Mark Webber Challenge, l'aventure en Tasmanie

La course d'aventure atteint des sommets avec l'événement caritatif créé par le pilote.
Richard Ussher et Braden Currie
Richard Ussher et Braden Currie montent © Perfect Prints
Par Evan David

Quand les participants s’engagent pour le Swisse Mark Webber Tasmania Challenge, ils savent qu’ils partent à l’aventure. Mais quelle aventure, ça, ils ne le savent pas. Tout ne leur est révélé qu’au départ de la course. Non seulement le parcours est tenu secret, mais aussi les actions qui doivent être effectuées.

La course de cinq jours avait démarré sous l’impulsion de Mark Webber pour lever des fonds afin d’aider des causes caritatives. L’Australien n’a pas pu être là cette année, mais il y a bien sûr pris part dans le passé. Au point de s’y casser une jambe – ce qui a sérieusement pesé sur sa saison 2009.

Les participants au départ du Mark Webber Tasmania Challenge
Départ du Mark Webber Tasmania Challenge © Perfect Prints

La course de cette année s’est étendue sur cinq jours, partant de Mole Creek, avec une surprise typique. La première étape ne consistait pas à courir, pédaler, pagayer ou même grimper. Non, au lieu de ça, les teams devaient scier d’énormes troncs d’arbres avant d’aller où que ce soit.

Il y a aussi du vélo en forêt au Mark Webber Tasmania Challenge
Il y a aussi du vélo en forêt © Perfect Prints

Les jours suivants, ils ont couvert des centaines de kilomètres en vélo, à pieds et en bateau, montant au Mt Wellington et de finissant près de la baie d’Hobart. Chaque jour de la course a amené son lot de défis, et aucun n’a été simple. Rien que la distance est assez énorme : le seul quatrième jour, les athlètes ont parcouru quelque 80 kilomètres.

Courtney Atkinson and Kenny Wallace
Courtney Atkinson and Kenny Wallace © Perfect Prints

Plusieurs athlètes de haut-niveau ont rejoint les rangs des engagés cette année, comme les équipiers Courtney Atkinson et Kenny Wallace, triathlètes très respectés et kayakistes chevronnés. Mais remporter la victoire au général était autre chose, et c’est la paire composée de Richard Ussher et Braden Currie qui a mis tout le monde d’accord avec plus de deux heures et demie d’avance sur les plus proches poursuivants.

Les vainqueurs Richard Ussher and Braden Currie
Richard Ussher et Braden Currie © Perfect Prints

Les participants ont désigné les longs kilomètres sur des surfaces mixtes comme le plus gros challenge. Kenny Wallace, kayakiste de classe mondiale un peu plus habitué à utiliser ses bras, explique : « La question ne se pose même pas, le run d’aujourd’hui m’a tué. Sur la fin je me sentais un vrai boulet, tiré par mon équipier Courtney. En descendant, il y avait tellement de rochers, on ne pouvait pas se frayer un chemin ! ».

Le participants font leur bonhomme de chemin
Il faut s'avoir s'adapter aux différents terrains © Perfect Prints

Bien sûr, avec la récente retraite de la Formule 1 de Mark Webber, on se demande s’il va revenir garnir les rangs des participants de sa propre course. Mais sa nouvelle aventure en Endurance avec Porsche va être très chronophage également. Peut-être pourra-t-il s’aligner au départ l’an prochain, mais cela dépendra du calendrier du WEC (World Endurance Championship, le championnat du monde d’Endurance), comme l’Australien le déclarait il y a peu dans une interview. En attendant, rendez-vous sur le site pour voir si vous êtes prêts

Pour plus de sujets comme celui-ci, rendez-vous sur la page Facebook de Red Bull Aventure.

read more about
Next Story