Vidéo : escalade en surplomb sur des chutes d'eau

Will Gadd s’attaque aux chutes de Helmcken : une paroi mixte roche et glace de 200m en surplomb.
Par Josh Sampiero

Inutile d’en rajouter pour rendre l’ascension des chutes de Helmcken plus dramatique qu'elle ne l'est : cette voie de 200 mètres de long est considérée comme l’ascension mixte - sur roche et sur glace - la plus difficile au monde.

Ces quatrièmes chutes d’eau les plus hautes du Canada offrent un décor spectaculaire : un amphithéâtre naturel qui présente la particularité d’être “inversé”, c’est-à-dire en surplomb. Les projections d’eau des chutes viennent frapper la paroi et, avec le froid, elles tapissent la roche d’une couche de glace, tantôt épaisse, tantôt fine. Plus tôt cette année, c’est le Canadien Will Gadd (nominé pour le titre d’Aventurier de l’Année par National Geographic) qui s’est frotté à ces chutes de Helmcken.

Will Gadd grimpe Helmcken Falls
Suspendu entre les blocs de glace © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Cela faisait six ans déjà que Will avait des vues sur cette ascension : “En me promenant aux chutes de Helmcken il y a plusieurs années de cela, je me suis dit que quelqu’un devait bien finir par grimper le long de cette paroi. Il fallait que quelqu’un le fasse.” Mais le grimpeur comprit également tout de suite qu’il s’agirait là d’une des ascensions les plus difficiles au monde. “Il n’existe pas de topo pour savoir où et comment grimper les chutes de Helmcken”, explique Will. “C’est à toi de trouver la solution et c’est une des choses qui m’attire le plus dans ces chutes.”

Ne serait-ce qu’accéder au site demande quelques efforts. Car même si les chutes se trouvent à proximité de la ville de Clearwater, en Colombie-Britannique au Canada, il n’est pas possible de se rendre au pied des chutes, à moins d’y descendre en rappel !

Pour préparer cette ascension, Will et son équipe ont dû dans un premier temps équiper la voie en la sécurisant. Une tâche peu facile au cœur de l’hiver. Will s’était déjà rendu en été sur place : “Je voulais descendre en rappel pour voir à quoi ressemblait la paroi”, raconte-t-il. “Nous nous sommes posés de nombreuses questions quant à savoir dans quoi nous plantions nos pitons. Impossible de savoir si seule une fine couche de glace garantissait l’intégrité de la prise…”

Will Gadd grimpe Helmcken Falls
Froid et sombre © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Une fois la reconnaissance de la ligne effectuée, Gadd est revenu avec son équipe pour une première tentative de cette ascension d’un secteur qu’il a baptisé Overheard Hazard, l’escalade mixte la plus difficile au monde. Par des températures négatives, l’équipe se mit au travail pour équiper la voie, en débutant par le pied des chutes, puis par le sommet, avant de connecter la ligne à mi-hauteur lors d’une journée particulièrement glaciale.

Will Gadd grimpe Helmcken Falls
En suspension © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Le lendemain, le temps s’était dégagé et Gadd décida de donner le feu vert pour cette ascension de sept longueurs non-stop. Pour “réussir” son exploit, Will devait franchir chaque longueur sans chuter, sinon, il devait recommencer la longueur depuis le départ jusqu’à la réussir.

Will Gadd grimpe Helmcken Falls
Un tonnerre de glace © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Au terme de huit heures d’effort entre roche et glace, Will est parvenu à regagner le sommet des chutes, envoyant le message de son succès par radio à l’équipe restée au pied des chutes. “Après les centaines d’heures passées et toutes ces années d’escalade, arriver ici et maintenant, c’est… Je n’en reviens pas.”

Plus de récits d’escalade encore sur notre page Facebook.

Related
Will Gadd
read more about
Next Story