Les 7 ascensions les plus difficiles au monde

En quête de challenge? Regardez ces sept ascensions réalisées par les meilleurs grimpeurs du monde.
Rock hard
Chris Sharma à l'envers © Boone Speed
Par Brendan Leonard

L’escalade de haut niveau évolue de manière originale : un grimpeur très doué a une vision, il met en place un itinéraire qui lui demande le maximum de ses capacités, et il le fait connaître. Ensuite, la voie est tentée par un second grimpeur, qui confirme sa difficulté, et qui fait partie de l’élite mondiale de la discipline. Parfois, il se passe plusieurs années avant qu’une ascension soit réalisée à nouveau. Sélectionner les ascensions les plus difficiles est quelque chose de subjectif, car deux ascensions sont difficilement comparables. Dans tous les cas, les sept escalades qui suivent font partie de la liste. Pour l'instant...

Rhapsody, E11 7a ou 8c + , Dumbarton Rock, Ecosse , Dave MacLeod
En 2006, après 70 jours d'efforts sur la voie pendant deux ans, le grimpeur Ecossais Dave MacLeod a finalement terminé l’ascension du rocher devant chez lui: le Rhapsody. La première ascension E11 du monde en mode traditionnel. Une montée difficile et technique (8c +) en « trad » - ce qui signifie en utilisant une protection naturelle et pas de boulons, sauf qu'il n'y avait pas d'équipement pour les 60 derniers mètres .
 
MacLeod a pris des dizaines de chutes énormes lors de ses nombreuses tentatives, et après avoir terminé le parcours , il a dit: « L'autre aspect, c'est le danger. La chute du sommet fait 20m, on tombe de haut, et parfois en regardant la corniche d'ancrage. Le swing est extrêmement violent, ça provoque des entorses, des coupures et les pieds meurtris, des bleus dans les jambes et dans le dos. »

David Lama escalade la face supérieure du Cerro Torre lors de la première ascension en libre de l'arête Sud-Est du Cerro Torre au cours de la troisième expéditi
David Lama sur la face supérieure du Cerro Torre © Lincoln Else/Red Bull Content Pool

Alpine: Compressor Route, Cerro Torre, Patagonie, David Lama
Après plus de trois années d'efforts , David a finalement réalisé son rêve de devenir la première personne à grimper la fameuse Compressor Road sur le Cerro Torre en Patagonie en 2012. L'athlète de 22 ans a conquis la face Est de cette montagne qui culmine à 3128 m de haut uniquement avec l'aide avec son partenaire Peter Ortner . « C'est probablement la plus grande aventure de ma vie », a déclaré Lama. Découvrez le film ici .

Rock hard
Juste en suspension © Boone Speed

Escalade sportive: La Dura Dura, 9b+, Oliana, Espagne, Adam Ondra et Chris Sharma
La Dura Dura est devenu un point de convergence de l'escalade sportive en 2012 et 2013 , et même l'objet d'un film, lorsque deux des plus forts grimpeurs sportifs du monde y ont réalisé la première ascension .

Rock hard
Chris Sharma grimpe La Dura Dura © Boone Speed

Chris Sharma a boulonné la ligne, et il a encouragé Adam Ondra à essayer. Ondra y est finalement arrivé finalement en février 2013 après environ 70 tentatives et il a noté cette voie 9b + . Sharma grimpé cette voie six semaines plus tard .

Que de la glace
Tim Emmett sur le Wolverine à Helmcken Falls © Courtesy of Tim Emmett

Cascade de glace: Wolverine (WI11), Helmcken Falls, en Colombie-Britannique, Klemen Premrl et Tim Emmett
Lorsque Will Gadd a découvert la glace de pulvérisation de Helmcken au Canada, il a annoncé que c'était la cascade de glace la plus cool qu'il avait jamais vue et il a organisé son ascension avec Tim Emmett, sur une voie évaluée à WI10, soit deux notes supérieures au maximum possible, car il n'existe pas de voie WI8 ou WI9 ailleurs dans le monde. En février 2012, Emmett et son partenaire Klemen Premrl sont retournés à Helmcken Falls et ils ont boulonné et grimpé la voie Wolverine, une voir qu'ils ont évalué à WI11.

Bouldering: Gioia, V16, Varazze, Italie
Lorsque Christian a mis en place une voie sur le Gioia en 2008, il a proposé la note 8c (V15), et il est resté là-dessus, car il attendait une deuxième ascension. En 2011, Adam Ondra a passé 11 jours sur le problème, et il a finalement réussi, et il a suggéré d'augmenter le niveau à 8c +. Nalle Hukkataival a attaqué la troisième ascension en février 2014, et n'a pas encore de proposé une note, disant seulement que: « c'est certainement plus difficile que la plupart des 8Cs là-bas. La vraie question est de savoir si c'est vraiment un niveau au-dessus? »

Mixe: Iron Man, M14 +, Eptingen, Suisse
La voie Iron man sur le Robert Jasper, M14 +, est l'ascension mixte la plus difficile au monde, mais elle contredit aussi la définition de « l'ascension mixte ». Jasper a réalisé la première ascension de la voie de 40m lorsqu'il n'y avait pas de glace. Appelez cela une montée mixte ou un "itinéraire dry-tooling", en tous cas c'est très dur.

El Capitan, sur la gauche, devant le Yosemite © De Agostini/Getty Images

Aid: Nightmare sur California Street, A5, El Capitan, Yosemite.
Toujours pas répété en 2014, Warren Hollinger et Grant Gardner
Plusieurs ascensions de aid sont dans la catégorie A5, où une chute, c'est la mort. Deux ascensions dans les Fisher Towers de l'Utah ont été proposées à A6 et A6 +, mais rétrogradées ensuite. Il n'y a donc pas encore d'ascension de ce type qualifée de « plus difficile du monde, » mais que des prétendants. Le Nightmare du Yosemite sur California Street est un candidat sérieux.

Quand la légende du big-wall, Ammon McNeely, a finalement re-grimpé la voie d'El Cap A5, Wings of Steel, en 2011, la première fois en 29 ans, il a écrit que c'était vraiment la plus difficile, non seulement à cause des 20 chutes qu'il a dû subir, mais aussi parce que c'est un itinéraire périlleux, qui n'a pas été gravis depuis qu'il a été installé en 1998.


Suivez Red Bull Adventure sur Facebook pour découvrir d'autres aventures.

read more about
Next Story