Découvrez 5 aventuriers inconnus

Les meilleures aventures se déroulent souvent loin des médias. En voilà cinq qui valent le détour.
Hicks veut ramer autour du monde
“Suicidaire”? Hicks veut ramer autour du monde © Andy Smith
Par Will Gray

D'un aventurier qui essaye de ramer en solitaire autour du monde, à un alpiniste surnommé « le monstre », nous vous présentons cinq aventuriers dont les objectifs sont invraisemblables. 

Qui: Olly Hicks
L'objectif: 29,000 km à la rame autour du monde
Note Badass: 10/10

Sa tentative de traversée précédente avait été décrite comme « au mieux très dangereuse, et au pire suicidaire» et elle s'était arrêtée en Nouvelle-Zélande au bout de 96 jours, pour un voyage qui devait durer 20 mois. Mais ce jeune rameur ne se laisse pas décourager. En effet, Hicks prévoit une autre tentative de tour du monde à la rame sans escale à travers l'océan austral. « C'est l'une des dernières premières à réaiser sur cette planète » dit Hicks. Va-t-il y arriver? On le saura en 2016.

www.globalrow.com

Olly Hicks fait un autoportrait en ramant
« Au mieux très dangereuse, et au pire suicidaire» © Andy Smith

Qui: Andy Smith
L'objectif: 8,000 km à vélo entre les différents stades de la coupe du monde du Brésil
Note Badass: 5/10

Ok, ce n'est pas le défi le plus dangereux du 21ième sciècle, mais on aime bien l'idée. La mission de Smith est de rallier les 12 stades de la coupe du monde de football au Brésil. Il est déjà arrivé à sa 10e étape, après avoir parcouru 5,600 km. Mis à part les problèmes classiques de crevaisons et les chaînes cassées, il a dû quitter la route à plusieurs reprises pour laisser la place à des camions géants et il a subi quelques chutes sur des routes trempées par la pluie. Pour dormir, il s'est notamment arrêté dans, une maison abandonnée digne d'un « film d'horreur », un château de conte de fée du nom de Camelot et, « accidentellent», dans un «love motel »! Nous te croyons!

smudgersambacycle.org

L'eau sur la route empêche la progression de Andy au Brésil
Andy Smith arrive au bout de la route © Andy Smith

Qui: Ash Dykes
L'objectif: 3.200 km de randonnée en solo à travers la Mongolie
Note Badass: 6/10

Tirant derrière lui un chariot fait maison, Dykes veut être le premier à traverser en solo la zone interdite de la Mongolie. Les dangers qui guettent le jeune homme de 23 ans sont la déshydratation, les loups gris et les chiens sauvages. Pour s'entraîner, il a randonné tout le long du Pays de Galles, donc au moins il saura comment se débrouiller avec les moutons énervés.

www.ashdykes.com

Dykes prévoit de marcher à travers la Mongolie.
Dykes prévoit de marcher à travers la Mongolie. © Ash Dykes

Qui: Cornelius Strohm / Michael Charavin
L'objectif: Faire le tour du Groenland en snowkite, sans assistance, soit 5.000km.
Note Badass: 8/10

Le Groenland est une destination bien connue pour les aventuriers qui cherchent à faire une première ascension, pour ceux qui veulent se préparer pour atteindre le pôle et ceux qui veulent marcher sur des très longues distances en se battant contre des vents forts. Mais personne n'a encore jamais fait le tour de l'Islande en snowkite. Jusqu'à maintenant! Ca c'est le défi que vont tenter de relever, Cornelius Strohm, 40 ans, chercheur en physique expérimentale et Michael Charavin, guide spécialiste des régions polaires. Le duo d'aventuriers a déjà parcouru 1.200 km lors de ce voyage sans assistance. Une véritable aventure moderne.

www.wingsovergreenland.com

Les inconnus font souvent les trucs les plus cool
Les inconnus font souvent les trucs les plus cool © Cornelius Strohm

Qui: Vitaly Shkel
L'objectift: Etablir des records de vitesse en montée dans l'Himalaya.
Note Badass: 12/10

Surnommé « le monstre », Vitaly Shkel est un Russe qui a créé la surprise en tenant le rythme face au champion de course en montagne Kilian Jornet, dans la course de l'année dernière au mont Elbrus qui lui a valu une apparition dans Déjame Vivir, le nouveau film de l'aventure du cinéaste Sébastien Montaz.
On connaît peu ce Russe insaisissable, mais l'année dernière il a atteint le statut de légende locale après avoir passé toute la saison estivale dans une cabane à 4000 m de haut sur les pentes du mont Elbrus, 5642 m, juste pour se préparer à la course. Son prochain objectif: établir des records de vitesse en montée dans l'Himalaya

Découvrez Déjame Vivir de le voir en action.

Vitaly Shkel pose pour un portrait pendant son aventure.
Vitaly Shkel surnommé "le monstre" © Sébastien Montaz-Rosset

 Vous voulez accéder au meilleur de RedBull.com n'importe où? Téléchargez l'application mobile pour iPhone et Android sur RedBull.com / app

read more about
Next Story