Dans la tête d'un highliner

Qu'est-ce qui passe par la tête d'un highliner, des centaines de mètres au-dessus du sol ?
Par Tarquin Cooper

La vision d'un highliner se tenant de façon précaire dans le ciel, semblant flotter dans les airs, est une inspiration unique, surtout lorsqu'on imagine le sens de l'équilibre et les nerfs d'acier nécessaires. Mais que se passe-t-il dans la tête d'un highliner tandis qu'il tutoie les cieux ? Eh bien c'est exactement ce que nous avons demandé au slacklineur professionnel Mich Kemeter. Ci-dessous, vous pourrez le voir marcher sur une nouvelle highline dans les gorges du Verdon, en France. Et tout en bas de l'article, vous pourrez voir sa traversée en entier.

Choisir l'endroit parfait

"Il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en compte dans le choix du spot idéal. Pour moi, je pense que ça doit être avant tout un endroit cool ! Mais la distance est vraiment importante et vous devez être précautionneux quand vous choisissez l'endroit où vous posez vos fixations. Vous avez vraiment besoin d'avoir confiance en elles. Il faut les doubler, au cas où un des deux rompt.

Et pour une highline, évidemment il faut être bien exposé ! Dans les gorges du Verdon, elle était seulement à 40 mètres au-dessus du sol, mais la rivière était 300 mètres en-dessous. Il vous faut aussi des gens cools avec vous."

Les premiers pas

"Pour moi, la highline commence quand je mets tout en place. Je rentre dans une sorte de méditation. C'est un long processus et je commence à me visualiser sur la highline.

Juste avant de me lancer, je me vide l'esprit et je tente de penser à des choses positives. Je m'étire un peu mais après la marche et l'escalade, vous êtes échauffé. Tout roule.

Vous êtes tellement concentré au moment précis ou vous faites le noeud sur votre harnais, vous voulez juste y aller et vous ne pouvez vous concentrer que sur le prochain pas."

Le moment où vous tombez

"Mon but, c'était de faire la ligne en une seule tentative. J'y suis presque arrivé ! Je devais me concentrer sur tellement de choses. Au milieu, j'ai eu un petit blocage mental, une image négative m'est apparue et je suis tombé. Je ne pensais pas au fait de tomber mais j'ai perdu ma concentration. C'est facile de remonter, cependant. Ce n'est pas un problème."

Regarder en bas

"Pour moi, ça marche mieux quand je regarde en bas. Le sol en-dessous de moi n'est qu'à 40 mètres, mais la rivière est à 300 mètres donc ça motive ! Vous n'avez pas envie de tomber dans la rivière. Vous ne pensez pas à la rivière mais vous la voyez. Vous y pensez sans vraiment y penser ! Vous êtes là, dans l'instant.

Mais en fait, c'est vraiment sympa de voir la rivière. La rivière ne s'arrête jamais. Cela fait une grosse différence dans votre esprit. Vous n'êtes pas autorisé à vous arrêter. C'est une métaphore utile pour continuer."

Le moment où votre coeur bat la chamade...

"Mon cœur battait fort au début parce que je pensais que j'allais le faire en une fois et je pensais à beaucoup de choses. Mon esprit n'était pas complètement vide. Mais dans ce cas, j'essaie simplement de respirer. La respiration, c'est primordial. Vous devez respirer comme un yogi. La highline, c'est presque de la méditation.

À mi-chemin, mon rythme cardiaque est à 149. C'est relativement élevé, parce que je n'avais jamais fait cette ligne. Vous consommez beaucoup d'énergie pour rester debout. Vous tentez de vous calmer pendant un moment, mais vous avez tellement de choses à faire que vous vous en fichez et vous laissez votre cœur faire son propre truc."

Les derniers pas avant la fin

" Vous vous concentrez simplement sur le prochain pas. Chaque pas est important et peu importe si vous tombez au premier ou au dernier. C'est comme le B.A.S.E. jump : vous devez vous contenir, mais à la fin c'est très difficile. Beaucoup d'émotions vous submergent. Vous n'êtes plus vraiment là.

Une partie est finie et une nouvelle commence. C'est très difficile à décrire. Vous devez être entrainé pour gérer vos émotions. Ce n'est pas juste le sentiment du travail accompli. C'est plus que ça. Quand vous poursuivez vos rêves et que ces rêves deviennent réalité, c'est long à digérer."

Pour continer à rêver d'aventures, rejoignez notre page Facebook !

read more about
Next Story