Sasha DiGiulian grimpe la voie des fous

Regardez Sasha DiGiulian devenir la première femme à grimper un "big wall" en Sardaigne.
Par Andrew Bisharat

La plupart des étudiants passent leurs étés à faire la fête, mais pas Sasha DiGiulian, une grimpeuse professionnelle qui fréquente actuellement l'Université de Columbia. Elle est plustôt du style à préférer l'une des voies les plus difficiles et les plus longues des Alpes: une section de 1 000 pieds connue sous le nom de «Zahir plus».

Sasha DiGiulian grimpe le Viaje de Los Locos en Sardaigne, Italie
Sasha se concentre sur la prise suivante © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Situé dans l'Oberland Bernois en Suisse, le Zahir Plus est noté 5.14a, une des voies les plus difficiles au monde. Seule une poignée de grimpeurs ont réalisé cette ascension si particulière, mais Sasha était convaincue que cette paroi allait lui convenir.

Sasha est une championne du monde d'escalade, et la seule femme nord-américaine à avoir jamais escaladé une voie notée 5.14d. Au cours des dernières années, elle a essayé de trouver un équilibre entre la compétition, l'entrainement et son cursus universitaire à Columbia. Durant l'été, elle se consacre quasiment exclusivement à la recherche des voies les plus difficiles pour atteindre des objectifs très audacieux dans les Alpes.

Edu Marin grimpe le Viaje de Los Locos en Sardaigne, Italie
Edu atteint la prise suivante © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Sasha était accompagnée par Edu Marin, l'un de ses meilleurs partenaires d'escalade, et ils se sont donné rendez-vous en Suisse pour tenter l'escalade du Zahir Plus. Une voie difficile, bien sûr, mais le projet était réalisable. Un défi de taille avant de retourner à Columbia pour commencer sa première année. De son point de vue, l'ascension du Zahir Plus était la meilleure manière de terminer l'été.

Mais dans la vie les choses ne se passent pas toujours comme prévu.

Quand je suis arrivée, je ne savais pas si j'allais être capable de faire cette voie.
« Mon père, qui était en parfaite santé est décédé en deux semaines avant mon voyage », dit Sasha dans la vidéo ci-dessus. John DiGiulian est soudainement tombé malade et il est décédé le 29 juin, laissant derrière lui Sasha, sa femme Andrea, et son fils Charlie.

« Mon père était un rêveur », dit Sasha. « Il rêvait de réaliser des choses plus grandes que lui. Il m'a appris à suivre mon cœur, et à vivre ma passion ».

Suite à la mort de son père, il y avait comme un grand vide, et Sasha était déterminée à remplir cet espace avec courage et à poursuivre ses rêves. Le Zahir plus devenait une manière d'honorer la mémoire de son père, qui l'avait toujours inspiré pour atteindre ses objectifs. Lorsque Sasha et Edu sont arrivés en Suisse, ils se sont retrouvés sous la pluie battante. La voie elle-même était trempée, on aurait dit une chute d'eau.

Sasha DiGiulian grimpe le Viaje de Los Locos en Sardaigne, Italie
Une idée de la perspective sur la paroi © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

« Edu et moi avons fait le point de la situation et on s'est dit que l'on ne risquait pas de grimper beaucoup dans ces conditions », se souvient Sasha.

C'est alors que Sasha et Edu ont fait appel à Dani Andrada, pour voir s'il avait quelque chose à leur suggérer. Dani leur a parlé d'une voie qu'il avait grimpée en Sardaigne il y a plusieurs années. Elle faisait environ 1 000 pieds de haut, très difficile et très raide. Et elle n'avait pas été grimpée depuis 2002.

Le nom de la voie?

Le « Viaje de los Locos, » Dani a déclaré en riant. Le voyage des fous.

« C'était un nom qui correspondait parfaitement à ce qui arrivé ensuite » dit Sasha. Le lendemain Sasha et Edu ont réservé des billets pour la Sardaigne. Le seul problème c'était que le Viaje de los Locos n'était pas le Zahir Plus. C'était une paroi plus grande, plus raide et qi comportait encore plus de prises dynamiques. Une ascension de très haut niveau qui n'était pas gagnée d'avance.

Sasha DiGiulian grimpe le Viaje de Los Locos en Sardaigne, Italie
Une autre journée sur la paroi © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Sasha disposait d'une semaine avant la rentrée à l'université, et elle n'était pas certaine qu'elle serait capable de terminer l'ascension du Viaje de los Locos. Mais un jour en travaillant sur ses mouvements, elle est très proche de réaliser un move à 5.14. C'est cette découverte qui lui a donné la confiance dont elle avait besoin.

« LeViaje de los Locos est l'une des plus belles ascensions que je connaisse, c'est certain », dit Sasha. La beauté du site et la difficulté de la montée l'ont inspiré pour donner tout ce qu'elle avait.

Je dirais que ce fut l'expérience d'escalade la plus enrichissante de ma vie.

Cette ascension demande de la force, de l'endurance, et l'exécution parfaite de moves techniques ainsi qu'une bonne dose de sang froid vu la hauteur de la paroi. Ayant pratiqué tous les placements, Edu et Sasha se sentaient prêts à attaquer une voie longue et contraignante. Ils ont commencé un jour avant la date de retour de Sasha.

« Je me suis que c'était le moment d'y aller, j'avais peur, mais je savais que je n'allais pas tomber »

Sasha DiGiulian et Edu Marin préparent leur matériel avant de monter Viaje de Los Locos en Sardaigne, Italie
Recharge de craie dans la bonne humeur © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Au cours de leur voyage, Sasha pensait souvent à son père, d'origine italienne. Elle sentit sa présence et a sa force avec elle. Elle s'est rendue compte qu'il n'aurait pas voulu qu'elle fasse autre chose que de réaliser ses rêves.

« Vu les conditions de ce voyage, vu le fait que je ne pensais pas être capable d'y arriver, et vu aussi le fait que mon père était avec moi dans cette ascension, je dirais que c'était l'expérience d'escalade la plus enrichissante de ma vie ».

Edu et Sasha ont grimpé le Viaje de los Locos dans les temps. Le lendemain, Sasha était dans un avion à New York pour assister à ses cours et rêver au prochain voyager.

Suivez Sasha sur Twitter et Instagram, et découvrez le reste de l'histoire dans le Red Bulletin.

read more about
Next Story