Camping extrême : 10 spots incroyables

Suspendu dans le vide ou à même la neige, découvrez 10 endroits improbables où passer la nuit.
Expédition dans les grottes de Tongzi dans la province de Wulong
Camping dans la grotte © Robbie Shone
Par Marc Schwarz

Le camping est souvent relégué en arrière-plan dans le monde de l’aventure, n’étant au mieux qu’un moyen d’accéder à de plus grandes choses, comme des sauts en BASE jump, des ascensions et autres escalades. Mais le camping en lui-même peut réserver des surprises de taille et devenir une aventure à part entière, comme lorsqu’il est pratiqué dans les 10 situations suivantes. Dans le sable ou sur la neige, il existe mille et une façons de trouver le sommeil en aventure.

Sous les étoiles
Lors d’une expédition sur le continent Africain, camper sur le toit de son véhicule peut se révéler judicieux si l’on veut éviter de faire des rencontres impromptues avec la faune sauvage en pleine nuit, comme ici sous ce ciel étoilé dans le désert en Namibie.

Bien sûr, nous pouvons dormir ici pour la nuit
Une voiture sous les étoiles © Patrick Galibert

Accroché à une paroi
Stefan Glowacz et Robert Jasper possèdent une chambre avec vue imprenable sur le golfe de Buchan de l’île de Baffin. Plus d’images fascinantes sur redbullillume.com.

Stefan Glowacz se réveille dans sa tente
Chambre avec vue pour Stefan Glowacz © Klaus Fengler/Red Bull Illume

Glamping
Normalement “glamping” vaut pour “glamour camping”, mais pour d’autres il s’agit davantage de “glacial camping”. À proximité de la ville de Seattle dans le nord des États-Unis se trouve le glacier de Sahale, et des levers du jour comme aucuns autres pour qui s’y réveille.

Camping en haute altitude sur la roche
Sur les hauteurs du glacier de Sahale © Andy Porter Photography

À même la neige
S’il existait un prix du campeur le plus résistant, ce type le mériterait amplement. Vous ne saviez peut-être pas qu’il existe des sacs de couchage prévus pour des températures négatives.

Un campeur dans un sac de couchage à même la neige en Alaska
Même pas froid ! © Carl Donohue

Un matelas rocheux
Lors d’une ascension, tout le matériel superflu est proscrit pour ne pas s’alourdir. Et pour ces deux-là, il s’agissait visiblement d’une tente dont ils ont décidé de se séparer.

Meredith Jabis et Brian Russell dans leurs sacs de couchage
Une nuit dans la Sierra Nevada © Ken Etzel

Sur le Cerro Torre
Il semblerait également que David Lama ait choisi l’option “sans tente” lors de son ascension du Cerro Torre. La méthode alpine veut que les grimpeurs voyagent légers et vite. Par conséquent, l’équipement est réduit au strict essentiel vital.

Vue au réveil de David Lama et Peter Ortner.
Qui a oublié la tente ? © Corey Rich/Red Bull Content Pool

Bivouac dans le blizzard
Lui a bien pris soin de ne pas oublier sa tente : Alastair et son équipe sur “The Last Great Climb” en ont bien eu besoin lorsqu’ils passaient leurs nuits suspendus à une paroi dans l’Antarctique.

nuit-sur-ulvetanna
"Quelqu'un a le numéro du livreur de pizza ?" © Alastair Lee/posingproductions.com

Dans une grotte de glace
Certes il existe bien des hôtels avec chambres creusées dans la glace, mais ici il s’agit d’une version naturelle. Les vrais aventuriers connaissent depuis longtemps les vertus de la glace et de la neige en terme d’isolation.

Avec des glaçons, s'il vous plaît © Alastair Lee/posingproductions.com

À vélo
Pionnier du concept de “micro-aventure”, l’explorateur britannique Alastair Humphreys n’a pas davantage besoin de tente lui non plus. Il encourage les personnes à sortir de chez elles et à s’offrir des expéditions de courte durée avec des nuits à la belle étoile, le tout pour un budget ridicule. Sauf que les nuits en Grande-Bretagne sont souvent arrosées…

Alastair Humphreys à la belle étoile dans un sac de couchage
Une tente ? Pour quoi faire ? © Alastair Humphreys

Pour retrouver le meilleur de RedBull.com où que vous soyez, téléchargez l’application mobile iOS et Android sur Redbull.com/app.

read more about
Next Story