Des slackliners fous entre deux montgolfières

Tancrède Melet et le réalisateur Seb Montaz nous livrent le secret de leur vidéo devenue virale.
© MontazRosset Film
Par Tarquin Cooper

C’est le dernier film des skyliners, un team dont la renommée s'étend, grâce à des tentatives de slackline toutes plus artistiques et loufoques les unes que les autres. Cette fois-ci, ceux que l’on surnomme les Flying Frenchies se sont rendus à Igualada en Espagne pour tenter une highline entre deux montgolfières à 800m d’altitude. Nous sommes allés rencontrer l'athlète Tancrède Melet et le réalisateur Seb Montaz. Ils nous racontent leur performance et... pourquoi ils sont décidés à recommencer.

C’était principalement une question de bon sens et calcul. 

Tancrède Melet suspendu entre deux ballons d'air chaud près de Igualada et de Serrat del Montsec en Espagne.
Un drôle d'endroit pour se suspendre © MontazRosset Film

À quelle heure de la nuit cette idée vous est-elle venue ?
TM : Ha ha! Nous sommes un groupe de 10 personnes avec une expertise en escalade, highlining, BASE et en cirque. On est une équipe très créative, et il y a toujours des idées très intéressantes qui émergent. Julien Milot et moi sommes deux anciens ingénieurs. Quand c’est le moment de mettre quelque chose en œuvre, on est là pour aider.

Tancrède Melet suspendu entre deux ballons d'air chaud près de Igualada et de Serrat del Montsec en Espagne.
Comment marcher au dessus des nuages © MontazRosset Film

Comment avez-vous organisé ce projet ?
TM : Il y avait beaucoup de logistique. Nous avions un dispositif de slackline assez simple et pas de sangle de rechange en cas de casse. C’était principalement une question de bon sens et calcul.

Une question de bon sens ? Vraiment ? Vous n’avez pas eu du mal à tout calculer.
TM : Nous n’avons essayé qu’une seule fois à cause du mauvais temps. La slackline était tellement souple que nous l’avions appelée une ligne de rodéo. Normalement on a besoin d’une tension de 100 kg par 10 mètres et là on avait moins de 100 kg pour 15 m. Quand la toile des montgolfières est entrée en contact, cela a rendu la slackline encore plus souple. Les ballons bougeaient constamment donc l’horizon n’était pas droit et c’était difficile de maintenir son équilibre. La prochaine fois on utilisera peut-être des cordes de sécurité comme cela on pourra faire une autre tentative.

Tancrède Melet suspendu entre deux ballons d'air chaud près de Igualada et de Serrat del Montsec en Espagne.
La slackline manquait naturellement de tension © MontazRosset Film

Donc il y aura une prochaine fois ?
TM : Je pense que c’est possible, on veut réessayer.

Seb, vos films ont toujours beaucoup de succès, quel est votre secret ?
SM : Pour moi, ce n’est pas la performance qui importe, ce n’est pas mon truc. Avec mon expérience de guide de montagne j’ai toujours filmé des gens. Ce qui m’intéresse c’est de capturer l’émotion. C’est la même chose avec les highliners. Je suis fasciné par leur personnalité. Je raconte leur histoire, plutôt que ce qu’ils font.

Apportez votre aide à la prochaine aventure du team en téléchargeant leurs longs métrages ici.

Plus d’aventures sur leur page Facebook.

read more about
Next Story