Jusqu’à quelle vitesse peut-on voler en wingsuit ?

Jhonathon Florez nous apporte la réponse avec son modèle de wingsuit conçu pour les records.
Par Josh Sampiero

À ceux qui croiraient que piloter une wingsuit revient à se jeter d’un avion ou d’un sommet et de tourner la tête pour aller à droite ou à gauche, on tient à leur dire qu’ils ont tout faux… et tout bon à la fois ! Explications.

Si en pratique se diriger en vol avec une wingsuit n’est pas très compliqué, c’est le degré de contrôle des mouvements qui exige une certaine dextérité, surtout lorsque les vitesses en vol dépassent les 200 km/h. Si cette discipline s’appelle wingsuit, à savoir “wing” pour “aile”, c’est bien parce que les moindres ajustements apportés à celle-ci permettent de modifier sa trajectoire et, de la même façon, sa vitesse.

Portrait du pilote de wingsuit colombien Jhonathon Florez
Jhonathon Florez : oui, avec un "o" © Balazs Gardi/Red Bull Content Pool

S’agissant de vitesse, Jhonathon Florez tient à aller au bout de cette quête à travers notamment un modèle de wingsuit modifié par ses soins. S’il ne nous en dira pas davantage sur les aspects techniques - c’est son petit secret -, il nous a permis de le filmer en action. Sauf que pour le pauvre caméraman, la tâche la plus compliquée était d’arriver à suivre Jhonathon !
Découvrez ces images à haute vitesse des vols de Jhonathon, dont des séquences en caméra embarquées à couper le souffle.

Le meilleur de RedBull.com où que vous soyez avec notre application mobile.

read more about
Next Story