Vidéo: Du windsurf dans la tempête en Cornouailles

Du vent fort, des grosses vagues, les meilleurs funboarders du monde, une compétition légendaire.
Par Josh Sampiero

Dans la plupart des compétitions, les mauvaises conditions météo sont une bonne raison pour laisser tous les riders à la maison. Pas dans le Red Bull Storm Chase. Pour que ce contest de windsurf unique démarre, il faut justement que la tempête se déchaîne.

Red Bull Storm Chase en Cournouailles
Leon Jamaer au dessus de la lèvre © Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

Cette mission 3 du Storm Chase a été de loin la plus ambitieuse. Durant plusieurs mois, un groupe de 10 riders, nominés par les fans de windsurf autour du monde, est parti en quête de trois super tempêtes autour du monde. Un événement unique. La réactivité a été la clé du succès. Les compétiteurs et les organisateurs ont eu moins de 48h pour rejoindre le site de compétition, souvent situé à l’autre bout du monde.

Red Bull Storm Chase en Cournouailles
Leon Jamaer se prépare à l'assaut © Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

Après une période d’attente qui s’est étalée sur plus de 14 mois, le dernier call du Red Bull Storm Chase a finalement eu lieu dans les vagues du sud-ouest de l’Angleterre lors du passage d’une des plus grosses tempêtes de l’hiver, ce week-end.

Le spot de la compétition était en Cornouailles, pas très loin en fait de chez le rider Français Thomas Traversa, le grand vainqueur du contest. Et pas très loin non plus de chez les Allemands Dany Bruch et Leon Jamaer (le quatrième finaliste, le Brésilien Marcilio 'Brawsinho' Browne, est originaire de Hawaii).

Le classement final du Red Bull Storm Chase
1. Thomas Traversa (Fra)
2. Marcilio Browne (Bré)
3. Leon Jamaer (All)
4. Dany Bruch (All)

Red Bull Storm Chase en Cournouailles
Marcilio 'Brawsinho' Browne envoie du gros © Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

Cornouailles, bien connu des surfeurs britanniques, n’est pourtant pas considéré comme une destination de classe mondiale par les pro-riders. Sauf lorsqu’une tempête exceptionnelle y fait déferler des vagues de 10 mètres sur des plages d’habitude réservées aux débutants.

« C’était une grosse tempête, » confirme Thomas Traversa, le vainqueur du Storm Chase.

J’étais vraiment à la limite d’un bout à l’autre ! Samedi matin, j’ai utilisé ma plus petite voile et ma plus petite planche.

La compétition a commencé samedi sur la plage de Gwithian. Les compétiteurs avaient du mal à marcher sur la plage en portant leur matériel tant le vent était fort. Pour Traversa, la bonne stratégie a été de profiter des baisses de vent entre les rafales. « Le jeu était de s’adapter aux conditions à la seconde près, on attendait que le vent baisse un peu pour pouvoir envoyer un saut contrôlé, au lieu de se faire littéralement exploser et de casser le matériel. » 

Red Bull Storm Chase en Cournouailles
Thomas Traversa, gagnant du Red Bull Storm Chase © Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

« Tout le monde a cassé quelque chose, » ajoute Traversa. « J’ai cassé ma planche, tout le monde a cassé au moins un mat. La houle était tellement puissante, ça devait arriver. »

Malgré les conditions extrêmes, le format de compétition unique a permis aux compétiteurs de s’exprimer. « Ce n’était pas des heats courts comme dans les compétitions professionnelles, » ajoute Traversa. « On avait des séries de 20 minutes qui nous donnaient assez de temps pour trouver la bonne vague. » Globalement, le Français a été surpris par la qualité des conditions en Cornouailles. « Les plus grosses fermaient, mais il y avait aussi pas mal de bonnes vagues, avec un gros bowl et une lèvre où on pouvait vraiment aller taper. »

Red Bull Storm Chase en Cournouailles
Thomas Traversa dans le ciel de Cornouailles © Sebastian Marko/Red Bull Content Pool

Cette ultime call du Red Bull Storm Chase restera définitivement dans les annales comme la compétition de l’année. « Cet hiver fut l’un des plus rudes en Angleterre. C’était formidable de pouvoir accueillir le RBSC lors du passage de la plus grosse dépression jamais vue, » dit le rédacteur en chef de BOARDS, le magazine de windsurf anglais, Amy Carter de Boardseeker. « Les conditions étaient redoutables et c’était impressionnant de voir à quel point les riders ont su dompter les éléments déchainés. Un spectacle vraiment hallucinant tant au niveau des riders, que de l’équipe d’organisation, que des milliers de spectateurs qui sont venus spécialement. »

Lors de ces deux jours de compétition sur les plages de Gwithian et de The Bluff, les quatre windsurfeurs ont tout donné, mais le vrai spectacle était la tempête elle même. Et comme le dit Traversa:

C’était les plus grosses vagues que l’on avait jamais vu sur un Storm Chase

Restez connecté pour voir le résumé des trois étapes du Red Bull Storm Chase en ligne dans quelques jours.

Suivez Red Bull Adventure sur Facebook

Découvrez toutes les infos et tous les résultats du Red Bull Storm Chase sur le site officiel.

read more about
Next Story