Sept crêtes qui vont vous donner le vertige

Un conseil d'ami : asseyez-vous confortablement avant d'admirer ces arêtes abruptes.
Par Tarquin Cooper

"Être sur une crête fine comme une lame de rasoir, cela vous permet d'avoir les vues les plus incroyables" annonce l'escaladeur et photographe Jon Griffith. C'est sans doute vrai. Mais comme vous le verrez dans les photos suivantes, cela vous permet surtout de tester votre propension au vertige.

L'Alaska sauvage

Tommy Baynard marche sur l'arête de Xanadu
L'arête de Xanadu, en Alaska © Corey Rich

Où : Xanadu, Alaska

Beauté sauvage : 10/10

Indice de vertige : 10/10

Le photographe Corey Rich a pris ce cliché de Tommy Baynard après l'ouverture en 2011 d'une nouvelle route sur la face sud de Xanadu, en Alaska.

"Nous traversions un col, d'où on devait descendre en rappel vers le camp de base," se souvient Corey. " J'ai pris quelques photos de Tommy qui se frayait un chemin en vacillant sur l'arête couverte de lichen et de glace. Hayden, âgé de 21 ans et de loin le plus jeune membre de l'expédition, avait déjà continué son chemin."

Juste à l'endroit où ils avaient décidé de s'encorder, Hayden a disparu de leur champ de vision, mais s'est miraculeusement rattrapé à temps. "On s'est encordé et on a fini notre progression vers le sommet," ajoute Rich. "Malheureusement, les photos de nous encordés n'étaient pas très bonnes. Ce cliché de Tommy, avec la corde enroulée autour de son dos, était l'une des plus évocatrices de tout le trip."

Le Cervin

Où : Suisse

Beauté sauvage : 7/10

Indice de vertige : 10/10

2015 marque le 150ème anniversaire de la première ascension de ce sommet alpin de 4 478 mètres, connu comme le logo de la marque de chocolat Toblerone, et le pic n'a rien perdu de son caractère. L'arête à son sommet est aussi escarpée que possible.

Comme le dit Alex Cowan, dont la GoPro a capturé cette séquence à fort potentiel de vertige, "ce n'est vraiment pas le moment pour attraper une crampe ! La crête en elle-même est extrêment fine. Tout ce dont je me souviens, c'est d'être totalement concentré sur les pas tout en tentant de faire abstraction des à-pics de chaque côté. Il va sans dire que ce n'était pas un moment particulièrement agréable."

Pourtant, lui, Joshua Pennel et le guide Remo Baltermia s'en sont mieux sortis qu'Edward Whymper en 1865. Un homme de sa cordée avait glissé, entrainant trois autres hommes dans une chute mortelle. Marqué par ce drame, Whymper n'a plus jamais tenté de première majeure par la suite.

L'Arête de l'Innominata, Mont Blanc

Ally Swinton sur le versant sud du Mont Blanc.
Sur le fil du rasoir et dans les nuages © Jon Griffith / Alpine Exposures

Où : Mont Blanc, Italie

Beauté sauvage : 7/10

Indice de vertige : 9/10

L'Arête de l'Innominata attire les escaladeurs depuis des décennies, et, plus récemment, Fred Fugen et Vince Reffet, deux adeptes du wingsuit, ont volé sur toute sa longueur après un saut en haute altitude à 10 000 mètres.

Il est aisé de comprendre leur choix. Cette crête est époustouflante et offre une vue à couper le souffle dans toutes les directions. Pour les escaladeurs expérimentés comme le photographe Jon Griffith, c'est une expérience plaisante. "Ce n'est pas particulièrement complexe à gravir, mais vous sentez que vous êtes dans une position démente. L'exposition peut paraitre intimidante au début, mais cela rajoute à l'excitation."

Crib Goch - "Le peigne rouge"

Où : Snowdon, Pays de Galles

Beauté sauvage : 7/10

Indice de vertige : 7/10

Ne vous laissez pas abuser par la taille modeste des montagnes du Pays de Galles. À l'image de l'équipe de rugby nationale, elles ont un impact impressionnant. Située sur les flancs de la plus haute montagne du pays, le Mont Snowdon (1 085 mètres), cette fougueuse petite arête est connue sous le nom de Crib Goch, ce qui signifie "peigne rouge" en gallois.

Comme le dit Rob Johnson, le président du service de sauvetage en montagne local ; "elle fait environ 1 km de haut et nécessite l'usage de ses mains pour la gravir, ainsi qu'une absence de vertige. Nous sommes très souvent appelés chaque année pour aller secourir des gens qui y restent coincés et n'osent pas continuer. En hiver, avec la neige, elle devient une route d'escalade classique, avec piolets et crampons."

La Cresta del Palomares, Espagne

Où : Espagne

Beauté sauvage : 5/10

Indice de vertige : 7/10

Proche des vignobles de la Rioja, dans le nord de l'Espagne, ce n'est pas vraiment l'endroit où on s'attend à trouver quelque chose de vraiment vertigineux. C'est d'ailleurs ce que la photographe Crista-Lee Mitchell pensait avant d'être invitée à gravir la Cresta del Palomares durant des vacances dédiées à l'escalade.

"Je ne pensais vraiment pas que ça deviendrait l'une des expériences les plus incroyables et impressionnantes de ma vie, surtout dans une région pas vraiment montagneuse," explique-t-elle. "Qui aurait pensé que cette région mondialement connue pour son vin offrirait une crête aussi démente ? Le meilleur moment de cette journée, c'est quand nous avons ouvert une bouteille de vin local après la section technique, et admiré la vue pendant un long moment. Olé !"

Le sommet de l'Eiger

Will Sim sur l'arête au sommet de l'Eiger
L'arête au sommet de l'Eiger © Jon Griffith / Alpine Exposures

Où : Eiger, Suisse

Beauté sauvage : 6/10

Indice de vertige : 7/10

Regardez cette image. C'est dur à croire, mais il s'agit de la partie facile. On y voit Will Sim après une ascension d'une journée sur la mythique face nord de l'Eiger, en Suisse.

"C'était vraiment marrant," se souvient Griffith. "C'est une ascension relativement culte à cocher dans sa liste." Il ajoute : "sur la gauche, s'étend le reste de l'Oberland, tandis que la vallée de Grindelwald. Et les bières attendent en-dessous."

Nous sommes certains qu'elles étaient bien méritées.

Red Bull Rampage

Où : Zion National Park, Utah

Beauté sauvage : 6/10

Indice de vertige : 9/10

La vue subjective est ici on ne peut plus indiquée, dans ces images du run de Kelly McGarry durant le Red Bull Rampage 2013. Il est connu, entre autres, pour réaliser des flips sur des distances colossales, et celui-ci, de plus de 20 mètres au-dessus d'un canyon, l'a aidé à obtenir la deuxième place du podium. Ne serait-ce que le début de son run suffirait à terroriser bien des riders, un passage sur une arête qui ne laisse aucune marge d'erreur.

read more about
Next Story