David Lama au Cerro Torre, le film

Le trailer du très attendu 'Cerro Torre: a snowball's chance in hell' de David Lama est sorti.
Par Tarquin Cooper

L'attente est pratiquement terminée. Près de deux ans après l’ascension du Cerre Torre, à 3128 m, un exploit qui a tenu en haleine la communauté de l’escalade tout entière, le nouveau long métrage de l'ascension de David Lama va bientôt sortir. Vous pouvez découvrir la bande-annonce qui est sortie cette semaine ci-dessus.

«Je suis vraiment impatient de le voir enfin sur les écrans," dit Lama. «Les gens en parlent depuis près de cinq ans maintenant et je pense que beaucoup d’entre eux seront surpris par la façon dont cette expédition se termine..."

Il faut de la détermination, de l'authenticité et de la volonté pour réaliser ce dont on rêve.

David Lama et Peter Ortner ont fait les gros titres des journaux du monde entier en 2012, après avoir réalisé la première ascension libre de « La route du Compressor » sur le Cerro Torre, un itinéraire ancré dans la grande tradition de l’alpinisme. Il s'agissait de la troisième tentative de Lama sur cette montagne.

David Lama et son partenaire de cordée grimpent sur le col de la Patienca dans leur tentative d'ascencion du Cerro Torre en Patagonie, Argentine.
l'approche de Peter Ortner et David Lama © Corey Rich/Red Bull Content Pool

«Cerro Torre — a snowball's chance in hell», est une histoire qui va au-delà des questions classiques de préparation technique et mentale à l’escalade en haute montagne. «Il s'agit de montrer la détermination, l'authenticité et de croire dans les objectif que l’on s’est fixé,» dit Lama.

La météo extrême de la Patagonie et le défi représenté par montée elle-même, n’étaient pas les seules difficultés auxquelles Lama a du faire face lors de cette ascension. Il a également été critiqué pour avoir mis en place de points de fixation lors de sa première visite en 2010.

«Ma plus grande réussite a été d’arriver à comprendre et à surmonter la controverse», dit-Lama.

 est hantée par la controverse. Mise en place par Cesare Maestre en 1970 pour faire taire les rumeurs concernant sa première montée 11 années auparavant, cette voie doit son nom à la perceuse à essence qui a servi à incruster les centaines de boulons dans la montagne. Un acte avait été fortement critiqué dans la communauté de l'alpinisme de l’époque, qui considérait ça comme un sacrilège.

David Lama chausse ses crampons pour monter le col de la patienca, Cerro Torre en Patagonie, Argentine.
David Lama chausse ses crampons. © Franz Hinterbrantner/Red Bull Content Pool

Heureusement, l'expérience lui a laissé beaucoup de souvenirs positifs. "Je n'oublierai jamais le moment où j'ai grimpé sur le sommet. On était parti depuis 24h, Il était 10 heure du soir et je suis resté là-haut bercé par la lumière dorée. Les derniers rayons de soleil étaient en train de traverser les glaciers de Patagonie et tout le reste en dessous de moi était dans le noir."

Mais il y a aussi eu quelques moments effrayants. "Arrivé à 10m du champ de glace du sommet, il a fallu que je monte sur un gros bloc de glace, et je n'étais pas sûr s'il supporterait mon poids. Je savais que si le bloc lâchait, je risquais de faire une grosse chute et il y avait de fortes chances que ça coupe mes cordes au passage"

Le reste de l'histoire est racontée dans le film. Il sera diffusé au cinéma en Allemagne le 13 Mars . D'autres dates de diffusion seront annoncées prochainement

Suivez notre page Facebook pour rester connecté avec l'aventure.

David Lama sur une face près du Cerro Torre. Patagonia, Argentine.
David Lama sur une face près du Cerro Torre. © Corey Rich/Red Bull Content Pool
Related
David Lama
read more about
Next Story