser un vol-bivouac aller-retour de 30 à 40 kilomètres en reliant deux îles de l'archipel au-dessus de l'océan.

Cette expédition est très spéciale car elle possède la particularité de combiner deux disciplines différentes, le vol et la voile. Les marins comme les parapentistes partagent un même amour pour les vents, les uns en mer, les autres dans les montagnes. "Ils n'y connaissent rien en parapente et nous n'y connaissons rien en voile. Mais nous sommes chacun passionnés par nos sports respectifs et par la nature", résume Tom.

Suivez les aventures de Tom sur son site.

Pour plus d'expéditions, rendez-vous sur la page Facebook de Red Bull Aventure.

read more about
Next Story