Ces photos de montagne vont hanter vos rêves

Le photographe français Alexandre Deschaumes montre les montagnes dans leur état naturel.
Thorsmork, Islande
Thorsmork, Islande © Alexandre Deschaumes
Par Dominique Granger

La sensibilité pour percevoir la beauté de ce qui nous entoure peut être un atout non-négligeable, surtout lorsque vous êtes photographe. Alexandre Deschaumes n'a pas seulement cet atout, il est aussi capable de le partager. Fortement influencées par la littérature et l'art, ainsi que par son spleen latent, ses photographies nous portent dans un monde éthéré et montagneux, dans les Alpes, en Patagonie ou en Islande, là où il a passé des heures en quête du cliché parfait.

Torres del Paine, Chili

Torres del Paine, Chili.
Torres del Paine, Chili © Alexandre Deschaumes

Pourquoi photographier les montagnes ? Qu'est-ce que ça t'inspire ?

J'aime leur force, leur grandeur. Je suis tâtillon quand il s'agit de montagnes, j'aime celles qui sont vraiment spéciales, qui ont un charisme fort et une forme étrange. J'aime les montagnes avec du caractère.

L'Aiguille du Midi

L'Aiguille du Midi.
L'Aiguille du Midi © Alexandre Deschaumes

Comment choisis-tu tes destinations ? 

Pour trouver les montagnes qui me plaisent, je dois faire pas mal de recherches avant de me rendre quelque part. Je regarde sur Internet, sur des cartes ; parfois c'est un nom intriguant qui attire mon attention. Tout ce dont j'ai besoin, c'est d'un indice qui me mettra la puce à l'oreille sur une montagne en particulier.

Laudmannalaugar, Islande

Landmannalaugar, Islande.
Landmannalaugar, Islande © Alexandre Deschaumes

Peux-tu nous en dire plus sur le processus ?

Je regarde toutes les faces de la montagne et je regarde les images sur Google Earth. Mais c'est souvent la surprise quand j'arrive sur les lieux. Parfois, une paroi de la montagne dont je n'avais pas décelé le potentiel se révèle d'une autre manière grâce aux nuages qui flottent autour.

Les Aiguilles Vertes, Alpes

Les Aiguilles Vertes.
Les Aiguilles Vertes © Alexandre Deschaumes

Bien connaitre les lieux doit forcément t'aider dans le choix de la journée et de la montagne ?

Oui, oui. Je commence à être meilleur en météorologie, je sais quand le moment sera favorable, mais pas tout le temps. Le problème, c'est que pour faire un beau cliché, il faut souvent prendre des risques, comme quand une tempête arrive. Ce n'est pas le meilleur moment pour une randonnée.

Punta Bariloche, Argentine

Punta Bariloche.
Punta Bariloche © Alexandre Deschaumes

Il y a donc des risques à aller dans ces montagnes dans de telles conditions. Comment te prépares-tu ?

J'ai surtout besoin d'être inspiré et motivé. Si je suis inspiré par ce que je vois, je trouve l'énergie. Je ne suis pas un grand sportif, déjà. L'inspiration que je retire de l'atmosphère et de l'ambiance me donne l'énergie de surmonter ça.

Les Aiguilles du Diable.
Les Aiguilles du Diable © Alexandre Deschaumes

Tu dis que tu n'es pas sportif ?

Non mais je suis quand même en bonne forme générale. Je fais de la randonné régulièrement et je dois être en bonne forme et prêt à porter de lourdes charges pendant de longues heures.
 

Aiguille Noire de Peuterey, Alpes

Aiguille Noire de Peuterey.
Aiguille Noire de Peuterey © Alexandre Deschaumes

Comment te sens-tu lorsqu'arrive le moment parfait en termes de lumière et de composition ?

Cela m'inspire vraiment. C'est très intense, le sentiment que j'ai est relativement bizarre, parce que ce qui se trouve devant moi est extraordinaire. Je suis toujours très impressionné et je deviens très excité parce que je sais que je dois réagir vite.

Massif des Aiguilles Rouges, Alpes

Massif des Aiguilles Rouges.
Massif des Aiguilles Rouges © Alexandre Deschaumes

Cela ne doit pas être facile...

Je dois trouver le moyen de prendre une photo qui montrera la montagne comme elle est, comme je la vois. C'est un peu stressant parce que si je vois que le soleil est apparu grâce à un petit trou dans les nuages, je sais qu'il va disparaitre presque aussitôt. Si je ne suis pas prêt, je dois trouver un moyen de l'être. Donc c'est un mélange de stress et de fascination.
 

Non identifié, Alpes

Les Alpes.
Les Alpes © Alexandre Deschaumes

Peux-tu nous parler d'un cliché en particulier ?

Celui-ci est vraiment l'un de mes préférés parce qu'il a une dimension poétique, on ressent bien l'errance et la solitude dans la nature.

Vallée des Français, Chili

Une silhouette dans la brume.
Une silhouette dans la brume © Alexandre Deschaumes

J'aime l'atmosphère sombre et la lumière de fond, avec le soleil qui brille à travers les nuages, et la brume qui couvre toute la vallée. Ce sont les silhouettes inhabituelles des arbres qui guident notre oeil. Le fait que la forme des arbres est rare, la photo a été prise en Patagonie, ce qui lui donne un côté étrange et exotique. L'oeil suit le chemin et il y a cette personne au milieu.

C'était juste une personne qui passait par là. On dirait vraiment qu'il se tient là en train de penser et d'errer dans ce paysage surréaliste. C'est presque fantômatique et hypnotisant, avec les pics acérés sur la droite qui ont une forme très dramatique et évocatrice. C'est une photo à mi-chemin entre la réalité et le fantasme, c'est pour ça que je l'aime, elle correspond à ma personnalité.

Vallée de Serre Chevalier, Alpes

Vallée de Serre Chevalier.
Vallée de Serre Chevalier © Alexandre Deschaumes

Quelle destination te fait rêver ?

J'ai fait une liste de destinations précises mais c'est pour un projet que j'aimerais mettre en place avec un producteur qui a déjà fait un film sur mon travail, Mathieu Le Lay. Nous voulons faire une série d'épisodes sur des nouveaux endroits, mais nous cherchons encore des sponsors.

Non-identifié, Alpes

Les Alpes.
Les Alpes © Alexandre Deschaumes

Mais il n'y a pas un endroit en particulier ?

Je peux dire que j'adorerais aller au Bhoutan parce que ça a vraiment l'air spectaculaire et parce que peu de gens y sont allés. Il y a une partie de l'Himalaya qui reste relativement inconnue. Il y a tellement d'endroits magnifiques, mais ils ont déja été photographiés.Ce que je préfère, c'est trouver des angles particuliers qui forcent les gens à se demander où la photo a été prise.

Landmannalaugur, Islande

Landmannalaugar, Islande.
Landmannalaugar, Islande © Alexandre Deschaumes

Quel endroit t'a fait la plus forte impression ?

L'Islande, mais c'est tellement commun maintenant. La Patagonie aussi, dans les montagnes Cuernos. Les parois de ces montagnes continuent à me fasciner. Elles sont très massives mais leur texture est très différente et avec tous ces arbres étranges en bas, c'est un mélange impressionnant. 

Aiguille des Deux Aigles, Alpes

Aiguille des Deux Aigles.
Aiguille des Deux Aigles © Alexandre Deschaumes
read more about
Next Story