Prêt à voler 1000 km au gré du vent des Rocheuses?

Will Gadd et Gavin McClurg emmènent leurs parapentes où aucun pilote n'est jamais allé avant.
Coucher de soleil sur la chaîne des Rocheuses.
Grande vallée sans trace de développement © Getty Images/Aurora Open
Par Evan Christopher

À partir d'aujourd'hui, vendredi 1er août, Will Gadd et Gavin McClurg se lancent dans une gigantesque aventure en parapente sur une distance de 1 000 km, dans les Rocheuses canadiennes. Ce sera un voyage long, risqué et plein de surprises. Ils vont survoler une zone inexplorée, principalement sauvage où les hommes sont inexistants. Il n'y a que 5 routes sur cette zone de 1 000km. Nous avons posé quelques questions aux deux pilotes, qui se sont rencontrés pour la première trois jours avant le départ, pour savoir ce qui rend ce vol exceptionnel

Sunset at the Columbia Mountains.
Col Jumbo en Colombie-Britannique au Canada © Getty Images/All Canada Photos

Qu’est ce qui rend cette expédition aussi particulière ?
Will Gadd: C'est le plus longue voyage en parapente jamais tenté. Nous allons dans des endroits qui ne sont accessibles que par les airs. Un grand nombre de ces sites n'ont jamais été survolé en parapente. Il n'y a aucune infrastructure, nous devrons transporter notre nourriture pour 4-5 jours! Par rapport à ça, les Alpes sont un endroit relativement civilisé. Les vaches broutent l’herbe depuis des siècles; et vous pouvez atterrir et décoller d’à peu près n'importe où dans les deux heures.

Le style est important également: Pour moi le vol/bivouac n'a pas seulement pour objet d’aller quelque part. Il s'agit de mettre l'accent sur le vol, nous sommes parapentistes pas des routards. L’unique règle de notre voyage est de n’avancer qu’en parapente!

Gavin McClurg: Ma préoccupation principale c’est de savoir à quel point notre itinéraire est éloigné du reste du monde, personne n’est jamais allé là avant. Nous allons devoir prendre des décisions importantes comme de décider d’atterrir où de continuer, dans des zones où personne ne pourra nous aider sur place en cas de problème. A l’inverse, dans les Alpes, il y a toujours une certaine forme de civilisation à une courte distance de marche.

Très belle vue sur un petit lac dans le parc national de Banff au Canada.
Parc national de Banff au Canada © Getty Images/Vetta

Quels sont les principaux risques?
GT: Ces montagnes ne sont pas un lieu très accueillant. Les rivières sont très dangereuses, c'est pratique pour se poser, mais c'est aussi très risqué. Ensuite, il y a les anciens sites d'exploitation forestière, mais ils sont dangereux aussi. Les animaux sauvages représentent un risque de plus, les ours sont curieux et peuvent être agressifs. Il ne fait pas bon tomber nez à nez avec eux. Nous prenons beaucoup de gaz poivré.

GM: Lorsque vous regardez sur Google Earth, c'est terrifiant ! Les portions sont très boisées, avec de longs segments et très peu de zones pour atterrir et sans parler des décollages qui peuvent être compliqués. Il faudra grimper des montagnes et traverser des rivières sans pont. Les moustiques et les ours pourraient nous être fatals.

Un grizzly agressif dans les Montagnes Rocheuses
Un grizzly agressif dans les Montagnes Rocheuses © Getty Images/First Light

Parlez-nous de votre équipier...

GT: Je ne le connais pas, nous ne nous sommes jamais rencontrés. Il a la même formation que moi en eau vive et c'est un marin expérimenté. Il a les capacités nécessaires pour se débrouiller dans cet environnement. 

GM: On ne s'est jamais rencontré! Mais Will est une véritable légende dans notre sport, il a été gagné les championnats nationaux et il détient le record du plus long aller-retour dans la journée ! Je lis ses aventures depuis une dizaine d'années, donc c'est vraiment cool de faire un voyage avec une tel personnage.

Très belle vue sur un petit lac au Mont Robson.
Mont Robson, Provincial Park © Getty Images/All Canada Photos

Vos prévisions?
WG: Je ne sais pas quelles sont nos chances de réussite. Si les conditions de vol sont bonnes, ce sera difficile, mais si elles sont mauvaises, on n’a aucune chance d’y arriver.

GM: Les prévisions météorologiques à long terme semblent vraiment favorables en ce moment! J'espère pouvoir faire quelques jolis vols dès les premiers jours. Je ne sais pas si un tel voyage en parapente a déjà été tenté auparavant.

L’expédition doit commencer le vendredi 1er août. En raison de l'éloignement de l'endroit, il ne sera pas possible de recevoir des mises à jour quotidiennes. Mais vous pouvez suivre les gars ici sur leur tracking. Et sinon, vous pourrez revenir pour voir les images et les vidéos de cette expédition une fois qu’elle sera terminée!

Envie du meilleur de Redbull.com où que vous soyez ? Téléchargez l'application mobile sur RedBull.com/app.

read more about
Next Story