Dans l'œil du drone

Portfolio 100 % aérien grâce à ces images aux angles spectaculaires prises par des drones en vol.
Virée en quads dans les dunes d'Algodones en Californie, une étendue de sable de 65 km où les dunes peuvent atteindre 300 mètres de haut
Virée en quads dans les dunes d'Algodones © Peter McBride
Par Marc Schwarz

Oubliez le selfie, c’est “so 2013”. Cette année, le must ultime de la photo, c’est le drone. Il a envahi les airs, offrant tout un panel de nouveaux angles et de nouvelles possibilités grâce à son poids et son encombrement réduits, piloté à distance. Greffez-lui une GoPro ou n’importe quel appareil numérique et vous obtenez parmi les plus incroyables images et séquences aériennes jamais réalisées. La preuve ci-dessous.

Le maître des dunes
Sur l’image ci-dessus, l’utilisation du drone au-dessus des dunes de sable d’Algodones en Californie (ou “dunes de coton”) permet de couvrir un territoire de plus de 60 km en le survolant jusqu’à 100 m d’altitude. Par ces tonalités de fin d’après-midi, le photographe peut jouer à distance sur les effets de contraste en ombres et lumières.

Chasseur de kites
Un drone poursuit une flotte de kitesurfeurs en pleine course lors du festival international de kitesurf de Rodrigues à l’Ile Maurice.

Image de course lors de l'International Kite Surfing Festival de Rodrigues, à l'île Maurice, prise par un drone
L'ile Maurice, paradis du kite © www.drone-visites.com

Comme un oiseau
Les plages de l’Ile Maurice offrent un cadre exceptionnel pour la pratique du kitesurf, magnifié par cette vue aérienne depuis un drone.

Image de course lors de l'International Kite Surfing Festival de Rodrigues, à l'île Maurice, prise par un drone
Pas mal la vue pour pratiquer le kitesurf... © www.drone-visites.com

SUP en Suisse
Le vert incroyable du lac de Genève prend toute sa splendeur dans ce tableau aérien d’une SUPeuse en balade sur ce plan d’eau des Alpes.

Image d'une femme en SUP ramant sur le lac de Genève en Suisse, prise par un drone
Le lac de Genève, encore plus beau vu du ciel © Chris Schmid

Par-delà les marées
Haute ou basse, le drone n’a que faire des marées et se faufile où il veut, quand il veut, comme sur cette image de bancs de sable découverts par grande marée.

Image en drone de personnes sur le sable à marée basse
Par grande marée © Chris Schmid

Le compagnon des aigles
Vous voulez voir le monde à travers les yeux d’un aigle ? Difficile de faire plus près que cela grâce à un drone. Image fournie par dronestagr.am.

Cette image a remporté le concours Dronestagram 2014 avec cette image d'un aigle survolant le Bali Barat National Park en Inde
Dans la peau d'un oiseau, ou presque ! © Capungaero / Dronestagram

Dans les méandres de la rivière
Seul le drone est capable de suivre le parcours de ce kayakiste en eaux-vives, descendant la rivière Reuss dans le centre de la Suisse.

Image de kayak sur la Reuss en Suisse, prise par un drone.
Chasseur d'eaux-vives © Chris Schmid

Slackline-friendly
Avec un drone comme preneur d’images, pas de risque que le slackliner soit déséquilibré comme avec un photographe en hélicoptère, pas plus que le plan d’eau n’est perturbé, comme sur ce cliché de Jérémy Thétaz aux Iles de Sion en Suisse.

Jérémy Thétaz marche sur une waterline près de Sion en Suisse en 2013
Jérémy Thétaz en équilibre à Sion © nicolas sedlatchek

David et le drone
David Lama en pleine ascension des Trango Towers au Pakistan. Notez que David ne fonctionne pas sur batterie lui, contrairement au drone…

David Lama gravit les Trango Towers au Pakistan
David Lama au Pakistan © Dedicam/Mammut Archiv/Red Bull Content Pool

Paré pour la highline
Angle de vue quasi-impossible sans l’usage d’un drone, sur cette traversée du Néo-Zélandais James Clulow à 40 mètres au-dessus du sol, près de Mauvoisin en Suisse.

Image prise par un drone de James Clulow en highline à Mauvoisin en Suisse en juin 2011
Highline en Suisse © nicolas sedlatchek

Tout-terrain
De la nature sauvage aux villes, le drone se montre polyvalent, comme sur cette image de Thomas Buckingham prise au-dessus du fleuve Aar à Berne en Suisse.

Thomas Buckingham en highline au-dessus du fleuve Aar à Berne en Suisse, en juillet 2013
Thomas Buckingham traverse les ponts à sa façon © Nicolas Sedlatchek

Reefbreak
Le photographe Stuart Gibson a vite compris l’intérêt du drone pour réaliser de telles images de kitesurf sur le spot de Cloudbreak à Tavarua, aux îles Fidji.

Un kitesurfeur sur le spot de Cloudbreak à Fidji, pris par un drone du photographe Stuart Gibson
Encore plus impressionnant vu du ciel © Stuart Gibson

Photographe ou pilote ?
Pour prendre des images du spot californien de Swami’s, il existe deux options : soit vous vous postez sur la falaise avec un téléobjectif, soit vous vous postez sur la falaise… et vous pilotez un drone.

Photo du spot de Swammi's à Encinitas en Californie prise par un drone
Le drone abolit les limites terrestres © Stuart Gibson

Composition aérienne
Grâce à cette prise de vue verticale en plongée, le drone permet de signer une image digne d’un tableau impressionniste à partir de cette scène de surfeur ramant au milieu d’un champ d’écume.

Un surfer ramant au milieu de l'écume sur le spot de Swami's en Californie
Swami's vue du ciel © Donald Miralle

La preuve par trois
Connaissez-vous un photographe capable de suivre un triathlète à la fois sur l’eau, à pied et en vélo ? Le drone, lui, peut le faire sans souci, comme sur cette image du triathlète pro Jordan Rapp dans un col du Grimes Canyon à Thousand Oaks en Californie.

Le triathlète pro Jordan Rapp en vélo sur les routes du Grimes Canyon en Californie, en novembre 2013
Sur les traces d'un triathlète © Donald Miralle

Pour plus d’images aériennes, parcourez le meilleur de RedBull.com où que vous soyez avec notre application mobile.

Next Story