Visite virtuelle de l'Eiger

Vous pouvez désormais grimper virtuellement l'Eiger depuis votre ordinateur, avec une vue à 360°.
Un alpiniste sur la voie Heckmair du Mont Eiger en Suisse dans le cadre du Project360, destiné à offrir une exploration virtuelle de la montagne
Accédez (virtuellement) au même endroit ! © Mammut / Dani Arnold
Par Sissi Pärsch

La face nord de l’Eiger est aujourd’hui accessible par tous et de partout, en trois dimensions qui plus est. Comment est-ce possible ? Les alpinistes du team Mammut, Stephen Siegrist et Dani Arnold, se sont lancés dans l’ascension de l’Eiger par la célèbre voie Heckmair, en emportant avec eux un petit quelque chose en plus dans leur sac à dos : une caméra “cube” capable de filmer des images à 360° et ainsi d’offrir une exploration multidimensionnelle de l’environnement. Matthias Taugwalder, le responsable technique de l’opération, nous explique en détails les tenants et aboutissants de ce projet innovant.

Matthias, quel est ton rôle dans cette aventure ?
C’est moi qui gère tous les aspects techniques. Je suis photographe à la base et je me suis spécialisé dans les images interactives, en particulier en montagne. J’ai déjà eu l’occasion de collaborer avec Mammut par le passé et, ensemble, nous avons eu cette idée d’offrir une exploration façon “Street View” du géant de l’Internet, oui mais sur un plan vertical, en montagne, et en y ajoutant de la vidéo.

Un alpiniste en pleine ascension de l'Eiger en Suisse avec une caméra à 360° dans le dos
Une caméra à 360° dans le dos © Mammut / Dani Arnold

En quoi est-ce si unique ?
Le spectateur doit se retrouver immergé dans la peau d’un alpiniste. N’importe qui peut ainsi avoir accès à des endroits réservés aux professionnels de la montagne, même ceux qui n’ont jamais grimpé le moindre sommet de leur vie. Mais il s’agit également d’un outil pour des montagnards aguerris qui voudraient préparer une ascension. Cette dimension de partage du virtuel offre des perspectives très excitantes !

S’agit-il d’une caméra fabriquée sur mesure ?
Oui. Il m’a fallu deux mois pour assembler le dispositif à partir de nombreuses pièces existantes. En gros, il s’agit d’un cube où l’on retrouve six GoPro et qui permet de réaliser en même temps de la photo et de la vidéo, le tout assemblé ensuite sur ordinateur pour obtenir une vue à 360°.

© Mammut / Dani Arnold

Quelles étaient les difficultés techniques ?
Il fallait être sûr que le dispositif marche une fois là-haut. Serait-on capables de le manipuler dans des conditions extrêmes ? Faudrait-il des gants ? De quelle capacité d’enregistrement aurions-nous besoin ? L’appareil fonctionnerait-il par grand froid ? Ce genre de questions. Nous avons effectué plusieurs tests en réfrigérateur pour le savoir !

Et à cela s’ajoute une ascension de l’Eiger déjà difficile…
L’Eiger n’est pas tendre pour le matériel non plus. Nous devions absolument prévoir ce genre de choses. Nous souhaitions que l’appareil soit à la fois facile à utiliser et en même temps très robuste, protégé des chocs et de l’humidité. Mais heureusement, tout s’est passé comme sur des roulettes lors de l’ascension.

Matthias Taugwalder, le responsable technique de Mammut sur le Project360
Matthias Taugwalder, le responsable technique © Mammut / Christian Gisi

Les alpinistes étaient-ils gênés par l’appareil ?
Ils doivent s’adapter mais ils ne sont pas vraiment gênés ; ils doivent être en mesure de grimper à un rythme normal. L’appareil n’est pas juste attaché dans leur dos, c’est un peu plus compliqué que cela. L’appareil est monté sur un châssis en aluminium qui permet de conserver la distance adéquate et une bonne perspective.

Les alpinistes Stephen Siegrist et Dani Arnold sur la face nord de l'Eiger dans le cadre du Project360 destiné à filmer l'ascension à 360°.
De la "Street View" à la "Mountain View" © Mammut / Christian Gisi

S’agit-il d’une première ?
Ce genre d’expérience virtuelle connaît un grand succès ces derniers temps, à travers notamment des appareils comme le masque de réalité virtuelle Oculus Rift. Je trouve génial également que les grimpeurs puissent effectuer la reconnaissance de leur expédition sans avoir recours à des hélicoptères qui tournent en montagne et polluent.

L'alpiniste Stephen Siegrist sur la face nord de l'Eiger dans le cadre du Project360 destiné à filmer l'ascension à 360°
Stephen Siegrist progresse à la verticale © Mammut / Dani Arnold

Ce genre de dispositif signe-t-il la mort de la photographie traditionnelle ?
Non. Il s’agit juste de choisir la technologie appropriée en fonction des situations, ou pour relever un certain type de défi créatif. Cela reste toujours une personne qui prend la photo.

Que nous réserve-t-on par la suite chez Mammut ?
Et bien, nous souhaiterions étendre notre couverture aux Alpes tout entières. Il nous reste donc un peu de boulot devant nous !

Le meilleur de RedBull.com où que vous soyez avec notre application mobile.

Dani Arnold et Stephan Siegrist avec leurs caméras dans le dos
Dani Arnold et Stephan Siegrist avec leurs caméras © Mammut / Daniel Bartsch
read more about
Next Story