Bien choisir ses skis de backcountry

Trouver les bons skis est une quête sans fin, comme celle de la poudreuse. Enfin ça, c'était avant.
Par Dave Waag

La dernière fois que vous avez acheté une paire de skis, cela remonte à combien d'années ? Vous êtes un accro à la poudreuse et aux dernières nouveautés ? L'un et l'autre, ne cherchez pas plus loin, voici les réponses à la question ultime : "Quels skis sont faits pour moi ?"

Le design des skis a connu une évolution spectaculaire depuis ces quatre dernières années environ. Des termes techniques comme le rocker de spatule ou le talon "early rise" sont venus inonder le marché, tout comme les matériaux composites et autres fibres de carbone sont désormais monnaie courante. Grâce à ces innovations en terme de design et de matériaux, les skis alpins sont devenus plus rapides, plus gros, mais surtout, plus polyvalents que jamais.

La pratique en hors piste exige un choix de matériel bien spécifique et, pour trouver la paire adéquate, il convient d'abord de savoir quel usage vous en faites. Cherchez-vous à faire de grandes courbes après avoir sauté une barre rocheuse ou êtes-vous un skieur lambda à la recherche de skis à tout-en-un ?

Völkl Nanuq ski image produit
Völkl Nanuq © Marker Völkl

Une paire pour tout faire

Jamais ce mythe de la paire de skis "tout-terrain" n'aura été aussi proche de devenir une réalité. Dans ce cas, il vous faut regarder vers des skis disposant d'une largeur au patin de l'ordre de 95 à 105 mm. Cette catégorie de skis est de plus en plus populaire, permettant de trouver un juste milieu entre skis de carving sur la neige dure et la pratique plus hédoniste de la poudreuse.

Plus la spatule dispose de rocker ou d'early rise (c'est la même chose), plus le ski se destine à la descente sur neige douce et se révélera réactif dans une neige plus profonde. En optant pour un cambre et des spatules/talons plus classiques, le ski offrira un déclenchement plus facile ainsi que plus de réponse en carving sur des neiges dures. Préférez des spatules disposant de rocker sur 20 à 30 %, et très peu voire pas du tout au talon. Pour des sensations plus freeride, plus proches du surf, choisissez des skis au rocker prononcé de la spatule jusqu'au talon, avec le moins de cambre possible, voire pas du tout.

Exemples : Völkl Nanuq, Kastle TX97, DPS Wailer 99

DPS Wailer 112 image produit
DPS Wailer 112 © DPS Skis

Skis rapides et légers

Dans l'optique d'une pratique orientée vers le ski de montagne et des bivouacs en altitude, généralement la règle veut que "plus c'est léger, mieux c'est". Mais ce n'est pas le cas dans le cadre d'une pratique du ski-alpinisme en compétition.

Ce type de skis se révèlent - par défaut - plus traditionnels dans leur approche. S'ils sont destinés au départ davantage à faire office d'outil fiable en haute-montagne, cela ne signifie pas pour autant que l'on ne peut pas prendre son pied en descente équipés de ces skis. Et pour ce faire, les cotes de la spatule et du talon sont cruciales. Car si le rocker permet un déclenchement plus facile et plus de réactivité, il va sans dire que ces caractéristiques sont les bienvenues sur une pente critique où le moindre décrochage peut s'avérer dangereux.

Préférez des skis avec une largeur au patin comprise entre 85 et 95 mm. Ne vous inquiétez pas, la surface de glisse est largement suffisante pour se frotter à la plupart des types de neige en backcountry, et les skis sont ainsi bien plus légers. Vous pouvez également opter pour des modèles à spatule "early rise" ou à rocker plus modéré.

Exemples : Black Diamond Current, Dynafit Manaslu

Black Diamond Current
Black Diamond Current © Black Diamond Equipment

Skis de freeride en poudreuse

Parmi les évolutions les plus notables en termes de design, on note l'arrivée de skis conçus exclusivement pour la poudreuse. Et il n'est pas inutile de rappeler encore une fois que ces fat skis à gros rocker se comportent surprenamment bien sur d'autres types de neiges également. Mais le revers de la pièce est que ces skis pèsent plus lourds sur la balance et que leurs carres sont moins précises. Néanmoins, de nombreux skis de poudreuse se révèlent fun sur piste damée ou sur des neiges de printemps.

Au niveau de la largeur au patin, ces skis se situent entre 110 et 115 mm. Au-delà d'une largeur au patin de 120 mm, vous perdrez grandement en polyvalence d'utilisation. Le rocker peut aller jusqu'à 30 % et plus de la spatule. Même chose au talon. Les skis de poudreuse présentent néanmoins toujours du cambre sous les pieds afin de conserver de la polyvalence en conditions mixtes. Plus les skis possèdent du rocker et moins ils ont de cambre, plus la sensation de glisse sera typée surf. Des spatules et talons effilés permettent de réaliser des transitions plus en douceur en neige profonde. Ces skis très larges pèsent évidemment plus lourds et on conseillera de se tourner vers des constructions carbone et/ou bois pour des ascensions moins épuisantes.

Exemples : DPS Wailer 112, Dynafit Huascaran, Voile V8, Völkl V-Werks Katana, Rossignol Soul 7

Voile Vector skis, image produit
Voile Vector © Voile
read more about
Next Story