Trouvez le meilleur spot de wingsuit! #JokkeJump

C'est à votre tour d'aider Jokke Sommer à trouver le site de son prochain saut en wingsuit.
Mount Roraima – Le monde perdu
Mount Roraima – Le monde perdu © Klaus Fengler/Red Bull Content Pool
Par Evan David

Il y a déjà plus de 500 inscriptions au concours #JokkeJump! Vous aussi vous pouvez suggérez la destination du prochain saut en wingsuit de Jokke Sommer. Pour vous aider à choisir les meilleurs endroits, nous avons appelé Jokke au téléphone pour qu'il nous donne quelques indications.

Pas besoin d'être un BASE jumper...
« L'objectif du #JokkeJump c'est avant tout de trouver un ligne parfaite » dit Sommer.« Il faut un beau paysage, des montagnes incroyables, ou alors un environnement urbains hors du commun, c'est le but du jeu », dit Jokke. Cette option élargit considérablement les possibilités, et n'oubliez pas de vous servir de Google Earth pour repérer des endroits incroyables !

Le site doit être magnifique
« Nous voulons que ce saut soit mieux que n'importe quel autre saut, nous voulons qu'il soit incroyable ! Et ce n'est pas nécessairement un saut hardcore, le vol n'est pas forcément technique (mais il peut l'être), c'est le cadre que j'apprécie beaucoup ».

Le BASE jumper Jokke Sommer saute d'un hélicoptère à Maui à Hawaï
Jokke Sommer aime jouer avec le feu © Jokke Sommer

La faisabilité est un facteur important
Il faut être réaliste, le parachutisme comporte des risques. Et si ces risques ne peuvent être contrôlés, le saut ne pourra pas se faire. Pour un saut en BASE, il faut qu'il y ait un drop minimum de six secondes de chute pour que la sortie soit possible, ce qui signifie une paroi verticale d'environ 200m pour que Sommer prenne son envol.

Une vraie ligne de vol, et pas une ligne de chute
Alors que certains BASE jumpers sautent d'une hauteur de moins de 100m, ce n'est pas le genre de saut qui intéresse Jokke, pour lui plus c'est grand et meilleur c'est. « Nous allons nous intéresser particulièrement aux sauts qui comportent 1000 m de vol ou plus », dit Sommer.

Dans l'hémisphère Sud
Le but étant de faire ce saut entre les mois de janvier et mars, c'est peu probable que ce soit possible dans les plus hautes montagnes de l'hémisphère Nord (comme l'Himalaya). Par contre, c'est l'été dans l'hémisphère sud.

Si vous pensez connaître un spot idéal pour réaliser ce saut en fonction des critères ci-dessus n'hésitez pas à nous envoyer votre proposition et regardez les propositions des autres sur les réseaux sociaux.

read more about
Next Story