Sept tours du monde complètement fous

Pour corser leur tour du monde, ces sept aventuriers n’ont pas choisi les chemins les plus simples…
World tour
Par Will Gray

Il existe autant de façons de réaliser un tour du monde que de gens à l’avoir fait, mais parmi ces personnes, certaines ont décidé que la facilité n’était pas de rigueur, jugez plutôt !

Le tour du monde x 2
Qui : Angelo Wilkie-Page
Nationalité : Sud-africaine
Distance : 115 000 km
Durée : Départ ce mois-ci, pour sept à huit ans de périple

Angelo Wilkie-Page souhaite devenir le premier à réaliser un double tour du monde à la seule force de ses muscles, d'abord dans le sens est-ouest, puis d’un pole à l’autre. En plusieurs étapes, son périple l’amènera à traverser 48 pays et quatre océans, neuf mers et six déserts.

“Je suis juste un type normal qui veut accomplir un rêve. Certains avancent que je suis beaucoup trop ambitieux, mais je compte le faire une étape à la fois…”

Suivez son aventure ici.

Angelo Wilkie-Page, jamais sans son vélo © Angelo Wilkie-Page

Le monde à vélo
Qui : Lee Fancourt
Nationalité : Britannique
Distance : 29 000 km
Durée : 103 jours, 23 heures et 15 minutes

Lee Fancourt est parvenu à battre de trois jours le précédent record de tour du monde à vélo, établi par Alan Bate en 2010. Mais son temps n’a pas été officialisé car il a pris un taxi à un moment pour aller chercher de la nourriture destinée à son équipe d’assistance, et n’est pas revenu exactement au même endroit. Il veut s’élancer à nouveau l’an prochain.

“Le pays le plus compliqué est l’Inde, car personne ne respecte le code de la route et vous vous retrouvez face à face avec des véhicules.”

Arktos, le tour du cercle polaire
Qui : Mike Horn
Nationalité : Sud-africaine/suisse
Distance : 20 000 km
Durée : Deux ans et trois mois

Seul dans le grand Nord, Horn a progressé le long du cercle polaire par tous les moyens possibles : à voile, à pied et en ski. Son bateau s’est retrouvé prisonnier des glaces dans la baie de Baffin, il s’est fait courser par des ours polaires au Canada et a traversée la zone maritime la plus dangereuse au monde, le détroit de Bering, avant d’être placé sous surveillance en Russie alors qu’il avait pénétré dans une zone interdite.

“L’Arctique est peut-être la plus belle et la plus sauvage des démonstrations de force de Mère Nature. L’homme n’est pas fait pour y survivre.”

Suivez les aventures de Mike.

Mike Horn, le tour du monde via le cercle Arctique © Dmitry Sharomov/Mike Horn

En vitesse à la voile
Qui : Loïck Perron
Nationalité : Française
Distance : 46 674 km
Durée : 45 jours, 15 heures, 42 minutes et 43 secondes

Détenteur en 2012 du Trophée Jules-Verne qui récompense le record de tour du monde à la voile en équipage, sans escale et sans assistance, Loïck Perron avait battu le record précédent de près de trois jours à bord de son trimaran de 40 mètres Banque Populaire V, affichant une impressionnante moyenne de 19,75 nœuds.

Visitez le site de Loïck Perron.

Loïck Peyron, le tour du monde en 45 jours © Philippe PETIT/PARISMATCH/SCOOP

Le tour du monde à la force des muscles
Qui : Jason Lewis
Nationalité : Britannique
Distance : 74 408 km
Durée : 13 ans, 2 mois, 23 jours et 11 heures

Lewis est l’auteur de l’une des plus longues aventures jamais réalisées, lui qui a traversé les États-Unis en solo sur des rollers, avant de traverser l’océan Pacifique en pédalo. Mais ce n’est pas tout, il a également franchi des dunes par 50 degrés avec un vélo lesté de 70 kg d’équipements, s’est fait renversé par une voiture, attaqué par crocodile, a chaviré son embarcation, attrapé une septicémie et la malaria à deux reprises, pour finalement être accusé d’espionnage à la frontière entre le Soudan et l’Égypte…

“Pour être sincère, je ne savais pas dans quoi je me lançais. Bien des fois, j’ai cru que ce voyage n’irait pas jusqu’à son terme.”

Retrouvez les aventures de Jason.

Jason Lewis en kayak dans le détroit de Singapour © Jason Lewis

En bateau solaire
Qui : Raphaël Domjan
Nationalité : Suisse
Distance : 60 023 km
Durée : Un an, six mois et sept jours

Cet “éco-aventurier” comme il se présente a réalisé le premier tour du monde en bateau propulsé à l’énergie solaire. À bord de son PlanetSolar, il a traversé l’Atlantique, le Pacifique, l’océan Indien, le golfe d’Aden et la Méditerranée. Il ne compte pas s’arrêter là : il vise désormais les limites de l’espace avec son avion solaire SolarStratos.

“PlanetSolar est parvenu à réaliser un tour du monde propulsé par l’équivalent d’un moteur de scooter. L’embarcation tirait au mieux parti de ses 30 chevaux.”

Plus d’infos sur PlanetSolar.

PlanetSolar, le tour du monde à l'énergie solaire © PlanetSolar

À bord d'un voilier de 6 mètres
Qui : Áron Méder
Nationalité : Hongroise
Distance : 55 000 km
Durée : Trois ans, cinq mois et 25 jours

Ce n’est pas parce qu’il vient d’un pays sans espace maritime que Méder avait l’intention de renoncer à son projet de tour du monde à la voile ! Le Hongrois en a vu de toutes les couleurs à bord de Carina, son voilier de 19 pieds. Il a failli finir par le fond dans le canal de Panama en embarquant six “guides” à bord, sans parler de la fois où il dérivé dix heures durant entre les îles Tonga et Fidji alors que son moteur avait rendu l’âme.

“J’ai fait de mon mieux et j’aime mon bateau. J’entretiens un relation particulière avec Carina. Je crois qu’elle m’aime bien.”

Le périple d’Áron à découvrir ici.

La coquille de six mètres du Hongrois Áron Méder ! © Áron Méder

En moto autour du globe
Qui : Nick Sanders
Nationalité : Britannique
Distance : Plus de 650 000 km
Durée : Plus de 36 ans

Sanders a passé l’essentiel de sa vie au guidon d’une moto, à parcourir la planète dans tous les sens. Auteur de sept tours du monde, dont le premier à vélo, puis le premier en moto, il a battu son record en 1997 en réalisant une moyenne de 1 600 km par jour ! Aujourd’hui, il œuvre comme guide à moto dans plusieurs pays.

“Je n’ai pas eu un seul accident en près de 650 000 km, dont une grande partie réalisés dans des pays inhospitaliers et froids où l’on trouve de nombreux animaux à même la route.”

Découvrez les séjours à moto que propose Nick Sanders.

Nick Dalton, le monde en deux roues (et un moteur) © Nick Dalton

Le meilleur de RedBull.com où que vous soyez autour du monde, avec notre application mobile.

read more about
Next Story