Des escalades glaciaires de rêve dans le Michigan

Quand l'hiver frappe le Lac Michigan, il y a bien mieux à faire que du patin à glace !
Par Josh Sampiero

Quand il s'agit d'évoquer les meilleurs spots au monde pour pratiquer l'escalade, le Lac Supérieur, dans le Michigan, n'est pas l'endroit qui vient à l'esprit en premier lieu. Mais si vous aimez l'escalade en hiver, et que vous aimez grimper sur la glace, cette région est paradisiaque.

Offrant l'un des hivers les plus longs, froids et humides d'Amérique du Nord, il y a une bonne raison pour que l'endroit accueille la plus vieille compétition d'escalade glaciaire au monde, le Michigan Ice Festival, et soit le sujet d'un film à paraitre bientôt.

Pendant le tournage cet hiver, les excellentes conditions ont permis aux escaladeurs d'explorer la région. Et même de réaliser une session "boulder" qui leur a permis d'escalader au-dessus du lac gelé !

"Le Pictured Rocks National Seashore est une valeur sûre pour l'escalade glaciaire," explique Sam Elias, escaladeur de glace professionnel. "L'humidité, le froid, la longueur de l'hiver et la porosité de la roche, c'est une combinaison parfaite pour produire de la glace pratiquable."

Il y a une multitude de lignes sur les rives, sur Grand Island ou à l'intérieur des terres, avec de la glace pratiquable qui monte jusqu'à 50 mètres et pas mal d'endroits pour faire un baptême d'escalade sur glace.

Le défi ? L'approche. Six miles aller et six miles retour. Si vous n'êtes là que pour l'escalade, prenez une motoneige. Si vous voulez l'expérience complète, munissez vous de skis de backcountry, voire de chaussures de ski si vous avez un budget serré. Dans tous les cas, trouver la meilleure glace et l'escalader prendra au moins une journée.

Mais ça vaut le coup. "Le lac a plein de facettes différentes," explique Sam. "De l'eau libre avec des gros morceaux de glace et des escalades difficiles qui réjouiront les pratiquants expérimentés." En outre, tout cela peut se faire dans une (relative) sécurité.

Le froid extrême, la densité de la glace et sa faible teneur en air font que les pitons tiennent extrêmement bien, fournissant une protection maximale.. Cependant, cela veut aussi dire que chaque coup est une épreuve. "C'est presque du béton. Vous devez vous battre pour installer chaque piton. Chaque coup fait trembler vos dents, c'est comme si vous frappiez de la roche !"

"Chaque coup fait trembler vos dents"

Et tout cela se fait juste au-dessus de la couche de glace du lac gelé, une expérience unique. "On se croirait sur un iceberg, avec un paysage indescriptible," dit Elias. "Vous voyez ces morceaux de glace de la taille d'une voiture en train de flotter en-dessous de vous."

Et puis il y a le froid. En dessous de zéro. "Les températures ambiantes quand nous y étions allaient de zéro à -10°," se souvient Elias. "Avec le vent à 40 ou 50 km/h, le froid ressenti s'approche de -30°. Je n'avais jamais fait d'escalade par un aussi grand froid. Vos mains gèlent immédiatement, et c'est compliqué de placer vos pitons."

La très bonne saison d'escalade de cet hiver a offert aux vidéastes des tonnes d'images sur lesquelles bosser, vous pouvez d'ailleurs voir le trailer ici. Surtout, ne vous sentez pas coupable de pousser un peu votre radiateur après avoir vu ces images, elles sont suffisamment belles pour donner un coup de froid à n'importe qui.

Découvrez ci-dessous les incroyables escalades de Will Gadd, le meilleur grimpeur glaciaire du monde :

read more about
Next Story