Rencontre avec Bear Grylls de “Man vs Wild”

Dans son émission télé “Man vs Wild”, Bear repousse les limites de la survie. Suivez ses conseils !
Bear Grylls sait mieux que quiconque comment survivre seul dans la nature
Bear Grylls, ex-soldat devenu homme de télévision © Jasin Boland/NBC
Par Ed Chipperfield

Bear Grylls est l’icône des “survivalistes” en milieu naturel. Connu à travers le monde pour son émission “Man vs Wild”, cet ex-soldat des Forces Spéciales ne compte plus les expéditions en zone hostile, lui qui a affronté l’Everest ou l’Atlantique à bord d’un bateau pneumatique, quand ce n’était pas l’Antarctique. Aujourd’hui, Bear Grylls enseigne ses méthodes de survie dans une académie qu’il a fondée, comme il nous le raconte en détails.

Au départ, il s’agit d’un défi et d’une histoire d’ego personnel, avant de se transformer en épreuve de fatigue et de faim.

Bear Grylls en portrait.
Un des visages d'aventuriers les plus célèbres © Channel 4

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre nouvel émission, “The Island” ?
L’idée était de tenter une nouvelle expérience et de voir comment l’homme moderne possède toujours en lui les ressources pour survivre. Il s’agit de gens ordinaires, qui n’ont pas suivi d’entraînement particulier et viennent de tous horizons. Aucune équipe de tournage, ni aucune forme d’interaction avec le monde extérieur ne sont autorisées.

Les tensions seront au rendez-vous, tout comme la souffrance, mais ceux qui s’en sortiront pourront s’épanouir.

Comment se déroule cette expérience ?
Au départ, il s’agit d’un défi et d’une histoire d’ego personnel, avant de se transformer en épreuve de fatigue et de faim. Au final, ils ont été bien forcés de se ressaisir ! On distingue quatre phases dans la construction d’une équipe soudée : la formation, la dispute, le consensus et enfin la réussite. En d’autres mots, les tensions seront au rendez-vous, tout comme la souffrance, mais ceux qui s’en sortiront pourront s’épanouir.

Bear Grylls connaît toutes les astuces pour survivre dans la naturee.
Comment allumer un feu avec Bear Grylls © NBCU Photo Bank via Getty Images

En quoi est-ce important d’être capable de survivre en milieu hostile ?
En tant que père de trois jeunes garçons et “chef scout de 28 millions de scouts”, je sais ce dont ont besoin les kids. Il s’agit de développer des techniques proactives de survie, des méthodes qui pourraient bien leur sauver la vie un jour. Mais c’est aussi un moyen d’encourager des comportements vertueux qui feront la différence aussi bien en milieu naturel que dans la vie de tous les jours : l’optimisme, le travail en équipe, l’esprit d’initiative, le courage, la débrouillardise et la volonté.

À de nombreuses occasions dans la vie, la chance m’a souri.

De toutes vos expéditions, laquelle demeure votre préférée ?
Je dirais le mont Everest, lorsqu’à 7h22 le 26 mai 1998, le soleil s’est levé sur le Tibet, aux côtés de mon meilleur ami Neil Laughton. À de nombreuses occasions dans la vie, la chance m’a souri, comme lorsque j’ai survécu à un accident en parachute dans l’armée (Grylls s’était brisé le dos en trois endroits lors d’un saut qui tourna mal) ou encore quand on m’a proposé ce job dont je rêvais depuis que j’étais enfant.

Bear Grylls connaît toutes les astuces pour survivre dans la naturee.
Bear Grylls à la recherche de régions isolées © Jasin Boland/NBC

Que faut-il retenir du message de votre livre “Le Guide de la Survie Extrême” ?
Qu’il s’agit de se forger un caractère et d’apprendre à s’en sortir dans l’adversité. La leçon la plus importante est à mon sens de porter au plus haut de vos valeurs et de votre vie ces quatre “F” : famille, fraternité, foi et fun, pour aller au bout de vos rêves.

Vos stages de survie touchent désormais un public international. À quoi doit-on s’attendre si on veut devenir élève ?
Nous venons de mettre en place des cours en Afrique, dans ce cadre spectaculaire des chutes du Victoria, et d’autres sites vont ouvrir encore dans le monde. Ce sont des stages que j’ai conçus pour être accessibles à tous, mais ils n’en demeurent pas moins éprouvants. On y apprend de tout, de l’orientation à comment traverser des cours d’eau et allumer un feu.

Si vous deviez choisir un endroit pour y vivre et ne plus bouger, ce serait…
Disons que si je devais me sédentariser pour toujours, ce serait sur l’île que je possède, située au nord du pays de Galles. C’est là que j’apprécie passer du temps en famille. On n’y trouve ni électricité ni eau courante et la vie s’y fait en autarcie totale, mais on adore !

La Bear Grylls Survival Academy propose des stages à travers le Royaume-Uni, les États-Unis et le Zimbabwé. Plus d’infos sur beargryllssurvivalacademy.com.

Le meilleur de RedBull.com où que vous soyez avec l’application mobile, disponible sur Redbull.com/app.

read more about
Next Story