Jason Polakow: Mes cinq vagues préférées

Jason Polakow est un habitué des grosses vagues. En voici cinq qu’il n’oubliera jamais.
Par Josh Sampiero

Peu de personnes dans le monde ont ridé autant de vagues que le champion du monde de planche à voile Jason Polakow. Peu importe ce qu’il a dans les mains ou sous les pieds, planche à voile, tow- in ou shortboard, cet Australien n’a pas froid aux yeux, et il charge les plus grosses vagues de la planète comme personne.

Dans la vidéo ci-dessus, il parle de certaines de ses vagues préférées dans le monde, en commençant par son pays d'origine, l'Australie: « La côte Nord-Ouest de l'Australie est remplie de vagues, il suffit d’être bien équipé, avec un bon véhicule tout terrain, et vous êtes certain de scorer des rides incroyables, » dit-il.

Quelle est la deuxième vague en Australie dans la vidéo? « Je ne peux pas dire exactement où c'est - mais c'est un spot comparable à Teahupo'o. Un gauche qui suce, très creuse avec un tube énorme! »

Jason Polakow gréé sa dernière voile après un wipeout lors de sa session à Cloudbreak à Fidji le 12 Juillet 2011
Jason Polakow, windsurfer et surfer © Stuart Gibson/Red Bull Content Pool

On est obligé de parler de Teahupo'o. Une des pires vagues de la planète. Peux tu nous dire pourquoi?

«C'est dangereux à cause de la faible profondeur du récif, c’est facile de rebondir sur le fond, et le corail est très coupant, » répond Jason. « Une mauvaise chute à Teahupo'o peut vite coûter très cher, vous pouvez facilement vous faire défigurer. » A Tahiti, on appelle ça des tatouages de récif.

Dans un autre genre, il y a la vague de Peah’i à Maui, juste devant le porche la maison de Jason à Haiku. C'est un endroit où Jason a une réelle expérience depuis toutes ces années, et ça ne l’a pas empêché de prendre de sévères boîtes. En 2011, il est même resté sous l’eau pendant trois vagues d’affilée. Il est le seul surfeur au monde à être resté aussi longtemps sous l’eau à Jaws, et il est vraiment très content d’être encore en vie après ça.

Mais après avoir surfé quelques-uns des pires spots de gros et certaines des plus belles vagues de la planète, Polakow continue à vouloir surfer d’autres endroits mythiques pour les grosses vagues. Il regarde du côté de Cortes Bank au large de la côte de San Diego ou vers Predra Branca en Nouvelle-Zélande .

Les deux vagues nécessitent un bateau pour y accéder, ces deux vagues ont déjà vu des surfeurs mais jamais des windsurfeurs. Polakow sera peut-être le premier homme à le faire? Seul le temps nous le dira. Si les conditions météo parfaites se présentent tout est possible.

Retrouvez encore plus d'aventure sur notre page Facebook.

read more about
Next Story