Plongeon dans l’Amazone : des crocos au déjeuner

Suite des aventures du plongeur de très haut vol Orlando Duque le long du fleuve Amazone.
Par Evan David

Orlando Duque et Eber Pava continuent de s’enfoncer sur l’Amazone à la recherche des sites les plus incroyables pour effectuer des sauts. Cette fois, les voici naviguant sur un des affluents du grand fleuve amazonien, le Rio Javarí, dans un environnement tout sauf accueillant. “Nous sommes entourés de bêtes sauvages”, raconte Orlando. “Séjourner au cœur de la jungle, c’est dire adieu au confort, mais cela fait partie de l’aventure et ce qui lui donne son piment.”

Si à ce stade les deux plongeurs ne sont pas parvenus à dénicher une plateforme idéale pour effectuer les sauts qu’ils ambitionnent, ils ont pu néamoins rencontrer sur leur chemin des populations indigènes vivant dans ce bassin amazonien. “Ils ont beaucoup de choses à nous apprendre”, raconte Orlando, “et en particulier les enfants”. “Grimper en haut d’un arbre et sauter, c’est leur quotidien. Quand on voit à quel point ils aiment passer du temps auprès de la rivière, cela nous permet de relativiser !”

Mais ce n’est pas la seule chose qu’ils ont retenu de cette visite ; ils ont également découvert que les enfants des villages possédaient des tortues comme animaux de compagnie, et que leurs parents cuisinaient des caïmans, l’espèce de crocodiles que l’on trouve le plus dans l’Amazone (“mais on ne mange que les plus gros”, rassure un local). Au-delà de ces anecdotes, la plus grande leçon retenue par Orlando à cette occasion est d’être capable “d’apprécier le confort moderne une fois rentré chez soi”, car “le mode de vie de ces populations dans la jungle est à des années-lumière de ce que nous connaissons !”

Mais pour l’instant, il se pourrait bien qu’Orlando ait trouvé l’arbre parfait qu’il cherchait…

BONUS : Le plongeon de Poséidon, Orlando Duque à Athènes.

read more about
Next Story