Red Bull Aces : vivez une course en wingsuit

Découvrez comme si vous y étiez cette épreuve rassemblant des pilotes de wingsuit du monde entier.
Par Richard S. Chang

Ils étaient pas moins de 52 parmi les meilleurs au monde en wingsuit à s’être donné rendez-vous pour participer au Red Bull Aces, une course de vitesse inédite qui avait lieu à Oakdale en Californie.

À l’origine de cette compétition, on trouve Luke Aikins, membre de la Red Bull Air Force. C’est lui qui eu l’idée du Red Bull Aces et notamment de faire s’affronter des pilotes de wingsuit par manches de quatre. Après avoir rejoint les 8 000 pieds en avion, ceux-ci se jettent dans le vide et doivent parcours un circuit aérien matérialisé par quatre portes, disposées à mille pieds d’intervalle entre 6 500 et 3 500 pieds.

“Les pilotes de wingsuit ont l’habitude de voler seuls et nous voulions leur proposer un nouveau format”, raconte Luke Aikins. “Restait à savoir de quelle façon et surtout comment le faire en toute sécurité. Quels sont les bons paramètres ? Qu’est-ce qui est sûr et ne l’est pas lorsqu’il s’agit de sauter depuis un avion ? La principale difficulté a été de nous assurer que nous pouvions organiser une vraie compétition dans de bonnes conditions de sécurité ; une vraie compétition à l’issue de laquelle on peut vraiment dire : ce type est le meilleur pilote de wingsuit.”

Et en l’occurrence, le meilleur des meilleurs se nomme Andy Farrington, le pilote de 31 ans. En finale, Farrington est parvenu à s’imposer devant Noah Bahnson, Julian Boulle et Jhonny Florez.

“C’est la meilleure façon de mettre en place une compétition, en faisant la course avec un adversaire à tes côtés”, racontait Farrington, dont les exploits en wingsuit au-dessus de Manhattan au mois de mai avaient fait beaucoup de bruit. “C’est noir ou blanc, soit tu passes les portes, soit tu les rates. Soit tu finis devant ton adversaire, soit derrière. Sauf que cela se passe à plusieurs milliers de pieds d’altitude.”

Vous comprendrez mieux ce qu’évoque Andy Farrington dans cette vidéo en pleine immersion sur le Red Bull Aces. “Les concurrents volent à plus de 160 km/h et font la course entre des portes”, résume Aikins dans le clip qui nous dévoile toute l’action, depuis l’éjection de l’avion jusqu’à l’arrivée.

“Si nous avons tous l’air d’êtres amis, c’est parce que nous le sommes vraiment”, explique Sebastian Alvarez. “Mais cela ne nous empêche pas d’être adversaires. Dès l’instant où l’on quitte l’avion, il n’y a plus d’amis qui comptent. On veut tous être le plus rapide.”

Le meilleur de RedBull.com où que vous soyez avec l’application mobile, disponible sur Redbull.com/app.

read more about
Next Story