Vidéo : Il fait du speedriding...en kayak !

Speedride + kayak = speedyak sur neige. Enfin, c'est l'avis de Miles Daisher.
Par Josh Sampiero

À bien y réfléchir, personne n'a jamais qualifié Miles Daisher, le membre de la Red Bull Air Force, de "normal", "sain", "équilibré" ou "prédictible". Mais même avec ce constat bien ancré dans notre esprit, il a tout de même réussi à nous surprendre cet hiver avec un sport de de son invention, qui mêle le kayak et le speedriding. 

Après avoir sauté en kayak d'un avion une bonne tripotée de fois, l'athlète aérien a décidé d'emmener son embarcation préférée autre part ; à la montagne. Il s'est muni d'une voile de speedriding et a inventé ce qu'il nomme le "snow-speed-yaking"'. Si vous n'avez aucune idée de ce que cela peut être, et on peut le concevoir, regardez la vidéo ci-dessus pour comprendre.

"Trois sports en un," explique Daisher, "du kayak, du speedriding et du snowboard !" Comment ça marche ? Plutôt simplement : Daisher prend une voile de speedriding, celle avec laquelle il skie, et se glisse dans son kayak. La voile n'est pas reliée au kayak, ou plutôt c'est son corps qui relie les deux éléments : "je dirige l'aile avec mes bras et un harnais, et le kayak avec mes jambes et mes hanches," détaille-t-il.

À la suite d'un premier essai l'été dernier au Pebble Creek Resort, situé en Idaho, Daisher a apporté son snow-speed-yak dans les environs de Red Mountain, toujours dans l'Idaho. Après avoir randonné avec son kayak sur le dos pour prendre de l'altitude, il s'est envolé avec sa voile de 11 mètres. "J'utilise une voile un peu plus grande qu'une voile normale de speedride" raconte-t-il, "le kayak ajoute 20 kg et il faut prendre cela en compte."

Le moment le plus compliqué n'est pas l'atterissage mais le décollage. Parce qu'un kayak n'a pas de freins : "si j'avais foiré mon décollage, j'aurais fini dans les buissons et dans des rochers de schiste argileux. Pas bon !" Et l'atterrissage ? "Simple comme bonjour" s'enthousiasme Daisher. 

Miles Daisher lors d'un saut précédent en skyak
Miles Daisher lors d'un saut précédent en skyak © Eli Thompson/Red Bull Content Pool

Maintenant que Daisher a donné ses lettres de noblesse à l'art de voler en bateau sur la neige (cette phrase n'a jamais du être écrite dans l'histoire de l'humanité) on ose à peine lui demander quel est son prochain objectif ? "Je veux trouver un endroit où je peux faire du snow-speed-yak et alterner entre eau et neige !" Cela semble une riche idée. "J'attends juste que le Comité Olympique valide ce sport pour les prochains JO !"  On croise les doigts, Miles. Et voyons combien d'autres sports pouvez-vous inventer d'ici là. 

Regardez le tout dernier épisode de Miles Above :

read more about
Next Story