Photos: En vol au dessus du Pacifique Sud

Tom de Dorlodot et Horacio Llorens délaissent les Alpes pour les montagnes des îles du Pacifique.
Par Evan David
Pro tip: use your keyboard to jump between photos
Vert et bleu
Vert et bleu Tom de Dorlodot part du sommet de l'île en direction de l'Océan Pacifique. Lui et l'autre pilote de parapente Horacio Llorens sont parti dans les îles à la recherche de site de parapente inconnus. © John Stapels
Le camp de base
Le camp de base Qui a besoin d'un hôtel quand il y a des cabines à disposition? De Dorlodot et Llorens vivent à bord d'un catamaran destiné au grand large. Si tout se passe comme prévu, ils devraient parcourir 2500 miles en deux mois. © John Stapels
Bonjour...
Bonjour... Tom tombe sur des locaux : "J’avais juste pêché un poisson quand en face de moi, trois requins sont arrivés et l’ont mangé au bout de la ligne !". © John Stapels
A la voile ou dans les airs
A la voile ou dans les airs Ces pilotes ont eu de très bon vols, mais l'un des meilleurs était celui au dessus de Nuku Hiva avec le catamaran en dessous qui les suivait derrière. © John Stapels
Une vue claire
Une vue claire "Le mieux quand on fait du parapente au dessus des Tuamotus, c'est la transparence de l'eau," dit Dorlodot."Vous pouvez vraiment voir le recif de corail, les requins, les raies... on voit tout!" © John Stapels
Langue de sable
Langue de sable Ce qui compte dans les Tuamotus c'est souvent des longues langues de sable dans la mer. © John Stapels
Bleu océan
Bleu océan Oui, l'eau est vraiment de cette couleur. Oui, c'est vraiment si clair. Oui, d'après Tom, elle est aussi chaude qu'elle en a l'air. © John Stapels
Toucher le sol
Toucher le sol Le parapente n'est pas encore un sport complètement organisé et régulé partout sur la planète, par moment les boys ont besoin d'être créatif pour les décollages et pour les atterrissages. © John Stapels
Un paradis pour voler
Un paradis pour voler De Dorlodot dit qu'ils ont trouvés des superbes endroits pour faire du parapente acrobatique, ce qui leur a donné beaucoup de liberté pour s'entraîner. © John Stapels
Marcher sur l'eau
Marcher sur l'eau Les pilotes intrépides font de leur mieux pour ne se mouiller que les orteils. © John Stapels
Le grand saut
Le grand saut Après avoir tracé leur voie à la machette pour lancer leur paramoteurs, l'eau fait vraiment très envie, et spécialement quand il fait 35°. © John Stapels
Une petite faim? Il y a du poisson!
Une petite faim? Il y a du poisson! Quand ils ne sont pas en vol, de Dorlodot, Llorens et le reste de l'équipage travaillent leurs repas qui sont souvent constitués des poissons qu'ils ont pêché eux même. © John Stapels
À bord
À bord Une caméra dans l'aile procure un angle unique. © John Stapels