Sandes et Griesel battent le record du Drakensberg

C'est fait ! Après 42 heures de course non-stop, Ryan et Ryno ont battu le précédent temps du DGT.
Drakensberg Grand Traverse
L'arrivée du Drakensberg Grand Traverse © Kelvin Trautman
Par Tarquin Cooper

Le Drakensberg Grand Traverse est considéré comme l’un des treks les plus difficiles au monde, exigeant de traverser l’un des reliefs les plus accidentés de l’Afrique du Sud sur plusieurs jours. C’est sur ce même parcours de 204 km que, mardi après-midi, Ryan Sandes et Ryno Griesel ont franchi l’arrivée du DGT, 41 heures et 49 minutes après leur départ, soit un temps inférieur de 10 heures par rapport au record précédent.

Drakensberg Grand Traverse
Ryno Griesel et Ryan Sandes © Kelvin Trautman

“L’idée de cette tentative est née il y a deux ans de cela et elle a fait son chemin”, se souvient Ryan. “L’avoir menée à son terme aujourd’hui est une sensation irréelle. Nous nous sentions en forme dès le départ et nous savions que si la météo se maintenait, nous avions de fortes chances de pouvoir battre le record. Mais, avant d’avoir franchi la ligne d’arrivée, rien n’est jamais certain.”

Nous avons connu quelques moments de doute, comme lorsque je me suis foulé la cheville. J’ai bien cru à un instant que l’aventure allait s’arrêter là.

L’utramarathonien sud-africain n’a pas manqué de saluer son partenaire Ryno Griesel, célèbre compétiteur en raids et déjà détenteur du précédent record. “Courir de nuit n’a pas toujours été simple sur les parties les plus techniques et c’est là que la présence de Ryno s’est révélée importante. Il connaît cette montagne comme sa poche : c’était réconfortant d’avoir quelqu’un comme lui à mes côtés.”

Drakensberg Grand Traverse
Petit remontant pour Ryan © Kelvin Trautman

Et le sentiment était réciproque semble-t-il : “Je pense que Ryan est le meilleur coureur au monde dans ce genre de conditions”, a affirmé Ryno. “À la différence d’une marche rapide, courir sur le DGT fatigue énormément les organismes, plus que je ne l’avais pensé. J’ai commencé à me déshydrater dès le premier jour et j’ai passé quelques heures très difficiles, mais Ryan m’a permis de relever la tête et de continuer.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il ressent après ce record, Griesel résume l’affaire en un mot : “Privilégié”. “Cela a été extraordinaire de voir notre rêve prendre forme après plusieurs années de préparation ; nous sommes épatés du soutien de nos amis, de nos familles et de gens un peu partout dans le monde.”

Leur itinéraire sur le Drakensberg Grand Traverse

Le duo s’était en effet élancé dimanche soir à minuit depuis le parking de Sentinel pour rallier le poste frontière de Buhsman’s Neck quelques 41 heures et 49 minutes plus tard, le mardi après-midi.

Si aucun itinéraire n’était imposé sur le DGT, les deux coureurs devaient néanmoins franchir huit checkpoints, tels que celui de The Chain Ladders ou du Mont-aux-Sources à 3 282 mètres d’altitude, sans oublier un passage par le Thabana Ntlenyana, le plus haut sommet d’Afrique du Sud, à 3 482 mètres.

Les deux aventuriers retiendront d’ailleurs le lever du soleil observé depuis le Thabana Ntlenyana comme un moment inoubliable, tel que le raconte Griesel : “L’instant était magique, nous nous sommes arrêtés quelques secondes pour profiter de cette vue incroyable. Saluer le jour qui se levait depuis ce promontoire unique fut un moment d’une grande profondeur, qui pousse à l’humilité.”

Pour retrouver tous les détails de leur record, comme l’itinéraire emprunté et les statistiques de leur course, rendez-vous sur notre page consacrée au Drakensberg Grand Traverse.

Plus d’aventures encore sur notre page Facebook.

read more about
Next Story