Ces photos ont toutes une histoire incroyable

Sept anecdotes qui prouvent qu'une grande photo, c'est beaucoup de travail et un peu d'opportunisme.
Par Josh Sampiero

Quels sont les secrets d'un cliché réussi ? Dans le sport, la recette est souvent aussi simple que périlleuse : le photographe doit faire la même chose que l'athlète, peu importe la difficulté, tout en portant un équipement photographique et en se concentrant sur le travail à accomplir. 

Nous avons demandé à certains des meilleurs photographes du milieu de nous montrer et nous expliquer ces moments où ils capturent un moment d'anthologie. Selfies inclus !

Nager avec les crocodiles

Octavio Aburto photographie un crocodile sous l'eau.
Pas facile d'approcher un croco d'aussi près © Octavio Aburto

Octavio Aburto est un photographe de Cabo Pulmo, au Mexique, avec une mission : la protection de la nature. Sa façon de le faire ? Éveiller l'attention avec des photos époustouflantes et effrayantes d'animaux féroces. À l'image de ce crocodile.

Une sympathique petite rangée de dents.
Oui, ce petit monsieur peut mordre © Octavio Aburto

Avec très peu d'espace entre lui et les crocs de l'animal, la seule chance d'Aburto était de rester tranquille, très tranquille. Heureusement, il a été capable de bouger juste assez pour prendre ce cliché dentaire. Allez visiter la page Facebook d'Aburto, ainsi que son site, et n'hésitez à liker un post ou deux. Tout est utile lorsqu'il s'agit de participer à la sauvegarde de la nature.

Pendu sur la glace

Will Gadd grimpe sur une cascade à Helmcken Falls en BC, Canada
Christian Pondella photographie Will Gadd © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Le photographe-aventurier Christian Pondella aime bien trainer dans des endroits relativement inhospitaliers. Par exemple, à côté d'une chute d'eau gelée en Colombie-Britannique, pour immortaliser l'ascension épique de Hemlcken Falls par Will Gadd

Christian lui-même commente : "ce sont ces opportunités uniques qui vous permettent de fournir au public une perspective qu'il ne peut normalement pas expérimenter dans sa vie quotidienne. L'aperçu d'un monde potentiellement dangereux. En outre, c'est aussi quelque chose qui vous fait vous sentir vivant, savoir que les forces de la nature travaillent avec vous mais pourraient tout aussi bien travailler contre vous. La photographie doit être innée, instinctive, car vous devez rester concentré en permanence sur ce qui vous entoure."

Will Gadd grimpe à Helmcken Falls en BC, au Canada
Will Gadd grimpe à Helmcken Falls en BC, au Canada © Christian Pondella/Red Bull Content Pool

Ce n'est pas la seule ascension dans laquelle il a accompagné Will Gadd cette année. Christian était là aussi pour documenter son ascension des chutes du Niagara, un projet qui a attiré l'attention des médias nationaux sur le grimpeur glaciaire. Une attention méritée, pour la toute première ascension de ce type sur les cataractes les plus célèbres du monde.

Sous les vagues

Phil Gallagher photographie Ben Thouard sous les vagues tahitiennes.
Ben Thouard en pleine photo sous-marine © Phil Gallagher/Aquatech

Ben Thouard aime nager, ce qui explique sans doute pourquoi il habite à Tahiti. Il aime aussi prendre des photos de surf, ce qui explique aussi pourquoi il habite à Tahiti. Certes, nager dans les courants du Pacifique Sud à proximité de coraux coupants comme des lames de rasoir est un peu risqué mais quand le cliché est réussi, cela vaut le coup.

Le cliché de Ben Thouard d'un surfer pris par en-dessous.
Le retour du Surfer d'argent © Ben Thouard

Réussir un cliché comme celui-ci demande du talent, de la patience, et un certain niveau d'apnée pour retenir son souffle et rester calme sous l'eau. 

Cela demande aussi un équipement spécial pour protéger votre matériel, et parfois ce n'est pas efficace. L'année dernière, une vague scélérate l'a pris par surprise sur un jetski et a ruiné pour $20 000 d'équipement. Canon a été suffisamment aimable pour lui remplacer intégralement.

Bien sûr, Ben ne fait pas que prendre des photos sous l'eau...

De la photo en ULM

Ben Thouard en ULM.
Une séance au-dessus de Tahiti © Ben Thouard

Ben n'est pas qu'à l'aise dans l'eau, mais aussi au-dessus d'elle, dans l'ULM qu'il utilise pour prendre des photos aérienne de son spot local à Tahiti.

Un surfer à Tahiti vu d'au-dessus.
Raimana Von Bastolaer sur une gauche tahitienne © Ben Thouard

Cette image du surfeur Raimana von Bastolaer en train de prendre une gauche tahitienne a été prise sur son engin volant. De plus, s'il s'écrase, ce sera sur l'eau. 

Chasse à la lave dans le cercle arctique

Olivier Grunewald prend des clichés d'une éruption volcanique.
Olivier Grunewald risque sa vie et son appareil © Olivier Grunewald

Le photographe Olivier Grunewelad a consacré sa carrière à la prise de clichés en milieu hostile, plus particulièrement les volcans. 

Cette photo a été prise sur le volcan Eyjafjöll, en Islande, durant son éruption en 2010. 

La photo de l'éruption du volcan Eyjafjöll en 2010 par Olivier Grunewald.
La récompense de la prise de risques © Olivier Grunewald

Se trouver si proche de lave en fusion a permis à Grunewald d'obtenir des images comme celle-ci. 

Ascension nocturne

Ray Demski photograhie un escaladeur sous la nuit norvégienne et étoilée.
Ray Demski prêt à shooter © Ray Demski

Ray Demski a escaladé et pris des photos de ses ascensions durant la majeure partie de sa vie. Son statut d'escaladeur-photographe de renommée mondiale lui donne l'opportunité de réaliser des clichés ardus, comme celui-ci, ou il a du hisser une quantité non-négligeable de projecteurs sur un mur pour créer une image impossible à prendre dans l'obscurité.

Escalade et aurores boréales en Norvège.
Ça valait le coup ? À vous de décider © Ray Demski

L'effort d'avoir installé ces projecteurs a permis à Demski de capturer son sujet d'un seul coup, et lui a évité d'utiliser des images multiples pour recupérer la lumière du ciel et une exposition suffisante.

Escalade à la française

Alex Buisse et Jeff Mercier inaugurent une nouvelle route à Argentière.
On tient la pose, messieurs ! © Mathis Dumas

Alex Buisse se sent comme chez lui dans la vallée de Chamonix, et pour une bonne raison : il peut y prendre régulièrement des clichés des sports qu'il aime. Ici, il se suspend à un rebord pour prendre l'alpiniste Jeff Mercier en train d'ouvrir une nouvelle route à Argentière.

La photo finish de Jeff Mercier à Argentière.
Jeff Mercier pris en plongée © Alex Buisse

Mercier s'est classé second au contest Red Bull White Cliffs cette année à Douvres, en Angleterre, ce qui prouve que son entrainement a porté ses fruits.

Next Story