Photos: 10 manières de rider à JAWS

Jaws est une vague géante où tout est possible, et où tout a été expérimenté, la preuve en images.
Par Josh Sampiero

Les premières personnes à rider Jaws n’étaient pas des surfeurs mais des windsurfers, au milieu des années 90, longtemps avant Laird Hamilton et son équipage de tow-in. A cette époque il n’y avait pas encore de jet ski ni de surfeurs avec des planches à straps partout sur le spot. JAWS, connu sous le nom de Peʻahi, en hawaiien, est la plus grosse vague de l’archipel Hawaiien. C’est aussi l’endroit où toutes les expérimentations possibles ont été menées, à la rame, à ski, en tow-in, en kite, en SUP... 

Pro tip: use your keyboard to jump between photos
JAWS Avec un pote
JAWS Avec un pote
JAWS Avec un pote Ian Walsh et Makua Rothman partent sur un monstre. Le surfeur le plus profond est celui qui a la priorité et celui qui a le plus de chances de prendre un tube mais c’est aussi celui qui prend le plus de risques. © Erik Aeder
En body board
JAWS en body board
En body board In inconnu s’attaque à Jaws d’une manière que peu de gens pourraient concevoir, sur la planche la moins rapide de toutes, un body board. Il y a de fortes chances qu’il ne soit pas allé très loin… © Erik Aeder
En kite
JAWS en kite
En kite Le jeune champion touche à tout Kai Lenny est l’un des rares riders à avoir surfer Jaws de toutes les manières possibles: en windsurf, en surf, en SUP, en tow-in, et bien sur, en kiteboard. © Erik Aeder
Sur un hotdog
JAWS Sur un hotdog
Sur un hotdog En décembre 2012, Ian Walsh s’ennuyait un peu à JAWS et même s’il n’a pas trouvé de 'banana boat' au magasin du coin, il a pu acheter un hot dog gonflable. Il ne restait plus qu’à rajouter de la moutarde. © Erik Aeder
En jet board
JAWS en jet board
En jet board Un jet board, c’est une planche de surf normale avec un moteur caché à l’intérieur. Un peu comme un jet ski sans le guidon. Garrett McNamara est allé l’essayer sur la pire vague du monde. © Erik Aeder
Comme un roi
Comme un roi
Comme un roi Ils sont très rares ceux qui peuvent prendre la vague qu’ils veulent à Jaws. Robby Naish était là depuis le départ à Jaws et il fait partie de ceux là. © Erik Aeder
Sur des skis
JAWS sur des skis
Sur des skis Le kiteboarder et le stand-up paddler pro Chuck Patterson est également un skieur professionnel. Il y a quelques années il a décidé de rider JAWS en combinant les deux. Et il est aller surfer sur des vrais skis (et en chaussures de ski!) © Erik Aeder
Sur une planche en mousse
JAWS sur une planche en mousse
Sur une planche en mousse En général les planches en mousses sont réservées aux écoles de surf, mais rien n’arrête Jamie O’Brien, qui aime bien ne rien faire comme tout le monde. © Erik Aeder
Avec une rame
JAWS with a paddle
Avec une rame Quand on pense au SUP on a tendance à imaginer un plan d’eau calme et plat. Mais Kai Lenny adore pousser les limites et même s’il ne fait pas le drop sur cette vague, le fait qu’il essaye de rider JAWS en SUP mérite le respect. © Brian Bielmann/Red Bull Content Pool
Sous la lèvre
JAWS sous la lèvre
Sous la lèvre Ian Walsh est l’un de ceux qui ont remis le surf à la rame à JAWS au goût du jour. Ici le local de Maui se jette dans un gros mur. © Fred Pompermayer/Red Bull Content Pool
Sur un gun
JAWS sur un gun
Sur un gun Pour partir sur une vague à la rame à JAWS il faut avoir une planche adaptée, ici le gun est de rigueur. Les planches utilisées font pas loin de trois mètres, et Kai Lenny est bien parti pour faire un beau drop à Pe'ahi. © Brian Bielmann/Red Bull Content Pool
Un très beau ballet
JAWS en synchronisation
Un très beau ballet Quand on prend une vague à deux à Jaws, il faut avoir confiance dans son partenaire, mais pour Robby Naish et Jason Polakow ce n'est pas un problème. Les deux anciens savent comment croiser leurs trajectoires dans les mâchoires du monstre. © Bob Bangerter/Red Bull Content Pool
read more about
Next Story