Michoacán : l’Eldorado en kayak à Hoyo del Aire

Alors que les vraies premières sont rares, la découverte du Hoyo del Aire est d’autant plus bonne !
Par Josh Sampiero

Lors des débuts du kayak en eaux vives, le plus difficile était de descendre les cours d’eau pour la première fois, et ceux-ci ne manquaient pas. De nos jours, la situation a un peu changé… Le plus dur aujourd’hui est de parvenir à dénicher une première en rivière, car ce ne sont pas les kayakistes qui manquent. Pour assouvir leur soif de premières descentes, les membres de la série “First Descent: Michoacán” ont dû s’enfoncer au cœur de la jungle au Mexique.

C’est sur la rivière Hoyo del Aire que les kayakistes ont trouvé leur eldorado comme vous pouvez le constatez dans la vidéo en haut de page. De gros sauts de cascades, peu de marche avec le kayak sur le dos et une configuration exceptionnelle des rapides, à réserver aux experts toutefois.

Suivez ces deux journées d’exploration en amont et en aval du Rio Hoyo del Aire alors que la bande emprunte à un moment un goulet à peine assez large pour laisser passer un kayak, ainsi qu’un passage quasi sous-terrain plutôt risqué.

L’équipe avait connu quelques déconvenues lors des premiers jours de leur trip, avec notamment la fracture d’un des caméramen, avant de faire demi-tour devant une cascade jugée trop dangereuse. Mais heureusement, ce nouveau cours d’eau de Hoyo del Aire va leur porter davantage chance, avec deux journées mémorables en l’occurrence, qui valaient bien un réveil aux aurores.

“Rien qu’atteindre ce pont au début de la rivière Hoyo del Aire était génial : cela faisait longtemps que j’avais un œil sur cet endroit !”, lance Joel Kowalski.

Par chance cette fois, pas de marche laborieuse avec le matériel sur le dos pour se mettre à l’eau, puisque les garçons n’ont qu’à lancer les kayaks d’un promontoire avant de sauter à leur tour pour récupérer les embarcations.

“Cette rivière se révèle être une découverte géniale. On trouve des chutes d’eau un peu partout et de super qualité qui plus est !” s’exclame Rafa.

Le kayakiste Dane Jackson dans le Michoacan en 2013
Plus facile sans le kayak ! © John Rathwell/Red Bull Content Pool

Mais le morceau de choix de la rivière restait à venir : une cascade d’une hauteur de 8 mètres disposant d’une zone de réception parfaite. Le Britannique Seth Ashworth n’avait pas l’air de regretter le voyage : “Ce qui est super avec le kayak, c’est que tu découvres des endroits où la plupart des gens n’iront jamais.”

Leur périple dans l’état de Michoacán n’est pas encore achevé, retrouvez la suite de leurs aventures dans le prochain épisode de “First Descent: Michoacán”.

Retrouvez toute l’actu de Red Bull Aventure sur notre page Facebook.

read more about
Next Story