25 ans de Red Bull Dolomitenmann en photos

Retour sur un quart de siècle dans les Dolomites avec des images fortes de cette course multisports.
coureurs à pied en montagne lors du Red Bull Dolomitenmann
La course à pied dans les Dolomites © Sportclub Dolomitenmann
Par Tarquin Cooper

Le coup de départ du Red Bull Dolomitenmann sera donné ce week-end et, à cette occasion, nous nous sommes penchés sur 25 années d’archives photos consacrées à cette course multisports, sûrement la plus difficile des épreuves disputées en équipe.

Parmi ces clichés du passé, on trouve évidemment des perles, mais l’on constate aussi à quel point la course a peu changé au fil des ans. Rappelons que le Dolomitenmann est une course par équipe et en relais, durant laquelle les concurrents doivent aussi bien courir que voler en parapente, ou encore rouler en VTT et pagayer en kayak, le tout à travers cet environnement éprouvant que sont les Dolomites dans la région de Lienz.

Par contre, ce qui a changé, ce sont les tenues et le matériel. Et pas qu’un peu ! Des vieux freins à patins en VTT aux collants des années 80, revisitez les différentes époques du Dolomitenmann.

Le départ

Les bandeaux sur le crâne, les moustaches et les couleurs si seyantes… Ah, les années 80, un vrai défi à la mode ! La première édition du Dolomitenmann eut lieu en 1988 et l’on peut voir ici les coureurs de l'édition 1992 se préparant pour le départ sur la Hauptplatz de Lienz.

Des coureurs à pied au départ du Red Bull Dolomitenmann 1992.
Le départ du Red Bull Dolomitenmann en 1992 © Sportclub Dolomitenmann

Des durs au mal

Certaines choses ne changent pas et, même si ces coureurs à pied auraient leur place dans un musée, il faut encore la même volonté et les mêmes ressources physiques aux concurrents actuels pour venir à bout de cette portion en montagne qui débute à Lienz et propose pas moins de 2 000 mètres de dénivelé.

Un coureur à pied en montagne lors du Red Bull Dolomitenmann.
Les piles de cailloux marquent l'itinéraire © Sportclub Dolomitenmann

Carton rouge !

Ce fut l’unique fois où de la neige vint recouvrir la route lors de la course. Mais ce qui frappe sur l’image, ce n’est pas tant la neige, mais cette combinaison de ski d’une couleur douteuse. Difficile à croire que l’on ait pu porter une telle tenue. Mais si la fashion police sortirait le carton rouge aujourd’hui, à l’époque, plus ça brillait, mieux c’était.

De la neige sur la route lors de l'épreuve de course à pied du Red Bull Dolomitenmann
Une édition marquée par la neige © Sportclub Dolomitenmann

Carton rouge, bis

Mais que fait la fashion police ! Impensable aujourd’hui, courir en combinaison intégrale de couleur rouge était tout à fait acceptable en 1992, surtout si les températures étaient basses. Mais pourquoi le rouge ? Pour mettre le feu à la course ?

Un coureur à pied au Red Bull Dolomitenmann 1992.
Le top de la mode... en 1992 © Sportclub Dolomitenmann

On quitte le plancher des vaches

Après la course à pied, les concurrents “passaient le témoin” aux parapentistes, qui devaient alors redescendre jusqu’à Moosalm, avant de reprendre les airs pour voler jusqu’au pied de la vallée.

Des parapentistes de préparent à décoller au Red Bull Dolomitenmann.
Au tour des parapentistes de prendre le relais © Sportclub Dolomitenmann

Des spectateurs fidèles

L’une des marques de fabrique du Red Bull Dolomitenmann, ce sont ses spectateurs, toujours présents pour venir observer et encourager les concurrents et ce même sur les sommets.

Vue aérienne de la montagne lors du point de passage des parapentistes au Red Bull Dolomitenmann.
Un public indéfectible © Sportclub Dolomitenmann

Il était une fois…

…une époque où ce genre de leggings se portaient. Si ! L’avantage est qu’ils mettent en évidence sur la photo la musculature impressionnante des jambes d’Alfons Hörhager au décollage en parapente. Essayez de deviner en quelle année l’image a été prise.

Alfons Hörhager au décollage en partapente lors du Red Bull Dolomitenmann 1997.
Alfons Hörhager met le paquet en couleurs ! © zooom.at / Ulrich Grill

Et aujourd’hui…

On retrouve parmi les meilleurs parapentistes au monde désormais sur le Red Bull Dolomitenmann, des concurrents tels que Paul Guschlbauer, vainqueur de l’épreuve en 2010 et 2013, et également un habitué du Red Bull X-Alps.

Paul Guschlbauer au Red Bull Dolomitenmann à Lienz (Autriche) le 7 septembre 2013
Paul Guschlbauer sous l'aile au Dolomitenmann © Mirja Geh / Red Bull Content Pool

Un petit coup de main

À tous les amateurs de VTT, souvenez-vous qu’à cette époque, le débattement d’une fourche ne dépassait pas 100 mm ou encore que les freins à disque n’avaient pas vu le jour. Sans oublier ces cadres ultra-lourds datant d'avant l’avènement des modèles en carbone… Dire que cela remonte seulement à 15 ans.

Le kayakiste du team Red Bull pousse le cycliste lors du passage de relais au Red Bull Dolomitenmann.
Passage de relais en 1998 © Sportclub Dolomitenmann

Par dessus le guidon

Voilà entre autres une des situations qui ont poussé les fabricants de cycle à intégrer des suspensions sur les VTT.

Chute d'un concurrent en VTT au Red Bull Dolomitenmann.
Figure de style improvisée © Sportclub Dolomitenmann

Amortissement zéro

Avant de passer au tout-suspendu, les VTT ne disposaient ni de fourche télescopique, ni d’amortisseur à l’arrière. Sigi Hochenwarter pédale à la dure lors de ce Dolomitenmann 1996.

Sigi Hochenwarter lors du Red Bull Dolomitenmann 1996
Sigi Hochenwarter lors du Dolomitenmann 1996 © zooom.at / Ulrich Grill

Le saut du pont

Le fameux saut de sept mètres en kayak depuis un pont près de Lienz demeure encore aujourd’hui un passage obligé du Red Bull Dolomitenmann.

Un kayakiste se jette dans le vide au Red Bull Dolomitenmann.
Une chute de 7 m en guise de départ pour le kayak © Sportclub Dolomitenmann

Les rapides en argentique

Cette image d’un kaykiste en eaux vives date de l’édition 1996, une époque où les photographes devaient choisir avec soin leur photo, car ils shootaient encore sur pellicule. Il n’y avait alors pas besoin de filtre Instagram pour obtenir ce traitement vintage de la photo.

Un kayakiste au Red Bull Dolomitenmann 1996
Dans les rapides autrichiens sur l'édition 1996 © zooom.at / Ulrich Grill

Plus d’images d’hier et d’aujourd’hui avec le meilleur de RedBull.com où que vous soyez grâce à notre application mobile.

Next Story