Premier vol en planeur au-dessus de l’Everest

Klaus Ohlmann devient le premier pilote à survoler l’Everest en surfant sur les “vagues” du sommet.
Klaus Ohlmann survole l'Everest en planeur © Klaus Ohlmann / Mountain Wave Project
Par Andy Pag

Klaus Ohlmann est un peu le Monsieur Record de l’aviation, alors qu’il en détient plus de 40 à lui seul, dont celui de distance en vol à voile.

Le maestro des airs allemand s’est de nouveau illustré le mois dernier lors d’un vol en solo au-dessus du toit du monde.

À bord de son planeur Stemme S10 VT, capable de se transformer en avion motorisé, Ohlmann a réussi l’un des défis qu’il s’est lancé dans le cadre de son Moutain Wave Project. Cette expédition à vocation scientifique est destinée à enregistrer la qualité de l’air et à mesurer les conditions de vent dans l’Everest, ainsi qu’à surveiller l’évolution des glaciers à l’aide de caméras 3D révolutionnaires.

Le panorama est splendide depuis le toit du monde.

Cap à l'est vers les sommets himalayens © Klaus Ohlmann / Mountain Wave Project

Une fois atteinte l’altitude de 6 000 mètres, le pilote a coupé son moteur au-dessus du village népalais de Lukla et a poursuivi son ascension en s’appuyant sur les “vagues de montagne”, ou plus exactement des courants ondulants, qui portent le planeur.

À gauche, on distingue le sommet de l'Everest © Klaus Ohlmann / Mountain Wave Project

“En suivant la crête entre Pumori et l’entrée du glacier du Khumbu, j’ai pu profiter d’un courant ascensionnel tout doux”, explique Ohlmann. “C’était à la fois incroyable et très agréable de pouvoir surfer le long de cette partie basse de l’Everest. À partir de 7 500 mètres, le courant ascendant s’est renforcé et j’ai pu atteindre le sommet, porté par cette vague. Le panorama est splendide depuis le toit du monde.”

Un ancien vol dans les Alpes © Klaus Ohlmann / Mountain Wave Project

Quand Klaus Ohlmann n’est pas affairé à établir de nouveaux records du monde, il dirige son propre centre de vol à voile à Serres en France. Pour plus d’infos, visitez le site du centre.

Plus d’aventures sur notre page Facebook.

read more about
Next Story