Ils ont touché terre! Une traversée héroique

Les équipes ont terminé le Talisker Whisky Atlantic Challenge, une course de rame extrême de 5500km.
© Ben Duffy
Par Fredrik Ölmqvist

La souffrance est enfin terminée! Pendant deux mois 16 équipes se sont battues à la rame à travers l’Atlantique dans la course d’aviron la plus difficile du monde.

Ils ont dû faire face à des tempêtes, des vagues immenses de 12m et ils se sont retournés plusieurs fois. Ils ont eu à faire aux requins, au mal de mer, ils ont connu la fièvre, le désespoir, des gros problèmes techniques,  beaucoup de pluie et  beaucoup de souffrances.

Nous avons eu des conditions météorologiques de folie, avec des très gros orages.

Mais 60 jours après leur départ de La Gomera dans les îles Canaries, les équipes sont arrivées à terre dans les Caraibes. Ils ont été accueillis comme des héros à Antigua.

Stefan et Erlandsson Erik Grafstrom à la fin du Talisker Atlantic challenge
Les membres du team Nordic Endurance © Ben Duffy

« C’était épuisant », dit Dan Howie de l'équipe de l'Atlantique Row, qui a terminé la traversée en 53jours et 9h 30m. «C'est comme monter un roller coaster dont vous ne pouvez pas descendre. Et c'est non-stop, ça bouge tout le temps. Vous arrivez à dormir une heure et demie maximum, il y a sans arrêt des problèmes avec le bateau, les mains commencent à faire mal, vos fesses font aussi très mal, les pieds aussi, et vos parties intimes également. »

J’ai vraiment souffert

C'était une vraie bataille pour l'équipe britannique, les deux équipiers étaient poursuivis par Luc Birch, 21 ans, et Jamie Sparks, 21 ans, l’équipe de deux rameurs la plus jeune à avoir jamais traversé l'Atlantique à la rame. Les deux ont terminé la traversée en 54 jours et 6h.

«Nous avons eu des conditions météorologiques de folie, surtout au début – avec des gros orages», dit Birch. « Mais nous avons réussi à passer à travers sans endommager notre équipement, on a vraiment eu de la chance. »

Une équipe rame dans l'océan Atlantique
Les équipes sont en mer depuis deux mois © Ben Duffy

« La chose la plus difficile pour moi au début, c’était l’humidité permanente. J’avais les fesses dans l’eau en permanence et elles étaient détrempées. J’ai énormément souffert, et je pensais que j’allais abandonner si les vagues et le vent et la pluie ne diminuaient pas. »

Ce sont Mike Burton et Tom Salt, les deux hommes de l’équipe Locura Rows The Atlantic qui ont gagné. Ils sont arrivés à Antigua après seulement 41 jours et 2 heures de mer. Locura avait un bateau plus rapide que les autres et ils avaient une bonne connaissance de l’océan. Les deux marins savaient comment gérer les conditions difficiles.

« On a l’habitude de ce genre de défis extrêmes, mais c'est certainement la chose la plus difficile que nous ayons jamais faite », nous a dit Salt.

Mon pire cauchemar est devenu réalité lorsque je suis passé par dessus bord. Je n'avais jamais vu des vagues comme ça.

La deuxième équipe à atteindre la finale était l'équipe improbable des joueurs de polo professionnels qui n'avaient aucune expérience de l'aviron. Les outsiders de la course ont surpris tout le monde en remportant la catégorie par équipe de quatre en 48jours et 7h.

«Il ne nous a pas fallu longtemps pour réaliser que l’on s’était lancé dans une aventure très difficile», dit Henry Brett. « Je n'avais jamais vu des vagues comme ça. »

le team Atlantic Polo montre sa joie à la fin
Les pirates des Caraibes: le team Atlantic Polo © Ben Duffy

« Mon pire cauchemar est devenu réalité après quelques jours de course lorsque je suis passé pas dessus bord. Mais ce n'était pas si grave. Après être remonté à bord, j'ai changé de vêtements, dormi deux heures, et je me suis remis à ramer. »

 Il ajoute: « La souffrance était constante, mais on a tenu le coup grâce à toute cette activité physique. La douleur passait d’une partie du corps à l’autre, on avait mal partout dans des endroits bizarres, mais on avait surtout des douleurs aux fesses, on avait l’impression d’être assis sur du papier de verre. »

Une équipe rame dans l'océan Atlantique
Les équipes ont rencontré des vagues de 12 mètres © Ben Duffy

Toutes les équipes ont leur lot de soucis. La liste des problèmes techniques est longue: gouvernail cassé, dessalinisateur en panne, sièges perdus, problèmes de téléphone satellite, avirons perdus, sièges perdus…

Une équipe a du abandonner au 51ième jour à cause d’un gouvernail cassé, tandis que trois équipes ont été secourus par des hélicoptères et des porte-conteneurs après que leurs bateaux aient subi des dommages irréparables après avoir chaviré.

Normalement tous les équipages devraient avoir franchi la ligne d’arrivée à Antigua la première semaine de février sauf un. L'équipe des filles Inspirational Friends risque d’avoir besoin de plus de temps, elles ont beaucoup de difficultés, et n’ont pas de compas, un gouvernail cassé, pas de cartes et il leur reste encore 2500 km à parcourir. Heureusement elles sont très motivées, et seul le temps dira si elle arriveront à couper la ligne d’arrivée!

Découvrez toute l'histoire sur le site officiel.
Pour plus d'aventure rendez vous sur notre page Facebook.

read more about
Next Story