Backyards: Polakow survit à la furie de Sunset

Que se passe t-il lorsqu’une des pires vagues du North Shore sature? Jason Polakow nous raconte.
Par Josh Sampiero

Parfois le surf nous met en situation de survie. Et quand le swell est vraiment énorme, un des pires endroits pour surfer est le North Shore d’Oahu et particulièrement la vague de Backyards au large de Sunset Beach.

La récompense est souvent proportionnelle au risque pris. Lorsqu’un énorme swell frappe cette partie du North Shore c’est un des meilleurs endroits sur la planète pour le windsurf, mais il faut avoir le niveau pour y aller!

Jason Polakow gréé sa dernière voile après un wipeout lors de sa session à Cloudbreak à Fidji le 12 Juillet 2011
Jason Polakow, windsurfer et surfer © Stuart Gibson/Red Bull Content Pool

 Le champion du monde de windsurf Jason Polakow est l’un des meilleurs en vague, et il est allé naviguer à Backyards durant le premier gros swell de l’hiver 2013-14. Il est parti seul rider une des vagues les plus dangereuses de la planète. Voilà son récit :

« La saison d’hiver avait démarré tout doucement à Hawaii, et j’ai décidé d’aller rider sur le North Shore dès qu’un gros swell est arrivé, c’est un de mes endroits préférés. N’ayant trouvé personne pour venir avec moi, je suis parti en solo. »

Malheureusement, 3 erreurs ont ruiné ma journée

« La première était de partir en solo avec un vent faible. Il y a trois sections dans la vague de Backyards, le premier inside reef est l’endroit où l’on ride les meilleures vagues, le deuxième et le troisième reef commencent à casser quand il y a plus de 3 mètres, mais la qualité de la vague est nettement moins bonne. L’idée est donc d’arriver à attraper les vagues qui cassent sur le premier reef en passant entre les séries. C’est un peu le jeu du chat et de la souris, ce fut ma deuxième erreur. »

Backyards est une des vagues favorites de Jason © John Bilderback

« Je me suis retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. J’ai réussi à rider 3 ou 4 vagues moyennes lorsque le plus gros close out set est arrivé. Je n’avais jamais vu une aussi grosse série sur ce spot. »

« Et c’est là que j’ai compris ma troisième erreur, j’avais oublié mon gilet de flottaison à la maison, j’avais uniquement une paire de boardshorts sur moi. »

« Quand la première vague est arrivée sur moi, j’ai vu des montagnes de mousse qui bouchaient l’horizon, je savais que ça allait être compliqué. J’ai pris une énorme respiration et j’ai sauté de ma planche pour nager en direction du fond. Je suis remonté pour respirer, et je suis redescendu à nouveau, j’ai du faire ça plusieurs fois. Et c’est là que je me suis retrouvé dans l’inside. Je pensais que mon cauchemar était terminé, mais en fait les problèmes ne faisaient que commencer. » 

Ready for a swim?
Une grosse série approche © John Bilderback

« Avec une planche de surf, j’aurai pu prendre la mousse et me diriger vers la plage, mais à la nage, c’était beaucoup plus compliqué, j’étais à la merci du courant. Et je me suis fait sortir à nouveau. J’ai essayé de m’accrocher au reef au fond de l’eau pour ne pas dériver mais c’était impossible. »

La gauche de Sunset est un des endroits les plus dangereux du North Shore. 

« Le courant m’a tiré vers la gauche de Sunset qui est un des pires endroits sur le North Shore. Quand la houle est trop grosse, toute l’eau de l’inside se retrouve aspirée dans le un petit channel et ça créé un courant incroyablement fort. »

« Je me suis fait brasser pendant une demi heure avant de profiter d’une accalmie entre deux sets, j’ai nagé aussi vite que j’ai pu pour rejoindre l’outside où je me suis allongé dans l’eau pour essayer de conserver un peu d’énergie jusqu’à l’arrivée du jetski des lifeguards. »

« Les life guards sont venus me chercher et ils m’ont tous dit que c’était vraiment une des pires situations qu’ils n’avaient jamais vu, et ils m’ont félicité pour avoir réussi à garder mon calme et pour avoir nagé dans la bonne direction dès que j’en ai eu l’occasion. »

« Ce jour là j’ai appris qu’il ne faut pas aller naviguer seul, et qu’il ne faut pas oublier son gilet de flottaison quand on sait que les vagues risquent d’être énormes. »

Découvrez les vagues préférées de Jason Polakow. Et découvrez plus d’aventures sur notre page Facebook . 

Prêt pour nager
C'est le moment de prendre son souffle © John Bilderback
read more about
Next Story